Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 août 2016 4 11 /08 /août /2016 15:48

Lee Jun Ki : Jang Tae San

Park Ha Sun : Seo In Hye

Kim So Yun : Park Jae Kyung

Ryu Soo Yung : Im Seung Woo

Lee Chae Mi : Seo Soo Jin

Jo Min Gi : Moon Il Suk

Kim Hye Ok : Jo Seo Hee

 

16 épisodes

2013

 

18/20

Jang Tae San tient une boutique de prêt sur gages. Jeune homme au passé de petit gangster, il n'est pas forcément quelqu'un de recommandable. Lorsque son ex petite amie, In Hye, vient le trouver et lui apprend qu'il a une fille de 8 ans, Soo Jin, Tae San est tout de même perturbé. Plus encore lorsqu'il se trouve être le donneur compatible, celui qui pourra sauver cette enfant qu'il n'a jamais connu, de sa leucémie...

Mais à quelques jours de l'opération, Tae San est accusé d'un meurtre qu'il n'a pas commis. Il s'évade alors, et n'a qu'une idée en tête : échapper à la police et à ceux qui lui ont collé ce crime sur le dos et veulent le faire taire, jusqu'au jour de l'opération...

J'ai fini récemment Two weeks, achevant ainsi la longue liste des dramas que j'ai commencé il y a des années de cela, et jamais terminé. Pas parce que je n'aimais pas, bien au contraire, mais parce qu'à l'époque, impossible de trouver la traduction au-delà des 3-4 premiers épisodes. J'ai cherché, cherché, mais je n'ai rien trouvé. Et au bout d'un moment, j'ai fini par oublier... Et puis il y a quelque temps, j'ai fini par y repenser, et j'ai trouvé tous les épisodes traduits ! Je les ai tous pris, mis de côté, et j'ai enfin pu reprendre et terminer cet excellent drama de mon acteur coréen fétiche, Lee Jun Ki.

Excellent drama, oui, de mon point de vue. Les 16 épisodes s'étalent en fait sur 15 jours. Les 15 jours entre le moment où débute notre histoire et où Tae San est accusé de meurtre, et le jour fatidique de l'opération de Soo Jin, pour laquelle Tae San, donneur compatible, doit se présenter en bonne santé et sans blessure. Il y a donc un côté course contre la montre, qui fait que le drama est très rythmé et plein de suspens. Il y a certes des phases plus calmes, d'explications, de flashbacks aussi, mais globalement le but de Tae San est de sauver sa peau, donc il ne peut pas se reposer. Il pourrait se rendre à la police, mais sachant que les coupables ont le bras long, il a peur pour sa vie même en prison. Et il tient absolument à sauver Soo Jin, donc il n'a d'autre choix que de fuir et de chercher la preuve qui l'innocenterait du crime. On ne s'ennuie donc jamais car soit on court avec Tae San, soit on apprend à le connaître un peu mieux, au-delà de l'image peu flatteuse qu'on a de lui lors des premiers épisodes.

 

Tae San nous est montré en effet comme quelqu'un de pas spécialement fréquentable, au départ. Il n'est pas très aimable, il a fait de la taule, et en plus on apprend qu'il a largué In Hye en lui demandant de se faire avorter, car il ne l'aimait pas, et donc il n'aimait pas non plus cet enfant à venir... Pas spécialement un mec bien, quoi. Mais bien sûr, Tae San est plus que ça, et tout au long de ces 16 épisodes, on assiste à sa rédemption. On n'excuse pas ses actes passés, et ça j'ai bien aimé, mais on nous donne les éléments manquants, et des explications. Pourquoi il a quitté In Hye de cette manière violente, pourquoi sa vie est telle qu'elle est... On apprend à le connaître via les flashbacks -bien amenés- et on veut qu'il s'en sorte au final. Pas seulement parce que de sa survie, dépend la vie de sa petite fille, mais aussi pour lui. Parce qu'on s'y attache, on compatit -il morfle quand même sévèrement dans ce drama !-, et on veut qu'il ait sa fin heureuse ! Pas forcément une où il retrouve In Hye -même si les flashbacks de leur histoire passée font apprécier ce couple-, mais une où il pourra être vivant, libre, et heureux. Et puis la capacité de débrouillardise et de survie de Tae San est quand même impressionnante ! C'est là qu'on voit que quand il se sert de sa tête, il y a du potentiel. Il résiste à tout. Bon, il prend cher au passage, et au moins c'est plus crédible, mais il s'en sort souvent parce qu'il est réfléchi, pas seulement parce qu'il a des coups de pouce.

Et heureusement qu'on s'y attache, ceci dit, parce que même s'il y a d'autres personnages bien sûr, et des très bien, le drama tourne quand même essentiellement autour de Tae San. Il est présent à l'écran la grande majorité du temps et sinon, les discussions tournent autour de lui, donc si on ne l'aime pas ou si on ne s'intéresse pas à son sort, il me paraît difficile d'apprécier le drama un tant soit peu... Et puis certes j'adore Lee Jun Ki, je trouve que c'est un excellent acteur donc je manque d'objectivité, mais quand je le vois jouer comme il le fait dans Two Weeks, ça me donne raison aussi ! Ses larmes sonnent juste, ses colères aussi... Et les scènes où il s'imagine en train de discuter avec Soo Jin le rendent touchant. Et quand on le voit dans les flashbacks, il joue vraiment un Tae San très différent. Bref, encore une fois, Lee Jun Ki m'a impressionnée.

In Hye évidemment, a un rôle plus terne. C'est la mère de Soo Jin, et elle passe le plus clair de son temps à veiller sur sa fille malade, alors c'est vrai que la pauvre n'est pas à son avantage, car c'est surtout une femme perpétuellement inquiète, et épuisée. C'est rafraîchissant de la voir dans les flashbacks, aussi enjouée, aussi souriante, quelque part... Ca me l'a rendue sympathique (enfin au-delà du fait que de toute façon son courage en tant que mère est admirable), et c'est vrai que j'ai apprécié le petit couple qu'elle formait avec Tae San. Pour autant, c'est compliqué de vouloir qu'à la fin ils se retrouvent, parce que le compagnon actuel de In Hye, Seung Woo, m'était très sympathique. C'est un homme qui considère Soo Jin comme sa propre fille, qui est présent à 100% dans sa vie et celle de In Hye et c'est foncièrement un type bien, alors je ne voulais pas le voir sur la touche à la fin, pour être honnête. Mais c'est bien, ça change, parce que dans 90% des cas, le « deuxième homme » aurait été un salaud, ou un mec qu'on n'aimerait pas plus que cela, et là ce n'était pas le cas du tout, donc c'était bien.

Seung Woo est par ailleurs inspecteur de police et comme le hasard fait « bien » les choses, c'est lui qui est chargé de la traque de Tae San ^^'. Sans savoir, dans un premier temps, qu'il s'agit là du vrai père de Soo Jin et de sa seule chance de survie (et qu'il vaudrait mieux ne pas le buter, du coup). En effet In Hye a toujours dit à sa fille que son père était mort, et même à son compagnon actuel, elle n'a pas révélé l'identité du donneur... Du coup Seung Woo est un peu coincé entre son devoir de policier son amour pour sa compagne et celle qu'il considère comme sa fille... Le personnage n'a vraiment pas une position facile.

 

Soo Jin est un personnage moteur, car bien sûr c'est pour elle que Tae San s'enfuit. Parce que s'il lui arrive malheur, Soo Jin ne peut plus espérer de rétablissement. Et c'est l'occasion pour lui d'enfin faire quelque chose de bien, de désintéressé. Il est même près à se livrer aux vrais coupables et à se laisser abattre, après l'opération. J'ai trouvé que pour une enfant, l'actrice qui jouait Soo Jin était encore assez bien, ce qui n'est pas toujours le cas avec les enfants. Le côté « enfant-adulte » était parfois un peu trop (au sens de trop peu crédible) et agaçant, mais sinon elle était mignonne et il va sans dire que son rétablissement était souhaitable, à moins d'avoir un cœur de pierre !

La procureur Park Jae Kyung avait ses bons moments et d'autres plus mauvais, notamment au début du drama. Je comprends bien sa motivation dans cette affaire (double puisque c'est à la fois pour la mort de son père il y a des années, et pour celle de son indic qu'elle agit), mais c'est vrai que dans les premiers épisodes, son côté exalté (et du coup, surjoué), était énervant. Je l'ai nettement mieux aimé dans la seconde partie du drama, quand elle commence à comprendre que Tae San a été injustement accusé et qu'elle souhaite l'aider. Leur tandem inattendu était bienvenu, il fonctionnait très bien !

Du côté des méchants, Moon Il Suk et Jo Seo Hee sont alliés pour une histoire de gros sous, et ont décidé de faire de Tae San leur bouc émissaire, comme Moon Il Suk l'avait déjà fait des années plus tôt d'ailleurs. Je n'ai pas grand chose à dire d'eux. Bien sûr ils étaient importants car leurs actions avaient une influence sur l'histoire, mais en tant que tels, ce n'était pas des personnages ultra sophistiqués. J'ai déjà vu des méchants plus marquants.

Le drama ne nous parle de la maladie de Soo Jin que comme ressort scénaristique. Néanmoins, les scènes à l'hôpital avaient leur importance et montraient de jolis moments entre Soo Jin et sa mère, ou avec Seung Woo aussi. Sans cesse, on nous rappelle que le temps presse, et que Tae San non seulement doit être présent pour l'opération, mais qu'il ne doit pas être trop abîmé en prime (ce qui est compliqué vu qu'il se fait battre, tirer dessus, et j'en passe ^^')...

A côté de cela, il y a bien sûr la recherche de la preuve qui l'innocentera du crime, le fameux appareil photo. La recherche avance mieux bien sûr, quand toutes les parties s'allient, et à ce sujet j'ai apprécié que la procureur, puis l'inspecteur, comprennent assez vite que Tae San est innocent et cherchent à entrer en contact avec lui pour l'aider, et non pour le stopper.

Two Weeks est typiquement le genre de drama dans lequel je m'implique totalement. Les enjeux me parlent, les personnages aussi, je suis complètement prise dedans. La mayonnaise a pris, quoi. C'est à mes yeux un très bon drama, que je recommande !

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans K-dramas-K-movies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche