Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Article sur la saison 1 ICI.

 

L'an dernier, j'avais beaucoup aimé la première saison de L'Art du crime. Je trouvais l'idée originale et ce milieu me plaisait. Je n'avais qu'un seul petit regret : le fait que l'on en sache au bout du compte peu sur Antoine, notre policier, tandis que le vécu et la personnalité de Florence étaient plus mis en avant. Cette seconde saison y remédie tout en gardant les nombreux points positifs de la première, donc je suis contente.

On retrouve le même format que l'an dernier : 6 épisodes, 3 enquêtes, 3 peintres mis à l'honneur. Il s'agit cette fois de Monet, Courbet et Bosch.

Et si l'on continue de connaître un peu mieux Florence (notamment par rapport à la perte de sa mère lorsqu'elle était toute jeune), on met pas mal les projecteurs sur Antoine, comme je le souhaitais. Ainsi le père de Florence découvre-t-il que pour une raison inexpliquée (enfin, nous la découvrirons un peu plus tard), Antoine est incapable de retenir quoi que ce soit qui se rapporte à l'art, comme si son esprit le rejetait. Il va donc entamer une sorte de thérapie avec Florence afin de débloquer tout cela, car son supérieur et ami, le commandant Pardo, estime qu'il ne peut pas continuer à travailler à l'OCBC sans rien savoir sur l'art, quand bien même il y a Florence pour pallier ce volet. Nous allons finalement découvrir les raisons de ce fameux blocage et en apprendre plus sur la famille et l'enfance d'Antoine du même coup, et j'ai trouvé que cela rendant cette seconde saison vraiment intéressante.

Je m'étais attachée aux personnages l'an dernier, et là nous apprenons encore à mieux les connaître. Le final de la saison était vraiment chouette, à cet égard.

Le duo fonctionne décidément bien et est pour beaucoup dans la recette de la série, même si les personnages secondaires sont sympathiques également. Lui est un bon flic, elle a les connaissances adéquates sur l'art et les peintres concernés. Ils se complètent parfaitement et se découvrent même des points communs cette saison, dans leurs névroses on va dire ^^, et j'aime beaucoup la dynamique qu'ils entretiennent.

La série mêle toujours enquête et culture, et tout comme pour la première saison, c'est aussi l'occasion au passage, d'apprendre deux ou trois choses sur les peintres, et sans que cela fasse pompeux ou autre, ça coule vraiment bien. C'est vraiment une bonne idée, je trouve !

Et puis les enquêtes sont intéressantes, peut-être même davantage que la première saison encore. On arrive à mêler le côté policier, l'art et les révélations sur les personnages, sans que cela ne fasse trop chargé ou qu'un pan soit plus faible qu'un autre. Évidemment, le fait que les enquêtes s'étalent sur deux épisodes y est pour beaucoup, c'est un bon découpage. Je ne saurais pas dire laquelle les trois j'ai préféré, pour le coup. Par contre, j'ai beaucoup aimé retrouver à l'occasion d'une des enquêtes, l'excellent Julien Boisselier ! J'aime beaucoup cet acteur.

J'ignore s'il y aura une 3ème saison, mais j'aimerais beaucoup, et c'est largement possible. En attendant, j'ai été ravie de retrouver L'Art du crime pour une seconde saison ! ^^

Tag(s) : #Séries occidentales
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :