Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 23:06

Article sur la série ICI.

 

La fin de la saison 3 introduisait une nouvelle menace par le biais d'ALIE : la fonte du cœur des centrales nucléaires, qui éradiquera l'humanité dans moins de 6 mois. Charmant programme, donc ! Autant dire qu'il y a du pain sur la planche...

Nous verrons donc, tout au long de la saison, Clarke et toute la clique tenter de trouver un moyen pour survivre d'une manière ou d'une autre. Il en émarge finalement deux majeurs : retourner dans l'espace, projet sur lequel Raven s'implique corps et âme, ou bien s'abriter le temps que la tempête passe en quelque sorte, dans un bunker. Le premier projet comporte pas mal d'aléas et le second, fait que la place est réduite : tout le monde ne pourra pas survivre. Et tout au long de la saison, la menace s'intensifie car des pluies noires des plus toxiques s'abattent sur les malheureux qui ne s'abritent pas assez vite, etc... Bref, il y a de quoi faire, sans compter qu'il y a toujours ces tensions entre les différents peuples. Certains essaient de les unir, ou du moins de les traiter de manière égale comme le fait Octavia en fin de saison, mais d'autres font toujours passer leur peuple avant les autres. Rien de neuf en somme, mais disons que façon à cette menace d'envergure, cela pose plus de problèmes que jamais.

L'un des points forts de The 100 a toujours été sa façon de faire penser, agir et évoluer ses personnages. Et ils sont nombreux pourtant, mais rien n'est laissé au hasard. Quand on repense 5 minutes à l'image que l'on avait de chacun d'eux en début de série, cela donne presque le tournis, tant ils ont changé ! Marcus compte désormais parmi mes favoris, Bellamy n'a de cesse de changer, de se tromper, de recommencer, d'avancer... Que dire de Murphy, qui finalement résiste à tout et est plein de surprises, ou même de Clarke, qui plus que jamais, se salit les mains et incarne parfois pleinement l'expression « la fin justifie les moyens ». On a vraiment l'impression qu'elle est en train de perdre son âme, lorsqu'on la voit commencer à dresser une liste des 100 personnes de son peuple qui méritent d'être sauvés (en pensant de façon rationnelle à ceux qui par leurs capacités, sont nécessaires à la survie de son peuple), ou bien encore en fin de saison, quand elle s'oppose à Bellamy alors qu'il veut récupérer sa sœur... Rien n'est épargné à Clarke (ou même à d'autres), et si c'est cruel à observer, c'est aussi la force de la série, que d'aller au bout des choses sans reculer. Oh et plus que jamais, j'aime Octavia. Elle aussi n'est plus la gamine un peu insouciante et avide de liberté qu'elle était au début. Elle est devenue une jeune femme forte et impressionnante, et l'actrice est excellente (enfin de toute façon tout le casting est à la hauteur).

Un élément dans cet ordre d'idée que j'ai bien aimé, c'est Jasper et sa petite bande. Jasper, cela fait un moment qu'il est à la dérive, malgré les efforts de Monty pour le ramener. Au début de la saison il était un peu agaçant avec son côté trompe-la-mort, mais après, c'est devenu vraiment très intéressant. Jasper, et il n'est pas le seul, est résolu à en finir. Il en a assez de se battre, tout simplement. Depuis qu'ils sont arrivés sur Terre, cela a été une lutte perpétuelle, il faut le reconnaître. Contre tout et tout le monde.

Et voilà que survient encore une menace de plus, et de taille puisque là il ne s'agit pas d'aller au combat ou d'être le plus fort, car ce sont les éléments eux-mêmes qui sont au cœur du problème. Et si des gens comme Clarke sont résolus à se battre jusqu'au bout quitte à y laisser des plumes, Jasper et certains autres, eux, sont fatigués de devoir toujours se battre, sans relâche, inlassablement. Alors ils préfèrent laisser tomber et attendre la fin inexorablement. Et qu'on le cautionne ou pas, c'est je pense, un point de vue qui s'entend, au regard de ce qu'ils ont vécu, tous.

Et l'on voit ainsi qu'il est difficile, pour ne pas dire impossible, de sauver quelqu'un qui ne veut pas l'être. Monty va se démener pour son meilleur ami, et sa petite amie aussi, il va les pousser à se bouger, se battre encore, mais il ne se heurte qu'à des murs, tant en face, ils sont résolus. Et en paix, d'un certain point de vue. Comme si tout était plus facile, plus acceptable, dès lors que l'on a décidé de ne plus combattre. Cet aspect là de la saison était pour moi, très intéressant.

Pour moi, The 100 reste très addictive. Je garderai toujours ma petite préférence pour la première saison, pour les raisons que j'avais évoqué dans mon article initial, mais j'ai quand même beaucoup aimé cette saison 4 (plus que celle d'avant, d'ailleurs). J'ai adhéré non pas tellement encore à la menace (je préfère encore quand les opposants sont des vrais gens ^^), mais à ce qu'elle apportait aux situations et aux positionnements des personnages. Personnages dont je souligne une fois de plus la qualité. J'ai hâte d'être à l'an prochain pour voir la nouvelle saison, car comme d'habitude, la dernière scène de la 4 donnait envie d'y revenir ^^ !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche