Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une série créée par Philip Pullman, avec :

Dafne Keen : Lyra Belacqua

Ruth Wilson : Marisa Coulter

Anne-Marie Duff : Ma Costa

James Cosmo : Farder Coram

Lewin Lloyd : Roger

Lin-Manuel Miranda : Lee Scoresby

James McAvoy : Lord Asriel

 

Série en cours, 1 saison. Renouvelée pour une saison 2.

 

D'après les romans de Philip Pullman.

 

Lyra Belacqua et son daemon (l'âme humaine apparaissant sous une forme animale) vivent dans une université. Lyra y a été emmenée alors qu'elle était bébé, par son oncle, Lord Asriel.

Un jour, son meilleur ami Roger est kidnappé et Lyra va tout faire pour le retrouver. Pour ce faire, elle va suivre la mystérieuse Madame Coulter, qui va l'accueillir chez elle, et c'est le début d'une grande aventure qui emmènera Lyra bien au-delà des murs de l'austère université.

 

Cette première saison ne comporte que 8 épisodes, aussi se regarde-t-elle rapidement (la seconde saison en comportera le même nombre d'ailleurs). Pour le coup, ce fut une jolie découverte, car j'ai vraiment aimé cet univers, plein de magie et de poésie, d'un certain point de vue. N'ayant ni lu les livres, ni vu le film qui date d'il y a quelques années et qui n'avait d'ailleurs pas connu de suite, j'ignorais tout de l'histoire.

Voilà un monde où l'on voit des ours en armure et qui parlent, des sorcières, et surtout, des sortes d'extensions de l'âme humaine, les daemons, dont le concept m'a beaucoup plu. Ils prennent la forme d'un animal (leur forme définitive sera fixée à la puberté de l'enfant) et ne peuvent s'éloigner de l'humain auquel ils sont rattachés sans que les deux ne souffrent. De plus, si l'on fait du mal à l'un, l'autre le ressentira. Le daemon de Lyra est donc un personnage à part entière puisqu'il peut communiquer avec elle. La saison 2 devrait d'ailleurs, entre autres, montrer le passage de Lyra à l'adolescence et ainsi, la forme définitive de son daemon.

Lyra, notre héroïne, est encore jeune mais elle est très brave, et la jeune actrice est très convaincante. Avide d'aventures qui n'en font pas exactement un pensionnaire docile de l'université où elle a toujours vécu, c'est avec son meilleur ami Roger, qu'elle les vit tout d'abord. Puis, Roger est enlevé, comme bien d'autres enfants avant lui. Dès lors, Lyra n'aura de cesse de le retrouver.

Elle va suivre Marisa Coulter, une mystérieuse femme d'apparence aristocratique, qui l'emmène avec elle pour prendre soin d'elle comme de sa fille, lui promettant de chercher Roger. L'excellente Ruth Wilson joue à merveille le rôle ambigu de Mme Coulter, avec classe, charisme et élégance. Elle, tout comme Lord Asriel (le tout aussi excellent James McAvoy), sont deux personnages clefs pour Lyra, dont on apprendra rapidement le rôle exact d'ailleurs. Lord Asriel, que l'on voit finalement assez peu cette saison, est celui qui a emmené Lyra, alors bébé, à l'école pour que l'on prenne soin d'elle. C'est un aventurier dont les recherches et découvertes risquent de bouleverser bien des acquis et des croyances...

Réalisation et casting sont impeccables, pour cette série qui dès le début, m'a intéressée et comporte très vite un côté épique. Avec Lyra et les compagnons qu'elle rencontre sur son chemin, on va parcourir ce vaste monde, après quelques classiques épisodes d'introduction, au rythme forcément plus calme. De plus, bien que la série semble s'adresser à un public « d'ados » en apparence, il y a des thématiques plutôt sérieuses quand même, pour ne pas dire noires... Par exemple, lorsque l'on apprend ce que devienne les enfants enlevés, c'est quand même assez raide... sans parler de l'une des scènes du dernier épisode, carrément dramatique. La série se débrouille aussi dans le registre épique que dans un ton plus dramatique, en tout cas.

La façon dont s'achève l'épisode final est plein de promesses de découvertes et de nouvelles aventures à venir. Je serai au rendez-vous en tout cas ! Evidemment je n'avais pas les mêmes attentes que quelqu'un qui aurait lu les livres et serait attentif au moindre détail, mais en ce qui me concerne, j'ai été conquise par His dark materials, dès le début.

Tag(s) : #Séries occidentales
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :