Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deuxième partie du bilan dédié aux séries... de 2019, mais pas que. Toutes celles que j'ai commencé en 2019, en fait.

Attention aux spoilers !

 

Les nouvelles séries commencées cette année :

 

iZombie (2015)

Article ICI

iZombie est une série que j'avais envie de voir depuis longtemps, et que j'ai vraiment apprécié, d'autant que j'ai pu enchaîner les saisons sans attendre. Elle concilie humour, fantastique et policier, et n'hésite pas à mettre ses personnages en position difficile et ainsi, à les faire évoluer. Elle dépasse son postulat de départ pour voir plus grand au fil des saisons et en cela, elle a été un parfait divertissement. Elle avait en plus un petit côté addictif, qui fait que j'ai finalement mis peu de temps à voir la série entièrement.

 

La Vérité sur l'affaire Harry Québert (2018)

Article ICI

J'ai vraiment beaucoup aimé cette petite série en 10 épisodes. On y racontait le mystère lié à la mort d'une jeune fille, dont le corps est retrouvé des années plus tard. La série joue entre deux temporalités afin de nous raconter qui il était et sa relation avec ce fameux Harry Quebert, et le présent, avec la découverte de son corps sur la propriété de ce dernier. J'ai trouvé que la série ménageait bien ses effets et chaque épisode me donnait envie de voir la suite sans exception, j'ai vraiment été prise dans l'histoire.

 

Prodigal son

Prodigal son est une nouvelle série de cette dernière rentrée ; nous sommes actuellement pratiquement à la moitié de sa première saison (et j'espère qu'il y en aura une 2ème !). On y suit un profiler qui collabore avec la police tout en luttant contre ses démons, qui sont liés à son tueur en série de père...

Les affaires du jour sont intéressantes, mais évidemment la série vaut surtout pour tout ce qui touche à l'histoire de cette famille brisée par ce père, chirurgien de renom qui s'est avéré être un tueur en série calculateur. Pour le moment, tout y est : l'écriture, les acteurs impeccables... Pourvu que cela continue !

 

The Fix

Article ICI

Courte série, The Fix n'en était pas moins réussie, à mon avis. En tout cas, elle a réussi sans mal à m'accrocher à son histoire, à me donner sans cesse envie de voir la suite, et à me faire douter jusqu'à la conclusion. Notre accusé, Sevvy, n'est à l'évidence pas quelqu'un de bien, mais je n'arrivais pas à complètement l'innocenter, ni au contraire à être sûre de sa culpabilité. Et c'était là tout l'intérêt d'ailleurs : faire douter jusqu'au bout. The Fix a rempli son contrat et a été une bonne surprise de cette année.

 

The Umbrella academy

Etrange série que voilà. Elle a un univers bien particulier et honnêtement en lisant le synopsis, je n'étais pas forcément convaincue. Mais je ne regrette pas d'avoir tout de même voulu tenter, car cet univers un brin déjanté m'a bien plu, de même que les personnages, dont la majorité sont intéressants (Klaus, Numéro 5 et Vanya en tête). Cela fait plaisir de voir quelque chose de différent de ce qui se fait habituellement, et j'ai hâte de voir si la saison 2 transformera l'essai.

 

Outlander (2014)

Comme iZombie dans un autre style, j'avais envie de voir cette série historique depuis longtemps, et j'ai enfin franchi le pas. J'attaque la saison 3 après une première saison qui m'a plu et une seconde que j'ai trouvé inégale (meilleure dans sa seconde partie que dans sa première), mais vu ce qui se profile, je pense que la saison 3 sera fort intéressante. J'ai en tout cas un amour absolu pour les personnages et leur histoire hors normes, et la série a un côté romanesque qui me plaît beaucoup. J'espère que la suite sera à la hauteur, mais je suis confiante là-dessus :).

 

Keeping Faith (2017)

Article ICI

Petite série addictive, Keeping Faith, c'est l'histoire d'un homme qui disparaît un beau jour et dont la femme, flanquée de leurs 3 enfants et de leur cabinet d'avocats, va essayer de découvrir ce qui lui est arrivé. De révélations en faux semblants, Keeping Faith propose une intrigue et des personnages solides et on ne jamais jamais quoi penser. Je crois que la saison 2 a été diffusée mais je n'avais pas trouvé la traduction, il faudra que je m'y intéresse quand même car j'aimerais quand même bien avoir la suite ^^ !

 

Le Bazar de la charité

Je commence seulement cette série en 8 épisodes je crois, qui s'intéresse à 3 femmes ayant en commun l'incendie qui ravagea le bazar de la charité et vit de nombreuses victimes, surtout des femmes.

Cet incendie va transformer la vie de ces trois femmes de différente manière, et c'est ce que nous allons suivre. Je n'ai vu que 2 épisodes mais j'ai déjà accroché. Le casting tient clairement la route, et il est vrai que l'incendie, qui prend la majeure partie du premier épisode, « tait impressionnant. J'espère que cette bonne première impression sera confirmée avec la suite des épisodes.

 

Agatha Raisin (2014)

Agatha Raisin a fait fortune dans la communication et prend aujourd'hui une retraite méritée dans un petit village à la campagne. Cet endroit connaîtra de nombreux meurtres et Agatha se découvre des talents de détective ; elle va donc enquêter sur ces affaires, la police locale n'étant pas très douée...

Je n'ai pas aimé autant la série que je l'aurais voulu, la faute à... Agatha. C'est un personnage avec lequel j'ai parfois du mal, je ne la trouve pas vraiment attachante. Par contre contre j'aime les autres personnages qui gravitent autour, et les affaires très « Inspecteur Barnaby » me plaisent bien !

 

Baptiste

Article ICI

Baptiste, c'est le personnage de The Missing, ce policier fin et tenace qui enquête sur des disparitions. Tchéky Karyo est excellent dans ce rôle et son personnage est de ceux que l'on ne peut qu'aimer. Mais je n'ai pas autant accroché à Baptiste que je l'aurais voulu, du moins pas autant qu'aux deux saisons de The Missing, car d'emblée, l'histoire de base me parlait moins. Ceci dit, cela restait quand même de bonne facture, et je serai au rendez-vous des futures saisons, à n'en pas douter.

 

The Listener (2009)

Toby est un ambulancier capable de lire dans les pensées des gens. Il va finir par aider la police dans ses enquêtes, grâce à son don.

Série policière classique (pour le côté consultant), le côté fantastique apporte un plus à The Listener, sauf que la série a décidé de complètement l'ignorer. Elle avait mis en place plein de choses avec sa première saison sur le passé de son héros, sa mère, son mentor etc... Et à partir de la saison 2 elle fait comme si rien de tout cela n'avait eu lieu, c'est incompréhensible. Je crois que j'irais au bout de la série juste pour voir si réellement ils vont oser s'asseoir comme cela sur toute la mythologie des premiers épisodes, mais si c'est le cas et je pense que oui, ça me laissera perplexe quand même ^^... Après, la série est sympathique et divertissante.

 

Kings (2009)

Kings, c'est l'histoire d'un royaume fictif et de son roi, de ses démêlés avec le pays limitrophe, de sa famille et d'un jeune soldat qui va se trouver mêlé à toutes ces histoires de pouvoir malgré lui...

Série atypique qui n'a duré qu'une saison, Kings ne manquait pas d'intérêt. Elle explorait une monarchie moderne mais reposant quand même sur pas mal de croyances... Elle explorait bien sûr les jeux de pouvoir, l'intimité de son monarque comme sa politique... C'est une série qui ne ressemblait à aucune autre et que j'ai bien aimé découvrir, des années après sa diffusion.

 

Pennyworth

Pennyworth, c'est Alfred, le majordome de Bruce Wayne, et cette nouvelle série se propose de nous raconter sa jeunesse et sa rencontre avec Bruce...

Alfred est un personne que j'ai toujours beaucoup aimé, mais la question était de savoir si sa jeunesse avait un intérêt, avec en plus l'absence de Batman... Les premiers épisodes ont du charme, l'acteur fait bien le job, donc j'ai envie de laisser une chance à la série que j'ai mise en stand by le temps de rattraper un peu mon retard sur les autres.... Mais j'y reviendrai à coup sûr pendant ces vacances :).

 

A Discovery of witches (2018)

Article ICI

Sympathique série anglaise (dont avec le charme qui va bien ^^) traitant de sorcières, vampires et démons, A Discovery of witches n'est pas indispensable, mais son univers reste suffisamment intriguant pour que l'on ait envie d'y revenir à la saison suivante afin d'en savoir un peu plus. Toutes les créatures et les personnages ne sont pas intéressants, mais espérons que la suite permette d'en développer certains, notamment les démons, moins intéressants pour l'instant, que les deux autres espèces...

 

Nancy Drew

Alice Roy, c'était des romans que j'aimais bien lire étant enfant. C'était une ado fortunée qui jouait les détectives. Nancy Drew en est une adaptation moderne, malheureusement décevante je trouve. La série introduit du fantastique dans son intrigue et je ne comprends pas bien l'intérêt, mais surtout, Nancy ne m'est pas vraiment sympathique et je m'ennuie un peu. Cependant, je n'ai vu que quelques épisodes comme la série est toute récente, aussi je vais continuer encore un peu, et voir ce que cela donne.

 

Miracle workers

Lassé de la Terre, Dieu programme sa destruction. Pour léviter, Craig et Eliza, deux anges mineurs, vont devoir accomplir un miracle...

Cette série a une idée originale et un ton assez décalé. Tout ne fonctionne pas toujours bien, mais la présence de Daniel Radcliffe et de Steve Buscemi présente un atout de taille. Ce n'est pas aussi drôle que je l'imaginais, mais ça a le mérite de proposer quelque chose d'innovant.

 

Mr Mercedes (2017)

Un policier à la retraite est contacté par le coupable d'une affaire non résolue et qui le hante : un fou furieux au volant d'une mercedes avait foncé sur un tas de gens et en avait tué et blessé un grand nombre...

Ce jeu du chat et de la souris avait sur le papier, l'air d'être fait pour moi. Malheureusement la sauce ne prend pas, pour deux raisons : un protagoniste qui ne m'inspire pas vraiment de sympathie, et un ton inutilement malsain, et ce trop gratuitement. Je suis bloquée depuis un moment quasiment à la fin de la saison 1 et j'hésite vraiment à reprendre...

 

The Enemy within

The Enemy within, c'est l'histoire d'une ex agent de la CIA qui a trahit son pays en s'alliant à un terroriste. Pour le trouver, un agent du FBI va faire appel à celle qui est désormais la femme la plus détestée des Etats-Unis.

La série avait des qualités, notamment Jennifer Carpenter qui était très bonne dans le rôle titre. Elle pêchait un peu parfois dans son rythme et était assez convenue, mais ce n'était pas si déplaisant. Mais ayant été annulée, voilà pourquoi elle se trouve en bas de ce classement ^^.

 

Les mini-séries :

 

Mrs Wilson (2018)

Article ICI

Quand on sait que Mrs Wilson est basée sur une véritable histoire, c'est assez hallucinant. Cette série parle en effet d'un homme dont la femme découvre à son décès, l'étendue de ses mensonges et de sa (ou plutôt ses) double vie. On suit son « enquête » pour découvrir la vérité et qui était vraiment son mari, et c'est plutôt accrocheur, d'autant que les acteurs principaux sont impeccables.

 

C.B. Strike (2017)

Article ICI

En bonne amatrice de séries policières, anglaises qui plus est, je me devais de suivre celle-là. Comme je le dis dans mon article, elle ne révolutionne pas le genre et se montre assez classique, qu'il s'agisse des enquêtes ou même des personnages. Mais elle est efficace et certaines enquêtes sont particulièrement bien ficelées. Qui plus est, j'aime beaucoup les deux acteurs principaux. J'ai donc hâte d'avoir la suite ^^.

 

Dirty John (2018)

Dirty John, c'est l'histoire (basée sur une histoire réelle là encore) d'un homme en apparence parfait, mais qui n'est en réalité qu'un escroc et qui a ses addictions. La femme qui va tomber sous son charme n'y voit que du feu, contrairement à ses filles qui se méfient de lui instantanément.

Eric Bana est vraiment bon dans ce rôle détestable. Parfois Dirty John a des faiblesses dans son rythme, ça « rame » un peu, mais globalement c'est une histoire dingue, qui fait bien flipper (le dernier épisode était fort là-dessus) et dont la tension monte progressivement.

 

Bodyguard (2018)

Article ICI

Efficace. C'est ainsi que je décrirai Bodyguard et son histoire de soldat reconverti en garde du corps pour une politicienne dont il exècre les idées.

Richard Madden s'y montre particulièrement convaincant et la série dépote, ne perdant pas de temps en paroles inutiles (elle est même un peu trop rapide par moments). Le rythme est intense et le doute est partout. Un bon divertissement.

 

There she goes (2018)

There she goes, c'est l'histoire d'un couple avec deux enfants, dont l'un est déficient mental : Rosie. Les plus petites choses du quotidien prennent des proportions incroyables, rien n'est évident avec elle, à commencer par le regard des autres.

Sans complaisance, la série montre ces difficultés et les pensées des parents qui n'en peuvent plus parfois, et en cela elle semble assez crédible. Et bien entendu, cela fait toujours plaisir de retrouver David Tennant ^^.

 

Beverly Hills 90210 (2019)

Les acteurs de la série bien connue jouent ici leur propre rôle et essaient, sous l'impulsion de Jennie Garth et Tori Spelling, de donner vie à un reboot de la série.

Leur version d'eux-mêmes n'est pas tendre du tout, et c'est cela qui est intéressant. Malheureusement la série n'est pas aussi drôle que je l'aurais voulu et cela « patine » souvent. Reste une nostalgie indéniable qui me fait clairement manquer d'objectivité, tandis que j'étais à fond en entendant la première note du générique à chaque épisode ^^.

 

The ABC murders (2018)

Il s'agit de l'adaptation du roman d'Agatha Christie, dans lequel Hercule Poirot enquête sur les meurtres mystérieux d'un dénommé ABC.

J'adore le roman, mais j'ai été déçue de cette adaptation. Autant j'aime John Malkovich, autant j'ai du mal à le voir en Poirot... Bien sûr l'enquête reste intéressante et il y a de bonnes choses (notamment Rupert Grint en policier), mais je n'ai pas aimé ce que la série fait de Poirot et le passé qu'elle lui invente... Je n'ai pas reconnu le Poirot des romans, et cela ne m'a pas permis d'apprécier l'adaptation.

 

Les séries terminées cette année :

 

Game of thrones, saison 8

Le final (et même la saison) de Game of thrones a fait l'objet de vives critiques. Pour ma part, tout ne m'a pas convenu, à commencer par la fin réservée à Jaime, qui pour moi trahit complètement l'évolution du personnage. D'autres m'ont davantage plu, comme celle de Sansa par exemple. Par contre le reste de la saison m'a plu, notamment les premiers épisodes. Et même lorsque la série pêche, il reste certaines scènes qui provoquent forcément quelque chose chez le spectateur. Pour tout ce qu'elle a été et son côté épique, je crois aussi que je ne peux pas être bien objective avec cette série ^^'.

 

The Big bang theory, saison 13

Pas facile de terminer une série qui dure depuis si longtemps et qui a atteint un tel succès. Les épisodes finaux divisent toujours, mais pour ma part j'ai été satisfaite. Il y a eu des moments émouvants et bien sûr, des rires. Les personnages ont fait beaucoup de chemin pendant 13 ans (certains plus que d'autres malheureusement), mais globalement The Big Bang Theory n'a pas démérité, et sera difficile à remplacer.

 

Poldark, saison 5

Je n'ai pas suivi Poldark depuis le début, mais cela m'a permis au moins d'enchaîner les saisons sans attendre. Ce fut une jolie découverte, car la série est pleine de charme, portée par d'excellents acteurs, et sur une période pas si souvent portée à l'écran. Cette dernière saison n'était pas la meilleure à mon sens, mais le final m'a bien plu, et c'est le principal ^^.

 

Gotham, saison 5

Gotham s'est achevée après 5 saisons, tel que l'on se l'imaginait : avec Bruce qui enfile le costume de Batman et une mythologie plus que mise en place.

Gotham a eu ses défauts, ses hauts et ses bas, mais j'en retiens un casting solide, quelques personnages (pas tous) hauts en couleur : le Pingouin, le Sphinx... Et un Alfred que j'ai particulièrement aimé. Un bon final, en tout cas.

 

For the people, saison 2

Annulée à l'issue de sa seconde saison, For the people n'était pas ce qu'on appelle une grade série, mais ma foi elle me plaisait bien. J'aurais aimé continuer à suivre tout ce petit monde, côté avocats de la défense et côté procureurs, d'autant que certains personnages étaient plutôt sympas. Mais ce n'est clairement pas l'annulation la plus frustrante que j'ai connu ^^.

 

Séries abandonnées :

 

Baskets

J'ai vu 3 saisons de Baskets. Je ne peux pas dire que c'était mauvais, je dirai même qu'elle avait son charme, sinon je n'en aurais pas regardé autant. Mais j'ai toujours trouvé que la première saison était la meilleure, la plus intéressante. Par la suite, Baskets restait sympathique mais perdait en intérêt, selon moi. Et quand la 4ème saison est arrivée, je me suis tout simplement rendue compte que je n'avais pas envie de la regarder. Je pensais que cela viendrait mais... non. Probablement que si j'avais moins de choses à voir, je l'aurais continué, mais finalement je me dis que cela ne sert à rien de se forcer...

 

Lethal weapon

Les deux premières saisons de Lethal weapon ont été une agréable surprise. Fan des films, je n'imaginais pas que la série me plairait à ce point ! Et puis l'un des deux acteurs principaux est parti, et je le reconnais, ça m'a démotivé. Je n'avais pas d'a priori sur l'acteur qui le remplaçait, mais je ne m'imaginais pas poursuivre la série sans celui qui incarnait Riggs depuis le début, et que je trouvais très bon.

Et au final, comme la série a été annulée après la saison 3, je me dis que j'ai bien fait...

Tag(s) : #Les TOP & bilans
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :