Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2016 1 28 /03 /mars /2016 00:37

Yoo Seung Ho : Seo Jin Woo

Park Min Young : Lee In Ah

Nam Gung Min : Nam Gyu Man

Park Sung Woong : Park Dong Ho

Jeon Gwang Ryeol : Seo Jae Hyuk

Han Jin Hee : Nam Il Ho

 

 

20 épisodes

2015

 

 

16/20

 

 

Seo Jin Woo a une mémoire prodigieuse, qui lui permet de se souvenir de chaque détail. Sa vie tranquille est bouleversée lorsque son père, Seo Jae Hyuk, est accusé d’un meurtre qu’il n’a pas commis. Le vrai coupable, Nam Gyu Man, un homme puissant, l’envoie dans le couloir de la mort à sa place, ce qui est d’autant plus aisé que Jae Hyuk commence à développer des symptômes de la maladie d’Alzheimer.

Jin Woo devient alors avocat, dans le but de faire libérer ce père qui petit à petit, ne le reconnaît plus. Aidé dans sa tâche par In Ah, une étudiante en droit devenue procureur, la lutte sera difficile contre cet homme de pouvoir. D’autant plus difficile que malgré son jeune âge, petit à petit Jin Woo commence comme son père, à avoir des pertes de mémoire…

 

 

 

Remember est un drama qui m’a fait penser à Secret love, qui est probablement le drama le plus déprimant que j’ai vu, ou pas loin. Il arrive au héros tellement de choses toutes plus horribles les unes que les autres, qu’au bout d’un moment on se dit que ça ne peut pas être pire, qu’il a touché le fond… Mais non, le drama trouve le moyen de lui en remettre une couche sur le crâne. Honnêtement il y a des moments, c’est tellement injuste que ça me donnait envie de me taper la tête contre les murs ! La différence avec Secret love (enfin ce n’est pas la seule chose qui sépare les deux dramas), c’est que dans Secret, on avait un homme à la psychologie très complexe, un lâche qui est devenu ce qu’il est « juste » parce qu’au départ, il a « laissé faire ».

Alors qu’ici, notre méchant est tout, sauf nuancé. Nam Gyu Man est un sociopathe, un homme en proie à des accès de colère terribles, doublé d’un enfant gâté qui se croit au-dessus des autres parce qu’il a de l’argent et du pouvoir. En bref, il n’y a strictement rien à sauver chez lui. Et je m’attendais à la traditionnelle phase où le drama nous aurait expliqué son enfance malheureuse, le contexte qui aurait fait de cet homme le monstre qu’il est devenu… et je savais déjà que je n’en aurais rien à carrer. A un moment donné, le type est tellement pourri, odieux et dépourvu de scrupules, que peu importe les explications, je voulais juste qu’il paie tout le mal qu’il avait fait, et qu’il paie cher. Gyu Man est un méchant assez flippant ceci dit parce que quand on voit qu’il commence à partir en sucette, on sait que ça peut sérieusement dérailler… Après, c’est vrai qu’il n’y a pas de nuance chez cet homme. Il est méchant parce qu’il est ainsi, point. De manière générale d’ailleurs, le drama est très « blanc ou noir », ce qui peut être un peu dommage, car plus de nuances aurait sûrement été bénéfique par moments. En attendant, Nam Gung Min fait du bon boulot dans ce rôle, qui est je trouve, encore plus extrême que celui qu’il avait dans Sensory couple.

 

Remember : War of the son, raconte l’histoire d’un fils qui, par amour pour son père, va tout tenter pour établir son innocence. C’est donc, plus qu’une histoire de vengeance, une histoire de recherche de la justice. Jin Woo utilise les moyens légaux pour faire tomber le véritable meurtrier et ainsi, prouver l’innocence de son père. Problème : la justice est pourrie jusqu’à la moelle. Procureurs, juges, avocats, personne n’est fiable. Si bien que quand quelqu’un propose son aide à Jin Woo et In Ah, on a tendance à se méfier sérieusement… C’est le drama typique où la famille de riches s’en sort en achetant la complicité de toutes les personnes placées à un poste stratégique. Et ceux qui n’aident pas pour l’argent, aident car ils -ou leurs familles- sont menacé(e)s. Face à cette puissance, Jin Woo et In Ah n’ont que la vérité pour triompher. Ce qui est bien beau, mais qui ne les aide guère… On a évidemment envie qu’ils y parviennent, même si le mal est fait et que le père de Jin Woo voit sa vie être gâchée, on a quand même envie que Gyu Man, son père et tous ceux qui les ont aidé à un moment donné ou à un autre, tombent. Mais je savais déjà que même à suppose que Jin Woo gagne cette bataille, le drama ne finirait pas par une happy-end. Rien qu’à lire le synopsis et ce qu’il laisse suggérer, et l’on sait déjà que ça ne peut pas complètement bien se finir… De toute façon, tout le drama a été un crève-cœur. Chaque fois que Guy Man gagnait la partie et que Jin Woo s’en reprenait un coup sur la tête, je bouillonnais ^^. C’est quand même très éprouvant pour les nerfs.

Après tout, le drama nous parle de justice, mais aussi de maladie, donc on ne pouvait pas s’attendre à passer des moments paisibles… Le père de Jin Woo est atteint d’Alzheimer, ce qui va bien sûr contribuer à l’envoyer au fond du trou… Mais on a aussi Jin Woo, à la mémoire exceptionnelle et qui lui-aussi, commence à ressentir des pertes de mémoire. Au début cela n’est pas grand-chose, mais plus les épisodes passent, pire c’est. Et il y a des moments terribles pour le personnage, quand cela arrive… D’ailleurs Yoo Seung Ho était très bon dans le rôle de Jin Woo. J’aime assez cet acteur, mais je pense que jusque-là, c’est -pour moi- sa meilleure performance. Il me faisait sourire ou pleurer rien qu’avec son regard, dans lequel il faisait passer énormément de choses… Je n’ai rien à lui reprocher, il jouait vraiment bien le drame, sans trop en faire. Et puis évidemment on ne peut qu’aimer son personnage, Jin Woo. Tout jeune, on a tout pris à ce gamin. Son père -au passage, l’acteur qui jouait son père était absolument génial-, leur réputation… Il a dédié sa vie à l’innocenter, à se battre contre des moulins à vent… Son courage et sa ténacité forcent le respect, c’est indéniable !

 

Et puis il y a In Ah. Une rencontre fortuite quand ils ne sont alors qu’étudiants, et plus tard ils se retrouvent. Elle procureur, lui avocat qui veut un nouveau procès pour son père. Elle va croire en l’innocence de ce dernier et aider Jin Woo envers et contre tout. Jamais elle ne flanche, elle est toujours à ses côtés… Bien sûr il y a une romance entre eux, mais elle est légère. Elle se développe tardivement et ce n’est pas le plus important. L’important, c’est leur amitié et leur soutien mutuel, et en cela j’ai trouvé leur relation très chouette. Et puis j’aime de façon inconditionnelle Park Min Young, qui joue In Ah. Cette actrice est tellement jolie, tellement talentueuse et naturelle… encore une fois, j’ai aimé sa prestation, sur laquelle je n’ai rien à redire.

Remember proposait une bonne palette de personnages secondaires, aussi. Des pourris (le procureur à la solde de la famille Nam, le père de Nam Gyu Man, le policier… Et j’ai bien aimé deux personnages pour le coup plus nuancés : le secrétaire de Nam Guy Man, qui a un rôle fondamental, et aussi le père adoptif de Park Dong Ho, qui a un rôle ambivalent… Du côté des « gentils », j’ai aimé les deux collègues de Jin Woo, forcément, et puis bien sûr l’avocat Park Dong Ho. J’ai adoré la prestation impeccable de l’acteur, déjà, et puis le personnage était vraiment bien fait. Il défend le père de Jin Woo, qui croit en lui, et le laisse tomber sous la pression de Nam Il Ho… Et dès lors, il passera le reste du drama à essayer de se racheter, d’aider Jin Woo qu’il a d’abord trahi… C’était très chouette, et je ne peux pas dire combien la dernière scène entre Jin Woo et Park Dong Ho m’a tirée les larmes.

Remember n’est clairement pas un drama rigolo. C’est un fait. Mais c’est un beau drama sur l’amour d’un fils pour son père, un fils qui déplace des montagnes pour laver le nom de la seule famille qu’il lui reste. Le drama est parfois un peu longuet, parfois un peu « trop », mais au final les personnages sont si attachants qu’on se retrouve embarqués dans cette histoire incroyable…

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans K-dramas-K-movies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche