Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Kamikawa Takaya : Shigeto Seiichiro

Koizumi Kotaro : Kusaka Satoshi

Uchida Yuki : Obata Rie

Tanaka Yoji : Katsuta Kyusaku

Denden : Tatsukawa Tadao

Komoto Masahiro : Okonogi Haruhiko

 

5 épisodes

2018

 

15/20

 

Sudo Isao, vendeur de voitures à Tokyo, a été assassiné. Le policier Kusaka Satoshi mène l'enquête, et découvre qu'il y a 34 ans, le fils de Sudo avait été enlevé et tué. Le coupable n'a jamais été arrêté.

Bientôt persuadé qu'il existe un lien entre les deux affaires, Kusaka retrouve Shigeto Seiichiro, le policier qui 20 ans plus tôt, avait tenté une nouvelle fois d'élucider l'affaire de kidnapping juste avant qu'il ne soit prescrit.

 

Shinhannin est un drama qui ne comporte que 5 épisodes, mais c'est le bon format, je trouve. C'est un drama japonais policier qui m'a bien plu. Dépourvu d'humour comme c'est souvent le cas dans les dramas policiers (et pas toujours judicieux), c'est un drama très sérieux, où les gens ne plaisantent pas. Ce sont des policiers qui ont à cœur de résoudre leur affaire, et même si le délai de prescription doit tomber, ils ne seront pas en paix tant qu'ils ne connaîtront pas la vérité, comme le dit Tatsukawa à un moment donné.

Nous allons suivre en parallèle l'enquête actuelle, que mène Kusaka Satoshi sur la mort de Sudo Isao, et celle d'il y a 20 ans, menée par Shigeto Seiichiro sur le kidnapping et le meurtre du fils de Sudo, Obata Mamoru. Une équipe d'enquête spéciale avait été montée 14 ans après les faits, alors que le délai de prescription était proche et que l'affaire restait irrésolue.

Ces scènes là, 20 ans plus tôt, étaient de loin mes préférées. Déjà parce que j'aime bien l'acteur qui joue Shigeto, Kamikawa Takaya, mais aussi parce que comme Kusaka, on comprend vite que la clef de tout, c'est ce kidnapping. La vérité sur le meurtre de Sudo réside dans l'affaire de son fils Mamoru. Les membres de l'équipe d'enquête spéciale, à l'époque, vont rapidement suivre chacun une piste. Certains creusent du côté d'un homme au passé douteux dont le profil collerait, d'autres du côté de Sudo, le père de la victime qu'ils ne trouvent pas clair, et enfin les derniers sont persuadés que la famille Obata cache quelque chose.

Les parents de Mamoru étaient séparés, et la mère, Obata Saeko, venait d'emménager avec ses enfants, Rie et Mamoru, quand ce dernier a été enlevé. Le père de Saeko était un homme fortuné, et bizarrement, il semblait assez réfractaire à l'action de la police. J'ai vite été persuadée, comme Tatsukawa de l'équipe d'enquête spéciale, que la famille Obata ne disait pas toute la vérité sur ce qui s'était passé 34 ans plus tôt. La fille, Rie, ne semblait pas se rappeler de grand chose -elle était jeune à l'époque- mais elle semblait aussi mal à l'aise... Le dénouement de l'affaire a été pour partie une surprise, pour moi.

Shigeto a beau être à la retraite, on voit qu'il n'a jamais pu oublier cette affaire. D'abord peu conciliant, il accepte vite de parler à Kusaka et de lui révéler tout ce qu'il sait. Si j'ai un regret, c'est que j'aurais aimé les voir collaborer davantage, et plus tôt (ou autrement, peut-être). Là finalement, ce n'est que tardivement qu'ils travaillent réellement ensemble (physiquement, je veux dire), mais je pense que cela aurait pu faire un bon duo, du moins encore meilleur. En tous les cas, les deux sont des personnages sympathiques dont l'intégrité est admirable.

Point intéressant du drama, pour la partie se déroulant 20 ans plus tôt, c'est la corruption chez les hauts fonctionnaires de la police. Le supérieur de Shigeto est moins intéressé par la capacité de l'équipe d'enquête spéciale à trouver le véritable coupable, que par le publicité autour de cette affaire et l'image de la police. Il va même jusqu'à manipuler le sort de l'enquête avec les médias et finalement, c'est quand même pas mal de sa faute si l'enquête n'aboutit pas et si les choses prennent une telle tournure. Cet aspect là n'était pas non plus au cœur du drama, mais il a quand même été évoqué, assez pour me rendre dingue ^^, et cela dit j'ai trouvé que c'était bien d'en parler.

En-dehors de cela, c'est un drama dépourvu d'action, de course-poursuites ou ce genre de choses... On est plus dans la recherche d'indices, l'entretien avec des suspects, la recherche de preuves... C'est une avancée minutieuse, pas à pas, et j'aime bien ce genre d'enquêtes. Qui plus est, cela faisait longtemps je crois, que je n'avais pas vu un bon drama policier chez les japonais, je suis donc satisfaite. Shinhannin est un drama à voir, pour les amateurs du genre.

Tag(s) : #J-Dramas-J-movies
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :