Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2016 4 29 /12 /décembre /2016 20:30

On a pas mal baigné dans les dramas durant tout le mois de décembre, avec le calendrier de l'avent ! Du coup, pour une raison ou pour une autre, bien des dramas de cet article ont déjà été évoqués. Mais qu'à cela ne tienne ! Les dramas auront aussi leur bilan, il n'y a pas de raison ! Dramas en cours, dramas terminés, dramas d'autres années aussi, mais que j'ai regardé cette année (dans ce cas, l'année de diffusion du drama est précisée), dramas japonais, coréens.... Bref, un peu de tout ! Le tout vaguement classé, du drama que j'ai préféré à celui que j'ai le moins aimé, en sachant que parfois tout ça ne veut pas dire grand chose, parce que j'ai tout aimé, mais bon... il y a vaguement un ordre, quoi ^^'

 

Dramas japonais de 2016 (ou pas) que je suis en train de regarder :

 

Peu de dramas japonais. Pourtant j'ai une liste de plusieurs titres qui m'intéressaient cette année. Mais impossible de les trouver sous-titrés, donc forcément... Je trouve plus facilement les dramas coréens, comme chaque année. Et c'est bien dommage ><.

 

Watashi o hanasanaide :

Coincée à l'épisode 7 depuis un moment (j'attends la suite de la traduction ^^'), j'aime beaucoup ce drama, que j'avais au départ commencé pour le casting. Il s'est révélé très intéressant grâce à son thème : le don d'organes, en sachant qu'ici les donneurs sont « élevés » pour n'être que cela, sans aucun libre arbitre ni aspirations personnelles.

Je me demande comment finira le drama, pour notre trio principal. Mais j'avoue que l'histoire en elle-même, et surtout le fait de voir ces trois façons différentes de vivre cette « destinée », me passionne pour le moment !

 

Guardian of the spirit :

Balsa est garde du corps. Un jour, elle sauve le jeune prince Chagum, pourchassé par des assassins. C'est le début d'un long périple, comme Balsa décide de le protéger...

J'avais vu il y a quelques années, l'anime Seirei no Moribito, qui était excellent. Un drama avec cette histoire, m'attirait donc fortement. Je n'ai vu que la moitié pour le moment, mais cela me plaît. Ayase Haruka fait du bon travail dans le rôle de Balsa, une femme forte s'il en est. Bien sûr les développements sont plus réduits du fait du peu d'épisodes (sauf à ce qu'il y ait plusieurs saisons, je ne sais pas, je ne me suis pas encore renseignée) mais pour le moment j'y retrouve l'esprit que j'avais aimé !

 

Sekai ichi muzukashii koi :

Samejima Reiji est le président d'une grande chaîne d'hôtels. Loin d'avoir un caractère facile, il n'est pas exactement apprécié de ses employés... Pour ne pas perdre la face devant son concurrent à une fête qui est prévue, il décide de sortir de son célibat en y amenant une de ses employées, qui est la seule à lui parler franchement.

Je n'ai vu que le premier épisode à l'heure où j'écris, mais j'ai bien aimé ! J'ai aimé la franchise de cette jeune femme, et puis Ohno est comme toujours, très juste dans le rôle de ce patron irascible. Je pense qu'on voit tous comment cela va se finir, mais ça m'a l'air d'être un de ses bons dramas japonais dont ils ont le secret, alors j'ai hâte de voir la suite ! :)

 

Himura Hideo no suiri :

Himura Hideo est professeur en criminologie. Avec Arisugawa Alice, auteur de romans policiers, il aide la police à résoudre ses enquêtes.

Je suis bloquée à peu près au milieu drama depuis des mois maintenant, faute de traduction... A dire vrai, je doute un peu qu'elle reprenne maintenant. C'est dommage parce que les premiers épisodes me parlaient bien. Les enquêtes étaient bien, et le personnage principal était très intriguant (il semblait s'éclater comme un dingue sur les scènes de crime, mais du genre malsain...). J'aime beaucoup finir ce drama... ><

 

Dramas japonais de 2016 que j'ai entièrement vu :

 

Il y a tout de même des dramas japonais que j'ai pu terminer ^^'. Les voici !

 

Kaito Yamaneko (article ICI) :

Même avec le recul, Kaito Yamaneko reste un drama qui m'a fait passer un bon moment. Ce voleur qui adore chanter mais chante comme une casserole, était quand même très fun ! Puis la petite équipe qui gravitait autour de lui me plaisait bien aussi. Qui plus est, le drama a eu son lot de révélations (franchement il y a tout de même un truc auquel je ne m'attendais pas et qui m'a bien séchée !). Outre le plaisir, toujours acquis, de revoir Kame dans un drama, celui-là était vraiment bien !

 

Kazoku no katachi :

Un homme et une femme, voisins dans le même immeuble et partageant un goût prononcé pour la solitude, voient leurs parents respectifs s'inviter chez eux et bousculer leur quotidien bien tranquille...

Je n'ai pas aimé Kazoku no katachi tout de suite : le héros m'était trop antipathique. Même encore maintenant, même s'il se rachète après, j'ai du mal à le trouver sympa. J'ai davantage préféré l'héroïne, plus nuancée. En tous cas j'ai mis quelques épisodes à aimer le drama, mais après c'était fait. C'était une belle histoire sur la solitude, la famille, et j'ai aimé que les personnages changent, mais pas complètement non plus.

 

99,9 – Keiji Senmon Bengoshi (Article ICI) :

Outre le plaisir certain de revoir Matsumoto Jun dans un drama, 99,9 avait l'air d'un drama assez sympa sur les avocats (qui plus est, ceux-là défendaient un peu les causes perdues). Et il l'était. Il manquait d'originalité et d'un petit plus pour le faire sortir du lot, mais il était quand même plaisant à suivre, si l'on aime ce genre de dramas.

 

Kasa wo motanai aritachi wa :

Hashimoto Jun est un écrivain qui ne rencontre plus tellement le succès. Son éditeur lui demande alors une nouvelle sur le thème de l'amour, pour rebooster sa popularité.

Un jour, il revoit son ami d'enfance Murata Keisuke, et ce dernier lui donne quelques idées pour écrire.

Ce drama était très court, mais j'ai bien aimé. Surtout les deux derniers épisodes, à vrai dire. Le héros en soi n'était pas forcément attachant, mais son histoire l'était en quelque sorte. Ce fut plutôt une bonne surprise !

 

Autres dramas japonais que j'ai vu en entier :

 

Et voici des dramas datant d'autres années, mais que j'ai rattrapé cette année ! :

 

Samurai sensei (2015) :

Takechi Hanpeita est un samouraï à la fin de l'ère Edo. Condamné à se faire seppuku, il arrive en 2015, dans un Japon bien différent de celui qu'il connaissait. Il trouve refuge auprès d'un vieil homme nommé Saeki.

Impossible de rater un drama avec une histoire de voyage dans le temps, et qui plus est avec Nishikido Ryo dans le rôle principal ! C'était en effet un drama où l'on apprenait 2-3 trucs, sur une période qui me passionne (qui plus est on a Sakamoto Ryoma aussi, qui a fait le voyage !). Et c'était aussi assez drôle par moments, parce que forcément notre héros est sur un système de valeurs bien distinct quand même, de celui du Japon actuel. Un bon drama.

 

Nezumi edo wo hashiru (2014) :

Ere Edo. Jirokichi vit modestement avec sa sœur Kosode. Mais ce que les gens ne savent pas, c'est que la nuit, il devient le justicier Nezumi Kozo, qui vole aux riches pour donner aux pauvres...

Un peu déçue par ce drama qui sur le papier, avec tout pour me plaire pourtant : les histoires de justicier façon Robin des Bois, j'adore cela ! Et on a bien cet esprit c'est sûr, mais j'ai trouvé le drama un peu pâlot en fin de compte, un peu ennuyeux (les diverses histoires n'étaient pas toutes de même qualité). C'était pas mal, mais sans plus et cela aurait pu être mieux.

 

Dramas coréens de 2016 (ou pas) que je suis en train de regarder :

 

Quelques dramas coréens en cours actuellement... J'ai tâché de ne pas trop en commencer dernièrement, pour ne pas me disperser ^^ :

 

Goblin : The Lonely and great God :

Pendant l'ère de Goryeo, Kim Shin était un général, qui fut tué par le roi. Il survit et devint un gobelin immortel, et le roi devient un ange de la mort, sans souvenirs, qui reste à ses côtés. De nos jours, Kim Shin rencontre une jeune fille à la vie difficile, qui peut voir les esprits...

A l'heure où j'écris cet article, j'ai vu les 2 premiers épisodes de ce drama, et je suis conquise. Par le propos, par l'ambiance délicate, avec une touche de fantastique... Par les personnages aussi, qui du moment où ils se rencontrent, forment un beau duo... Je ne sais pas si cela perdurera, mais pour le moment je suis très emballée par ce drama au charme certain !

 

The Legend of the blue sea :

Shim Chung est une sirène qui atterrit dans notre monde et tombe sur Heo Jun Jae, un escroc qui ressemble trait pour trait à son ancien amour, mais qui s'intéresse à elle à cause de son bracelet onéreux...

Après quelques épisodes, je trouve le drama plutôt efficace dans sa mise en scène. Je ne vois pas trop où il cherche à aller (au-delà de la romance qui est une évidence bien sûr), mais je n'en attends pas grand chose de plus qu'un divertissement et pour l'heure, il remplit son office je dois dire. Il offre des situations touchantes, d'autres très drôles, et ça me va !

 

Hwarang :

Dans l’ancien royaume de Silla, la reine, régente depuis la mort du roi, décide de former un groupe de jeunes hommes chargés de protéger le jeune roi, qui est en danger depuis la mort de son père.

Hwarang a tout l'air d'un drama « harem » avec tous ces beaux jeunes hommes et au milieu, une jeune fille au caractère bien trempé ! Mais je me suis laissée convaincre par le côté « drama en costumes », les musiques et le côté fun de la chose. Le premier épisode m'a bien plu, plus que ce que je pensais honnêtement. Donc qui sait, Hwarang serait peut-être plus que ce que l'on croyait ? ^^

 

Cheese in the trap :

Hong Seol est à la fac et travaille à côté pour payer ses études, bien décidée à réussir. Elle tombe sur Yu Jung, un camarade de classe qu'elle a du mal à cerner et dont le comportement à son égard est changeant...

Pour le moment, j'ai mis Cheese in the trap en pause. Pas parce que je n'aimais pas, au contraire, cela me plaisait, mais par manque de temps et parce que je regardais des dramas qui m'intéressaient encore davantage. Il fallait donc en abandonner temporairement un et c'est tombé sur lui ! Mais je vais reprendre bientôt je pense, et sans problème puisque j'étais emballée par les premiers épisodes. J'aimais bien la volonté de l'héroïne et j'étais intriguée, comme elle, par le personnage principal aussi.

 

Dramas coréens de 2016 que j'ai vu en entier :

 

Comme je le disais, j'ai vu plus de dramas coréens, parce qu'ils sont globalement plus facilement trouvables sous-titrés, que les japonais ! Alors j'en profite, c'est sûr ^^ :

 

Fantastic (Article ICI) :

On suit une scénariste de dramas atteinte de cancer du sein, qui doit travailler avec un acteur, choisit pour tenir le rôle principal du drama qu'elle écrit, et qui n'est pas un très bon acteur. Qui plus est, à l'époque où elle débutait, il lui a fait une crasse...

Fantastic est un excellent drama, une petite pépite sortie d'on ne sait où (je n'avais pas prévu de le voir, c'est pour cela que je dis ça). Un drama dont la protagoniste est atteinte d'un cancer et se bat pour sa vie, mais qui n'a rien de triste, même si bien sûr il y a des passages plus durs. C'est un hymne à la vie, à l'amitié, au courage. C'est un drama d'une beauté et d'une force hallucinantes, et qu'il faut voir absolument. Une vraie claque.

 

Signal :

Plus qu'un drama policier ordinaire, Signal nous fait nous attacher à ses personnages, à leur histoire personnelle, qui se trouve liée aux enquêtes qu'ils démêlent au péril de leur existence.

Un jeune flic découvre en effet un talkie walkie qui lui permet de communiquer avec un inspecteur, aujourd'hui disparu, qui se situe des décennies plus tôt dans le temps. En mêlant leurs expériences, chacun à leurs époques, ils parviennent à s'aider dans leurs affaires...

Signal est un petit bijou d'émotion, mais aussi de suspens (je me suis rongée les sangs plus d'une fois ^^'). Un drama à l'écriture sans faille, qui peut plaire même à ceux qui ne sont pas fans des dramas policiers habituellement.

 

Moon lovers – Scarlet heart Ryeo (Article ICI) :

Hae Soo est projetée de 2016 à 1000 ans plus tôt environ, et se retrouve à côtoyer des princes, dont l'un d'eux est connu dans l'Histoire pour avoir été un roi particulièrement sanglant...

Moon lovers a ses défauts, et ils sont réels. Mais contrairement à pas mal de monde, j'ai beaucoup aimé ce drama. Il m'a fait vibrer, en majorité grâce au personnage de Wang So, que j'ai trouvé intéressant car très riche et très complexe (un loup sauvage bourré d'incertitudes et de peurs qui se fait apprivoiser petit à petit). Les costumes et les décors étaient très beaux, même la bande son a fini par me convenir... Et j'aimais les personnages, quand bien même leurs développements étaient parfois un peu bizarres...

 

Moonlight drawn by clouds (Article ICI) :

Une jeune fille se fait passer pour un homme et finit, par un concours de circonstances, eunuque au palais. Elle y rencontre le prince héritier, qui, appréciant sa liberté et sa franchise, ne lui dit rien de sa véritable identité...

Ce drama ne proposait pas spécialement un scénario de fou, mais il reposait essentiellement sur son ambiance et sa romance. Et cette romance justement, était particulièrement réussie, si bien, que rien ne manque au drama, finalement. Il n'est pas le meilleur, il n'est pas celui à voir quand on veut découvrir les dramas historiques, mais il avait de beaux personnages et un beau couple, et il était plein de douceur.

 

Descendants of the sun (article ICI) :

Le drama sans scénario :D. Descendants of the sun parlait de l'histoire compliquée entre un soldat et une femme médecin. Ce drama était étonnant pour moi parce que, outre sa romance et les relations entre ces personnages (fort réussies par ailleurs, notamment en ce qui concerne le second couple, qui je pense, a marqué les esprits), il n'y avait en soi pas de fil rouge. Des arcs, des sortes de « périodes », mais pas de réel scénario. Et pourtant cela m'a quand même plu ! Comme quoi, des fois on a de vraies surprises !

 

Mirror of the witch :

Pour avoir un enfant, la reine Shim fait appel à la magie d'une chamane, et cette magie noire lui permet d'avoir des jumeaux, un garçon et une fille. Mais le prix de cette magie est la mort de la petite princesse, qui est maudite. Sa mère y consent, mais le bébé survit et vit cachée des années durant, avec des pouvoirs bien réels en elle...

Cela m'énerve car je suis un peu passée à côté de Mirror of the witch, parce qu'au moment où je l'ai regardé, j'avais l'esprit ailleurs et je n'arrivais pas à rentrer dedans. J'ai bien aimé (drama historique avec une pointe de fantastique, de beaux personnages...), mais quand je vois les beaux articles écrits par certains qui ont beaucoup aimé, je me dis qu'en effet, j'aurais davantage apprécié en étant plus concentrée... Mais bon, c'est ainsi. En tous cas il était bien réalisé aussi, et très beau visuellement !

 

The K2 :

The K2 avait pour héros un ex agent secret qui se retrouve à protéger une jeune fille, et à travailler pour celle qui la garde cachée, une femme de pouvoir.

The K2 avait des faiblesses, mais le drama avait pour lui, incontestablement, une « méchante » complexe et et charismatique, qui ne pouvait laisser indifférente. Le scénario du drama n'était pas toujours évident à saisir et c'était du coup parfois un peu brouillon, mais dans l'ensemble je me suis laissée porter et je l'ai trouvé plutôt divertissant, en fait.

 

W – two worlds :

La rencontre entre une jeune femme et le personnage que son père a créé pour une histoire qui lui a fait connaître le succès.

W avait un concept novateur et franchement, les premiers épisodes étaient un vrai régal. Par la suite, le drama s'est perdu et ne tenait plus guère debout et c'est dommage parce qu'il aurait pu être mieux, si l'on avait suivi la qualité des premiers épisodes. Reste quand même le méchant, très fort, et ce concept si original, qui font que j'ai été accrochée jusqu'au bout malgré l'absurdité parfois, du scénario.

 

Let's fight ghost (Article ICI) :

Je garde de ce drama qui mettait en scène un exorciste et une fantôme qui a tout oublié de sa vie passée, un bon souvenir. Le couple principal était le gros point fort, et particulièrement la jeune fille-fantôme, car l'actrice était très bonne, et le personnage très mignon.

Let's fight ghost s'est parfois un peu perdu en route (le fantôme a été oublié par un temps, alors que son histoire aurait dû être plus mise en avant), mais il est resté divertissant de bout en bout, et j'ai passé un bon moment devant.

 

Entertainer (Article ICI) :

Entertainer, c'était l'histoire d'un groupe de musique naissant et des difficultés qui se dressent sur la route de ses membres, et de leur manager et producteur...

C'était une bonne surprise, surtout que le premier épisode ne m'avait pas vraiment convaincue. Mais le drama a su me faire aimer ses personnages et m'intéresser à leur sort. Il dégageait quelque chose d'assez chaleureux, et de vraiment sympathique !

 

Doctors (article ICI) :

Un drama de médecins, et une histoire de vengeance en prime (et d'amour aussi). Un peu de tout, pour signer le retour de Park Shin Hye, actrice que j'aime bien et qui joue ici un rôle un peu différent de d'habitude. Au début j'ai eu un peu de mal avec sa romance avec son ancien prof (je sais pas, il était quand même flippant, à la poursuivre partout inlassablement !), mais ça a fini par venir... Et puis le côté drama médical était vraiment sympa, avec des « cas du jour » souvent réussis, et des personnages secondaires qui pimentaient un peu cela.

 

Jackpot :

Quand il était encore bébé, les parents de Dae Gil se sont séparés. Sa mère est devenue la femme du roi et son père, qui l'a gardé, était un joueur invétéré qui a perdu sa femme en la pariant. Devenu adulte, Dae Gil est lui-même doué pour le jeu...

Jackpot est un grand regret car un drama historique avec Jang Geun Seok, sur le papier, m'attirait fortement. Mais le résultat donne un drama finalement assez ennuyeux... Le méchant aurait pu être stoppé 30 fois mais il s'en sort sans raison, et de manière générale les motivations ou actions des personnages ne sont pas toujours claires... Dommage.

 

Madame Antoine (article ICI) :

Go Hye Rim est « Madame Antoine », une voyante qui en réalité, sait surtout finement juger les gens. Choi Soo Hyun, psychologue réputé, vient installer son cabinet au-dessus du sien et pratique une expérience psychologique sur elle, afin de prouver que l'amour n'existe pas...

Bon... Je ne vais pas ré-insister avec mes gros sabots, sur la déception que fut Madame Antoine. Pas d'alchimie entre les deux personnages principaux (lui étant détestable de bout en bout de toute façon) et des actions sans queue ni tête à certains moments... Seul rayon de soleil : deux des personnages secondaires notamment, qui partageaient malgré leur différence d'âge, une amitié ma foi toute mignonne ^^.

Autres dramas coréens que j'ai vu en entier :

 

Voici, moins nombreux tout de même, les dramas coréens que j'ai vu cette année, tandis que je rattrapais mon retard ^^ :

 

Six flying dragons (2015) :

Je triche un peu : l'an dernier, j'avais déjà parlé de Six flying dragons dans mon bilan, comme je le débutais, à l'époque. Mais sachant que j'ai vu les 3 quarts des épisodes en 2016 et que j'ai adoré ce drama, je m'autorise à en reparler cette année (d'autant que je n'ai toujours pas fait mon article)^^ ! Na !

Regardez-le ! En résumé, voici ce qu'il faut retenir ^^. Un drama certes un peu long, mais qui vaut la peine tant c'est bien construit, bien écrit, bien réalisé, bien joué... Tout est bien, quoi. Il rassemble une flopée de personnages, mais tous sont intéressants et ont leur rôle à jouer à un moment ou à un autre. C'est impressionnant de maîtrise et tellement addictif. Une vraie merveille.

 

Two weeks (2013) (article ICI) :

Tae San est en cavale, accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis, alors que sa fille, dont il vient d'apprendre l'existence, a besoin de lui : atteinte d'une leucémie, elle a besoin de lui qui est un donneur compatible...

Two Weeks est un drama que j'ai enfin pu reprendre et terminer, car au moment de sa sortie je n'avais trouvé que quelques épisodes sous-titrés... C'était un très bon drama, intense et plein de suspens. La cavale du protagoniste comme l'état de sa fille, était à leur façon, très stressants. Et qui plus est les personnages secondaires (l'inspecteur et la procureur) avaient leur propre intérêt !

 

Missing noir M (2015) (article ICI) :

Très bon drama policier, malheureusement trop court (on ne le dira jamais assez), Missing Noir M mettait en scène un duo de policiers complémentaires, qui enquêtaient sur des affaires de disparition.

Le côté épisodique du drama ne doit pas induire en erreur : Missing Noir M est un drama de grande qualité, supérieur à la majorité des dramas policiers dans son écriture et la qualité de ses histoires. A voir !

 

Dramas abandonnés :

 

Il n'y en a qu'un. Au début il était en pause, et les mois passant, je me suis rendue compte que je n'allais pas le reprendre, donc...

 

The lover (2015) :

Nous suivons quatre couples dans leur quotidien et l'intimité de leur appartement. Ces couples n'en sont pas au même stade de leur relation.

Le concept me paraissait intéressant et puis j'ai suivi le conseil de quelqu'un qui l'avait bien aimé. Mais après quelques épisodes, je me suis rendue compte que seuls deux couples sur les 4 m'intéressaient réellement, et que même comme cela, je m'ennuyais un peu. Qu'il ne se passe rien en soi n'est pas un problème vu le thème, mais quand même... Je ne me suis pas suffisamment intéressée pour avoir envie de poursuivre, en fait ^^'.

 

Voilà pour ce qui est de ce second bilan ! :)

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Les TOP & bilans
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche