Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Article sur la saison 1 ICI.

 

J'avais eu un véritable coup de cœur pour la première saison de This is us l'an dernier. À tel point que j'avais presque un peu peur que la saison 2 ne soit pas à la hauteur : après tout c'est le risque, quand on frappe fort comme cela dès le début. Fort heureusement, j'ai vite été détrompée : cette année encore, This is us aura été excellente, confirmant ainsi la bonne impression laissée l'an prochain. Je ne doute pas que la saison 3, à venir à la rentrée prochaine, sera du même acabit. Il paraît évident pour moi que This is us fait désormais partie des grandes séries actuelles et que dans son genre, c'est une pointure.

C'est bien simple, cette année, sur les 18 épisodes qui composent la saison, j'ai dû pleurer sur 15 d'entre eux environ ^^'. Je suis une pleureuse devant les films et séries, il est vrai, mais quand même, cette série a le don d'ouvrir les vannes ^^'.

Il faut dire qu'on a toujours cette combinaison imparable entre les acteurs, qui sont d'une grande justesse et sont tous aussi bons les uns que les autres, et l'écriture, toujours aussi fine et percutante. Et cela fait mouche. Même quand le propos ne nous parle pas forcément de prime abord, même quand le personnage en cause n'est pas forcément notre favori... On ne peut pas -enfin moi en tout cas- rester insensible à ce qui se passe, tant c'est bien fait.

Je me souviens par exemple de cette scène dans le stade de foot où Kevin part dans un long monologue, et où je me suis retrouvée en piteux état ^^, alors même que l'histoire de Kevin n'est pas celle qui me touche le plus dans la série. Pourtant l'acteur était parfait, le monologue très bien écrit, la mise en scène très sobre... Et c'était un moment inoubliable de la série. J'ai été marquée aussi par le discours de Rebecca devant Randall bébé, à la maternité. Et je ne vous parle évidemment pas de la mort de Jack (qui était le grand mystère jusque là puisqu'on savait qu'il était décédé, mais on ne connaissait pas les circonstances, la saison 2 va donc lever le voile là-dessus), bouleversante car elle-aussi assez sobre finalement, et transcendée par la réaction entre incrédulité et douleur de Rebecca (extraordinaire Mandy Moore). Emotionnellement c'était rude, je ne vous le cache pas ^^' ! Il y a aussi le tout dernier épisode de la saison, où Kate fait notamment la paix avec la mort de son père et accepte d'avancer, et où son « rêve » dans lequel son père serait toujours en vie, était très fort... Bref, je pourrai facilement citer des dizaines et des dizaines de scènes comme cela, en fait. Peut-être même plus que dans la saison 1 encore... J'ai l'impression que cette saison m'a davantage émue.

Tout comme l'an dernier, This is us parle de ce qui se passe dans la vie de Kevin, Kate et Randall, mais aussi de la vie de Jack et Rebecca avec leurs enfants lorsqu'ils étaient petits ou adolescents. Ces deux lignes temporelles abordant bien sûr des thématiques complémentaires. On ne s'y perd jamais, passant d'une scène actuelle à une autre passée sans problème. Et les histoires sont d'importance égale.

Kate et Toby doivent affronter un coup dur cette année, qui soudera leur couple, tandis que Kate se sent toujours responsable de la mort de son père (et nous découvrirons pourquoi). Randall et sa femme Beth décident de devenir famille d'accueil, Randall ayant à cœur d'aider un enfant comme lui a été sauvé par ses parents adoptifs. Quant à Kevin, une blessure sérieuse au genou sur un tournage va le rendre accro aux médicaments et donner un tournant bien sombre à sa vie... Nous verrons aussi comme je l'ai dit, dans quelles circonstances Jack est décédé et quel impact cela aura eu sur sa femme et ses enfants, encore bien jeunes... Bref, les personnages évoluent constamment, ce qu'ils vivent les faisant changer, mûrir, prendre des décisions, se tromper, avancer...

Comme je le disais au départ, l'histoire de Kevin me touchait moins (rien à voir avec l'acteur, tout aussi bon que ses camarades), mais c'est très subjectif. Pourtant cette année, j'ai trouvé que son histoire lui donnait une épaisseur bienvenue et cela impactait aussi les autres personnages, notamment lors de l'épisode où on les voit en thérapie... J'ai toujours une affection particulière pour Randall, un personnage très à fleur de peau, désireux de faire les choses bien quitte à embarquer tout le monde avec lui, et aussi pour Jack et Rebecca, qui forment un couple magnifique (et les deux acteurs ont une telle alchimie...).

La magie de This is us finalement, c'est de faire état de bons sentiments, en évitant toute niaiserie ou toute facilité. Elle le fait avec intelligence et subtilité, et c'est bien pour cela qu'elle touche. Pour ma part, je reste conquise !

Tag(s) : #Séries occidentales
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :