Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2017 6 22 /07 /juillet /2017 22:45

Article ICI.

 

Je n'avais pas fait d'article sur la saison 2 de Broadchurch. Non qu'elle ne m'ait pas plu, mais cela devait être par manque de temps, je suppose. Je ne voulais pas louper le coche pour cette troisième -et dernière- saison ! Qui plus est je l'ai encore préféré à la saison 2 (mais sans qu'elle ne dépasse la claque que fut le saison 1).

Dans cette troisième saison, nous abordons une toute nouvelle affaire (même si l'on suit toujours par ailleurs les protagonistes de l'affaire de départ, à savoir les parents de Danny). Il s'agit d'une femme, Trish, qui a été violée, mais qui n'a pas vu grand chose, à commencer par son agresseur. Le duo Miller/Hardy enquête donc sur cette affaire qui va leur donner du fil à retordre.

On retrouve tout ce qui fait que Broadchurch est une série de qualité : une écriture délicate et en même temps violente, des acteurs absolument parfaits, des grands rôles jusqu'aux plus petits, des personnages qui sonnent juste... et l'ambiance lourde et oppressante.

Comme toujours, on suit l'affaire du point de vue des policiers bien sûr, qui recueillent des indices, cherchent des témoignages, des preuves... Mais on va suivre également cette histoire par les yeux de la victime, une femme fraîchement divorcée, qui aimait faire la fête et qui a une fille adolescente... On passe moins de temps avec elle qu'avec les Latimer en saison 1 j'ai l'impression, mais bien sûr c'est toujours aussi bien fait. La honte qui submerge cette femme est très bien rendue, alors même qu'elle est la victime, elle n'a rien demandé de tout cela. Une des scènes plus marquantes reste celle du premier épisode, quand elle est amenée au poste par Miller et Hardy et qu'elle subit toutes sortes d'examens par la police, qui recherche des indices et de l'ADN. Cela semble certes nécessaire pour coincer le coupable, mais aussi tellement affreux et traumatisant, de lui faire subir tout cela aussitôt après le drame... Cette scène semblait très crédible -et encore une fois c'est nécessaire avant que les « traces » ne s'effacent, mais c'était vraiment choquant... Qui plus est, l'actrice qui joue Trish est vraiment bonne, j'ai trouvé. Il y a des scènes où son personnage me prenait vraiment aux tripes, et bien que l'écriture soit là, l'actrice fait un boulot remarquable, il faut le dire.

Très vite, la police soupçonne qu'un prédateur sexuel rode dans le coin. Mais dans ce genre d'affaires, nombreuses sont les victimes qui n'ont en fait jamais parlé, comme on finira par le découvrir à un moment. Bien sûr plusieurs suspects se dégagent, du fait notamment de leurs mensonges, car c'est là toute la difficulté de ce genre d'affaires : chacun cache quelque chose, parfois en lien avec le crime, parfois moins voire pas du tout, mais tout cela ralentie l'avancée de l'enquête quoi qu'il en soit.

En tout cas cela me fait plaisir de retrouver le duo Miller/Hardy, ils m'avaient manqué. La première doit composer avec ses enfants, qu'elle élève seule, et notamment son fils aîné qui fait des siennes à l'école, et qu'elle craint plus que tout de voir trop ressembler à son père... Et le second voit sa fille, qu'il a ramené près de lui, être ennuyée dans cette petite ville et qui désire partir... Miller est cependant très douce et compréhensive avec les gens, tandis que Hardy a toujours un sale caractère et pousse de temps à autres ses coups de gueule (avec raison ceci dit, notamment quand une policière sous ses ordres, dissimule des preuves par intérêt...). Olivia Colman et David Tennant forment un duo toujours aussi complémentaire et efficace, et ils sont tous deux aussi doués l'un que l'autre pour nous faire ressentir ce que ressentent leurs personnages... Ce duo me manquera, c'est certain !

On va suivre aussi Beth et Mark Latimer, les parents de Danny. L'action se situe quelques années après le procès de Joe Miller et le couple s'est séparé, ce qui n'est guère surprenant compte-tenu de ce par quoi ils sont passés. Beth cherche à avancer en se rendant utile aux autres, tandis que Mark vit dans le passé, ne pouvant supporter que Joe soit libre et en vie, et c'est ce qui les sépare aussi. Les deux points de vue se comprennent : chacun gère à sa façon et aucun n'a tort ni raison, en soi. Même si Mark n'avance pas, on ne peut le lui reprocher, c'est évident. En tout cas les deux acteurs, Jodie Whittaker et Andrew Buchan sont toujours aussi épatants plus d'une fois, ils m'ont collé les larmes aux yeux.

Personnellement, je n'avais pas deviné qui était le coupable. L'agresseur de Trish est resté un mystère pour moi jusqu'à la révélation. Révélation qui, si c'était encore possible, rend l'agression encore plus horrible qu'elle ne l'était déjà, d'ailleurs. En tout cas, c'était une enquête palpitante, et il était bien difficile de ne pas enchaîner les épisodes les uns derrière les autres. Broadchurch est décidément, une excellente série !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex 02/08/2017 21:38

CEtte dernière saison était vraiment bien ! Un duo de choc et les acteurs sont terriblement bons! La scène du 1er épisode que tu décris , on était vraiment pas à l'aise ça sonnait juste!, C'est une série vraiment bien écrite. c'était bien de mêler les deux intrigues aussi pcq le couple de la 1ere saison on s'est attaché à eux à leur drame et j'étais contente de suivre leur évolution aussi. et TRish ce nouveau personnage, une super actrice aussi. Dommage qu'il n'y ait pas une saison de plus

Marluuna 02/08/2017 22:24

Oui dommage, mais en même temps je préfère que ça se stoppe maintenant que c'est encore excellent !
En tout cas plus j'y repense, plus cette série est un petit bijou ! ^^

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche