Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une série d'Angèle Herry-Leclerc et Pierre-Yves Mora, avec :

Nicolas Gob : Antoine Verlay

Éléonore Gosset : Florence Chassagne

Benjamin Egner : le commandant Pardo

Philippe Duclos : Pierre Chassagne

Emmanuel Noblet : Hugo Prieur

Farida Rahouadj : la psy de Florence

(2017)

 

Série en cours, une saison diffusée. Renouvelée pour une saison 2.

 

Antoine Verlay est un ancien policier de la brigade criminelle, qui se retrouve à l'OCBC (Office central de lutte contre le trafic des biens culturels) contre son gré. Il n'y connaît rien en art et cela ne l'intéresse pas. Il va devoir faire équipe avec Florence Chassagne, historienne de l'art originale.

Ils sont très différents l'un de l'autre mais pour autant, leur duo fonctionne, au grand désarroi d'Antoine.

 

Cette première saison comporte 6 épisodes, et traite 3 enquêtes (qui durent donc sur deux épisodes). C'est malheureusement un peu court, mais comme je le dis souvent, si on a cette sensation de « c'était trop court », c'est aussi que c'était bien, donc c'est plutôt bon signe !

C'est une fois de plus, le vieux thème du duo mal assorti, qui va pourtant fonctionner très bien afin de résoudre des enquêtes. Ici, le duo est composé d'Antoine, un ex-flic de la crim' bourru mais efficace, et Florence, une historienne de l'art cultivée mais qui dit tout ce qui lui passe par la tête.

L'originalité ici, c'est que l'on se retrouve plongé dans le monde de l'art puisqu'Antoine travaille à l'Office central de lutte contre le trafic des biens cultuels (OCBC), et plus précisément de la peinture. Ainsi, les 3 enquêtes vont successivement tourner autour de 3 peintres célèbres : Leonard de Vinci, Watteau et Gericault. L'enquête permet donc de découvrir quelques œuvres de ces grands peintres, d'en apprendre sur leur vie, leur technique ou autres... Personnellement j'ai trouvé que c'était un contexte peu exploré, surtout dans une série policière, et cela m'a beaucoup plu comme toile de fond. J'apprenais des choses en même temps, et ça c'est quand même cool.

Et puis les enquêtes en elles-mêmes étaient sympathiques. J'ai une préférence pour la dernière, sur Gericault, que j'ai trouvé vraiment bien menée, mais toutes les 3 étaient bien fichues de toute façon. Du coup, la clé de l'énigme réside dans les œuvres, et si Antoine a pour lui une parfaite connaissance de son métier et un instinct, Florence a les connaissances qui permettent d'orienter les investigations. C'est pour cela que le duo est complémentaire.

Qui plus est, Florence est en proie à certaines angoisses (notamment une peur du vide qui la paralyse), que pour une raison qu'elle ne s'explique pas, seul Antoine parvient à calmer. Il est son « objet contra-phobique », ce qui pousse Florence à poursuivre leur collaboration, au-delà du fait qu'elle apprécie ce nouveau travail. Bien entendu, Antoine a du mal avec sa partenaire, au début. Elle n'est pas policière, et elle a cette manie de dire les choses franchement, ainsi qu'elle les ressent, alors que lui est plus bourru. Mais il finit par reconnaître que leur association, si bizarre soit-elle, fonctionne. Et j'ai beaucoup aimé dans le dernier épisode, le moment où il la défend face à un autre policier qui dénigre ses capacités.

Mon seul regret est de ne pas en savoir plus sur Antoine, au final. On sait qu'il est divorcé et que cela s'ajoute à une vie qui part dans tous les sens puisqu'il a perdu son job à la criminelle (on l'imagine, dû à son mauvais caractère). Il ne doit son « repêchage » à l'OCBC qu'au commandant Pardo, son supérieur et ami. Mais au final j'aurais aimé en savoir plus sur lui, j'ai l'impression que l'on a à peine effleuré le personnage... Alors que Florence, on la suit chez sa psy où elle parle de ses phobies, et on voit sa relation avec son père (l'excellent Philippe Duclos, dont j'ai beaucoup aimé la performance), qui explique bien des choses... Son père, Pierre Chassagne, est un éminent historien spécialisé sur Leonard de Vinci, avec qui Florence travaillait avant son partenariat avec Antoine. Au final le parcours et la personnalité de Florence sont plus expliqués.

Mais je viens d'apprendre que, vu les bonnes audiences, une saison 2 était prévue et c'est une bonne nouvelle, je suis ravie de retrouver cette série dans un futur proche. Et du coup, j'espère en apprendre davantage sur Antoine ^^. Les acteurs sont bons, qui plus est. Je parlais de Philippe Duclos un peu plus haut, mais Nicolas Gob et Eléonore Gosset sont très bons également. J'ai hâte de retrouver L'Art du crime et de découvrir ou redécouvrir d'autres peintres :).

Tag(s) : #Séries occidentales
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :