Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une série d'Erin Cardillo et Richard Keith, avec :

Lucy Hale : Stella Abbott

Elliot Knight : Wes Charles

Dylan Walsh : Paul Abbott

Jayson Blair : Aiden Abbott

Brooke Lyons : Elizabeth Abbott

Gillian Vigman : Ida Abbott

Carlos Pena, Jr. : Diego

Riley Smith : Dr Will Grant

 

1 saison. Série annulée.

 

Stella est depuis plusieurs années, atteinte d'un cancer incurable. Condamnée, elle décide de profiter de la vie et part à Paris, où elle rencontre Wes, un jeune homme qu'elle épouse rapidement, tous deux sachant bien que ce mariage ne durera tout au plus que quelques mois...

Mais alors que tout espoir semblait perdu, Stella apprend qu'elle est totalement guérie. Avec désormais la vie devant elle, elle va devoir apprendre à connaître celui qu'elle a épousé, découvrant petit à petit tous les mensonges que sa famille a tenu afin de la préserver...

 

Je vais avoir du mal à vous vendre une série annulée au terme de sa première saison, je le sais bien, mais j'avais envie d'en parler tout de même, parce que je l'ai bien aimé, cette seule et unique saison ! Je ne voyais pas la série durer des années avec un tel sujet, mais enfin il y avait des choses à dire encore, surtout vu la façon dont se termine l'épisode final (même si ce n'est pas encore trop frustrant). J'aurais bien aimé suivre Stella et sa famille encore un peu, c'est dommage...

Stella, c'est une femme qui s'était préparée à mourir, mais en aucun cas à vivre. Bien sûr que c'est une bonne nouvelle, de savoir qu'elle est guérie, mais cela la pousse dans une vie à laquelle elle n'était pas préparée du tout. Il va falloir qu'elle trouve un travail, qu'elle fasse plein de choses par elle-même comme une adulte en somme, elle qui -et c'est compréhensible- a toujours été couvée par une famille très présente et très aimante.

Pour commencer, il y a Wes. Il est charmant, il s'est occupé d'elle avec dévouement et il semble sincèrement l'aimer (et elle aussi, du reste), mais en fin de compte ils se sont mariés vite, persuadés que cela durerait quelques mois maximum avant que Stella ne décède, et le fait est qu'ils ont vécu chaque jour comme si c'était le dernier. Comme une lune de miel sans fin. Or maintenant qu'il y a un futur, que chaque jour est finalement plus banal puisqu'il y en aura plein d'autres, ils ne savent pas faire. Et ce d'autant plus qu'ils ne se connaissent pas, au fond. Stella ne sait pas ce que Wes veut ni ce dont il a besoin, surtout qu'elle ne sait pas elle-même ce qu'elle désire, vu qu'elle ne s'est jamais projetée dans l'avenir. Ce sont tous les deux des gens très bien qui tiennent vraiment à l'autre, mais il va falloir qu'ils creusent un peu plus que cela. Leur mariage est central dans la série, surtout dans les derniers épisodes.

L'ensemble de la famille Abbott tient aussi une place de premier plan. Il y a les parents de Stella, Ida et Paul, et ses frères et sœurs, Elizabeth (et le mari de celle-ci, Diego) et Aiden. Tous ont fait preuve d'un dévouement sans faille durant des années, et, incontestablement en pensant bien faire, ils ont caché des choses à Stella, petites ou grandes, afin de ne pas l'inquiéter inutilement. Lorsque la guérison de Stella tombe, elle les impacte eux aussi, forcément. Ils n'ont plus besoin de vivre chaque jour dans la peur de perdre leur fille/soeur/belle-soeur. Et son père notamment, a du mal à ne plus la surprotéger comme il l'a toujours fait. Stella découvre ainsi que le mariage de ses parents bat de l'aile (c'est un euphémisme puisque Ida quitte Paul à peine la nouvelle de la guérison est-elle tombée), Elizabeth est frustrée de ne pas faire ce qu'elle veut vraiment faire dans la vie, et Aiden passe de filles en filles, ne faisant rien de sa vie et dealant même un peu. Stella ne comprend pas tout de suite combien sa maladie a impacté ses proches dans leur quotidien mais aussi dans leur personnalité. Elle était l'élément central qui les liait tous ensemble et maintenant qu'ils n'ont plus besoin de craindre pour sa vie à elle, ils peuvent enfin vivre la leur.

Les premiers épisodes sont surtout consacrés à la découverte de ces mensonges, et puis après Life sentence élargit un peu son propos en s'intéressant aux difficultés de couple que rencontrent Wes et Stella, ou en mettant en lumière Aiden et ses problèmes par exemple.

J'ai trouvé que c'était à la fois drôle et touchant, et pas nian-nian. Cette famille est très énergique, très combative et la série utilise l'humour judicieusement. Et puis il y a de beaux moments, notamment entre Paul et Stella ou encore entre Paul et Aiden (de toute façon j'aime beaucoup l'acteur qui joue le père -Paul donc-, je le trouve très juste). Il y a quelque chose de touchant chez lui, dans sa façon de protéger ses enfants à tout prix. Et c'est bien que l'on voit aussi les choses par son prisme (et celui d'Isa aussi), à savoir la terreur que l'on ressent quand son enfant va mourir et que l'on ne peut rien y faire.

On s'attache à cette famille hors norme, et aussi à ceux qui l'ont rejoint, comme Diego ou Wes, qui en font assurément partie. Life sentence était une série somme toute assez simple, qui au-delà de son propos, venait surtout nous parler des liens familiaux et des choix que l'on fait, ainsi que de leurs conséquences. J'aurais aimé voir les choix de Stella, puisque la saison s'achève alors qu'elle décide enfin de vivre pleinement sa vie et de profiter de cette seconde chance, malheureusement cela ne se fera pas. Il n'en reste pas moins que cette unique saison m'a plu :).

Tag(s) : #Séries occidentales
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :