Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2016 7 10 /07 /juillet /2016 18:29

Article sur la saison 1 ICI.

 

Spoilers sur la saison !

La première saison de Marvel's Daredevil avait été excellente. Une vraie bonne surprise. Ensuite nous avions eu Jessica Jones, très bonne également (d'ailleurs à l'occasion d'un épisode, un personnage de Jessica Jones fait son apparition, et affirme le lien entre les deux séries, lien que l'infirmière Claire faisait déjà par ailleurs). Et voilà que Daredevil revient avec une saison 2 qui n'a pas grand chose à envier à la première, confirmant ainsi que nous avons là une série de qualité. Et ça fait plaisir, car la saison 1 avait placé la barre haut.

L'opposant de Daredevil cette saison n'est autre que Frank Castle, alias le Punisher, un ancien militaire traumatisé par le meurtre de sa famille, et qui fait justice en tuant les criminels. Fisk, le méchant de la première saison, réapparaît sur le tard, mais fait toujours montre de ce charisme écrasant (l'acteur est génial, il faut dire), et cela promet pour la troisième saison, au passage. Non cette année, cela tournait autour du Punisher, et puis aussi d'Elektra, une femme très particulière liée au passé de Matt Murdock.

Un Matt Murdock plus tourmenté que jamais cette saison, puisque son combat en tant que super-héros l'éloigne des affaires du cabinet d'avocats qu'il tient avec son associé et meilleur ami, Foggy. Ce dernier a beau être au courant de sa double identité, il a du mal à admettre ses retards répétés, et ses absences. Et puis c'est le clash, l'implosion de Nelson & Murdock. Le cabinet, et la relation entre les deux amis de longue date. Parce que plus les choses vont, plus Matt se met en tête qu'il blesse ceux auxquels il tient et que pour leur bien, il doit s'éloigner d'eux. Que seul, il ne sera plus distrait et pourra mener ses combats l'esprit plus concentré. Une erreur que l'infirmière Claire tente de lui faire comprendre, sans succès. Si l'on est triste de l'implosion du cabinet, ce qui en découle pour les personnages est en revanche, des plus intéressants.

A commencer par ce qui se passe pour Karen Page, leur secrétaire. Un personnage que je n'appréciais que modérément la saison passé, pour en partie de mauvaises raisons (le fait que l'actrice m'ait laissé un mauvais souvenir dû à True Blood). Je fais amende honorable aujourd'hui puisque l'actrice m'a totalement convaincue, et qui plus est j'aime beaucoup ce que la série fait du personnage de Karen. N'ayant pas fait d'études de droit, elle n'est pas avocate, mais elle commence à maîtriser certaines ficelles, et sa recherche de la vérité liée à une ténacité hallucinante, font le reste. Karen va petit à petit, grâce à l'ancien patron de Ben Urich, prendre la place de ce dernier et découvrir le métier de journaliste. Elle reste persuadée que Frank Castle, le Punisher, n'est pas un monstre mais qu'il y a une histoire à son sujet et une façon de le comprendre, et c'est cela qu'elle veut raconter. J'ai trouvé l'histoire de Karen passionnante, et son association avec son désormais patron, très sympa.

De son côté Foggy est recruté par un grand cabinet, et semble résigné à y aller puisque Matt ne fait rien pour le retenir. Plus qu'un simple second rôle comique (même s'il l'est parfois) ou le « meilleur ami du héros », Foggy est un personnage qui va dévoiler son réel potentiel cette saison, lors du procès de Frank Castle, dont Nelson & Murdock assure la défense (une affaire pour le moins difficile, vus les meurtres commis par leur client). Ses interventions lui permettent de se faire repérer, mais surtout lui-même va prendre conscience qu'il est bon dans ce qu'il fait, chose dont Karen était déjà persuadée, elle. J'aime vraiment beaucoup Foggy, car c'est un vrai gentil, et quelqu'un qui se sous-estime beaucoup alors qu'il a beaucoup à offrir. Et j'aime l'idée que lui et Karen s'affirment, par rapport à la saison 1.

De son côté, Matt/Daredevil renoue avec Elektra, qui comme lui, a été élevée par Stick, l'homme qui lui a appris à se battre. Sauf qu'Elektra ne rechigne pas à tuer, bien au contraire, et que Matt est persuadé qu'il y a du bon en elle. Il y croira jusqu'au bout d'ailleurs. Le statut de héros de Daredevil est assis, cette saison, là où il se cherchait plus lors de la première (là, on a le costume, on a le nom, on a tout ^^). Il semble plus résolu à faire ce qui doit être fait, et ne se pose plus les questions qu'il se posait au début (lors par exemple, des scènes qu'il avait avec le prêtre). Il s'en pose d'autres, mais sur sa démarche en tous cas, il semble plus déterminé, moins tourmenté. Cela reste bien sûr un héros sombre, qui se prend des coups (dans tous les sens du terme) et, chose que j'appréciais déjà en saison 1, qui n'en sort pas indemne.

Le Punisher nous est d'abord présenté comme une machine à tuer sans pitié. Ce n'est que petit à petit que l'on comprend qu'il ne se résume pas à cela. A travers son histoire personnelle et notamment avec ses scènes avec Karen, qui arrive à parler avec lui, on comprend que ce n'est pas un monstre, et bien sûr il n'en devient que plus intéressant. Elektra, même si c'est fait différemment, est un personnage très violent aussi, tiraillée entre son amour pour Matt et son envie de rester près de lui, et ses pulsions meurtrières que le héros ne peut cautionner. Je dois dire qu'entre les deux, j'ai été nettement plus intéressée que le Punisher, qui n'a pas le charisme de Fisk, mais qui est très intense quand même ! Et l'acteur est très bon, ce qui ne gâche rien. De toute façon le casting est impeccable sur tous les plans dans cette série.

J'ai peut-être préféré la saison 1. Parce que c'était la découverte, parce qu'on se prenait en pleine poire la violence des rues, des personnages, parce qu'on avait un opposant magistral. Cette saison 2 n'a rien à se reprocher, à mon sens, et elle reste dans la lignée de la première. Je n'attendais pas autre chose. Vivement la saison 3 !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche