Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une série d'Harlan Coben, avec avec :

Tom Cullen : Mark Wells

O. T. Fagbenle : Danny Kenwood

Lee Ingleby : Slade

Sarah Solemani : Pru Carew

Hannah Arterton : Ally Caine

Geraldine James : Julie Wells

Michael Maloney : Alan Wells

Jonathan Kerrigan : Stuart Carew

Don Warrington : Ray Kenwood

 

Série en une saison.

 

1995. Mark, Danny, Slade et Pru sont amis et passent le plus clair de leur temps ensemble. Un jour, le petit frère de Mark, Jesse, disparaît et quelqu'un avoue l'avoir tué, sans pour autant que le corps ne soit retrouvé.

Des années plus tard, Danny est devenu policier. Sur une scène de crime, l'ADN de Jesse est retrouvé... Cela signifie-t-il que Jesse est finalement vivant quelque part ? Danny enquête en remuant le passé, tandis que Mark s'investit également avec l'aide de Slade et Pru, lui et ses parents n'ayant jamais pu oublier...

 

Ai-je déjà dit que j'aimais les séries britanniques ? Cela a dû m'échapper une fois ou deux, sûrement.. ^^'. Mais aussi, quand je vois des séries comme The Five, comment ne pas aimer ? En plus j'ai tardé à la voir, elle était sur ma liste depuis sa diffusion, mais je ne l'ai vu que récemment.

C'est une série courte, en 10 épisodes seulement, qui n'appelle pas de suite car à la fin, tout est résolu, rien n'est laissé en suspend. Donc c'est plutôt bien pour qui n'aurait pas trop de temps ou n'aimerait pas les séries s'étalant sur plusieurs saisons.

The Five, dans son idée de base, revisite un scénario qu'on a déjà vu, il faut le dire : un enfant disparu des années plus tôt, qui serait potentiellement en vie. Potentiellement. Parce que même si l'ADN de Jesse, présent sur une scène de crime (et un peu plus tard dans la série, présent de nouveau sur une autre scène), laisse à penser qu'il est effectivement bien en vie, on n'en est pas certain pour autant. D'abord parce qu'il y a un homme qui pourrit en prison pour cela (et pour tout un tas d'autres enfants), qui a reconnu l'enlèvement et le meurtre de Jesse, donc pourquoi mentirait-il en s'accablant d'un meurtre de plus, s'il ne l'a pas fait ? Et donc du coup, s'il ne l'a pas fait, qui a enlevé et tué Jesse, alors que son frère et ses amis n'étaient pas si loin de lui ? A l'époque, personne n'a rien vu, rien entendu, aucun témoin. Il paraît difficile de reprendre une enquête des décennies plus tard, avec aucune preuve de plus.

Honnêtement pendant un bon bout de temps (ok, quasiment jusqu'au bout, en fait) je ne savais pas du tout si Jesse était mort ou vivant, et encore moins donc, ce qui avait pu se passer. J'espérais qu'il soit vivant quelque part, évidemment, mais rien n'était moins sûr. Je vous laisse le soin de le découvrir.

La série se place du point de vue de l'enquête menée par Danny et sa coéquipière, Ally, ce qui n'est pas toujours évident car Danny est parti pris évidemment, puisqu'il s'agit du petit frère d'un de ses meilleurs amis (rien que le choc que cela lui fait lorsqu'il découvre qu'il s'agit de son ADN, qui a une correspondance dans le fichier des personnes disparues...). En plus il doit gérer Mark et les autres, qui n'en font qu'à leur tête en enquêtant aussi (sauf que eux n'en ont pas officiellement le droit, et Mark est encore plus impliqué que lui, fatalement).

Mais, un peu comme le faisait -avec brio- Broadchurch, The Five se place aussi du point de vue de la famille, et on va prendre le temps de les suivre. Mark bien sûr, mais aussi ses parents, Julie et Alan, qui n'ont pas du tout vécu les dernières années de la même façon et cela a impacté leur couple (même s'ils restent très proches). Julie a cette intime conviction qui ne repose sur rien de tangible, que son fils est vivant. Aussi quand elle apprend cette histoire d'ADN correspondante, cela lui fait une réelle preuve, de ce qu'elle a toujours su. Non seulement cela, mais elle croit tout aussi fermement qu'elle le reconnaîtrait forcément si elle le voyait, qu'importe qu'il soit adulte aujourd'hui et qu'il ait physiquement, forcément changé. Tandis qu'Alan lui, a accepté la mort de son fils et a fait son deuil. Cela ne signifie pas qu'il ne souffre plus ou bien qu'il se fiche de ces nouveaux éléments, mais pour lui son fils est mort, le reste n'est que spéculation. Forcément ces deux visions les éloignent et chacun a du mal à supporter la façon dont l'autre pense. Ils se rejoignent en ce sens que de toute façon, leur vie s'est arrêtée le jour où Jesse a disparu. Ils n'ont jamais pu oublier, jamais pu être « comme avant ».

J'ai trouvé que l'un comme l'autre, leur façon de penser était crédible, si tant est, comme je le dis toujours en pareil cas, que l'on puisse un tant soit peu imaginer ce que peut ressentir un parent qui perd son enfant... En tout cas leur peine était palpable, tout comme cet espoir qui renaît (du moins chez la mère).

Si j'ai eu un peu plus de mal à me sentir concernée par les états d'âme de Pru, je l'admets, j'ai en revanche beaucoup aimé Mark et son obstination parfois à la limite de l'inconscience. Il se sent responsable en plus, car le jour où Jesse l'a disparu, il l'avait renvoyé pour pouvoir être avec ses amis. C'est quelqu'un de bien, d'intelligent et j'ai aimé qu'il ne reste pas inactif mais essaie de faire avancer les choses de son côté, avec ses moyens. J'ai beaucoup aimé Slade aussi (j'ai eu du mal à reconnaître le chauffeur du Magicobus de Harry Potter, l'acteur a meilleure mine ^^'), qui est un peu plus ambigu que les autres car il a un métier louable (il aide des jeunes un peu paumés), mais à côté de cela on le voit rapidement commettre des actes terribles sans trop d'explication, alors on ne sait trop quoi penser de lui, et j'aime bien ce genre de personnages. Et j'ai trouvé l'acteur plutôt bon, ce qui ne gâche rien.

Un autre meurtre mettant en lumière une sombre affaire de jeunes filles enlevées et séquestrées sordidement, va apporter de l'eau au moulin de Danny et le laisser un peu plus sur les traces de Jesse, ce petit garçon qu'il n'a pas pu oublier, comme ses camarades. Danny, c'est quelqu'un de bien. Coincé entre un père qui perd la tête (vu dans Death in paradise dans le rôle du commandant, l'acteur qui joue son père a un rôle bien différent ici) et qui rend difficile son mariage puisqu'il le garde à la maison, et les attentes de Mark et sa famille, il a du mal à garder la tête froide, comme de base, il ne peut considérer cette affaire comme une parmi tant d'autres de toute façon. C'était un chouette quatuor dont seule Pru s'est détachée au fil des années en partant vivre en Amérique, mais qui se reforme et qui, chacun à sa façon, œuvre pour découvrir le fin mot de l'histoire.

Une histoire que j'ai trouvé pleine de suspens. Arrivée à la moitié, j'ai enchaîné rapidement les épisodes car cela donne vraiment envie de savoir. J'ai retenu mon souffle pendant le dernier où, même si l'on a déjà quasiment tout compris, on vient nous expliquer les choses en détail. On est tellement impliqué, et c'est tellement bien fait, que je suis vraiment rentrée dans l'histoire sans problème. Je recommande donc The Five aux amateurs du genre, car c'est une série de qualité !

Tag(s) : #Séries occidentales
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :