Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2016 1 11 /01 /janvier /2016 00:05

Une série créée par Melissa Rosenberg, avec :

Krysten Ritter : Jessica Jones

David Tennant : Kevin Kilgrave

Rachael Taylor : Trish Walker

Eka Darville : Malcolm

Mike Colter : Luke Cage

Carrie-Anne Moss : Jeri Hogarth

 

Série en cours, actuellement une saison diffusée.

Jessica Jones est détective privé. Son existence semble seulement comblée par les enquêtes glauques qu'elle mène, et l'alcool. Et sa meilleure amie Trish, aussi.

Un jour, un couple lui confie une affaire : retrouver leur fille Hope. Jessica remonte la piste et comprend que Hope n'est pas partie de son plein gré : elle a suivi Kilgrave, un homme au pouvoir de suggestion irrésistible, et que Jessica a bien connu par le passé. Pour stopper Kilgrave, Jessica devra agir exactement comme ce qu'elle ne veut pas être : une héroïne.

Après Daredevil, on nous offre de nouveau une série de super-héros bien différente, mais tout aussi réussie. J'ai aimé Jessica Jones dès le premier épisode, et jusqu'au tout dernier. C'était une première saison de 13 épisodes dans laquelle je ne trouve rien à jeter. Tout y était. L'héroïne brisée de partout, sa meilleure amie qui pour une fois ne joue pas les potiches, un méchant diabolique, une ambiance noire... Ce fut une première saison durant laquelle on n'a pas beaucoup ri, c'est certain, mais alors qu'est-ce que c'était bien !

Je me souviens de ma réaction lors de la scène qui conclue l'épisode 1, à laquelle je ne m'attendais pas, et qui m'a scotchée... Et après ça, il y en a plein d'autres, des scènes comme celles-là. Car la série ne nous ménage pas. Et ce qui est effrayant, c'est bien sûr le fait que le méchant, Kilgrave, peut pousser la personne la plus douce et censée à faire des choses affreuses, car rien ni personne ne résiste à son pouvoir : quand il dit à quelqu'un de faire quelque chose, quoi que ce soit, la personne n'a d'autre choix que de le faire. C'est d'ailleurs là-dessus qu'il joue pour forcer Jessica à revenir dans sa vie. Car Kilgrave aime Jessica Jones. Il la veut auprès de lui, et il la veut sans utiliser son pouvoir : il veut qu'elle l'aime sincèrement, qu'elle soit avec lui parce qu'elle le veut, et non parce qu'il l'y oblige. Alors qu'il n'hésite pas à faire pression à faire pression sur les autres (Trish, sa meilleure amie, ou même des citoyens lambda), il n'influe pas sur l'esprit de Jessica.

 

Tout comme cela a été le cas pour Daredevil, ici le gros atout est donc l'opposant, ce Kilgrave. Parce que c'est quelqu'un de charismatique, de malin, qui n'a aucun scrupules. Il n'hésite jamais à faire commettre aux autres des actes atroces, et à se défendre d'avoir tué qui que ce soit de ses mains. Il y a un moment de la série où il aurait pu être attachant, ou du moins, on aurait pu le comprendre, quand il parle de son enfance et des choses horribles qu'il a subi, et qui ont fait de lui l'être détaché et malveillant qu'il est maintenant... Mais cela ne se fera jamais, car Kilgrave au bout d'un moment, n'a plus d'excuses. Il pourrait user de son grand pouvoir pour faire le bien, mais il s'en sert à des fins personnelles, sans se soucier des dommages qu'il cause. Il va tellement loin dans le chantage qu'il exerce sur Jessica que peu importe ce qu'il a pu vivre par le passé, on ne peut l'excuser. Et jusqu'au bout de la saison, le personnage m'a fait dresser les cheveux sur la tête, d'effroi.

On m'accusera de manquer d'objectivité, mais enfin je n'ai jamais caché mon admiration pour David Tennant, qui a joué le Docteur dans Docteur Who durant 3 saisons (plus quelques épisodes spéciaux), puis qui a été révélé à un plus large public grâce à Broadchurch. Les quelques petites séries qu'il a fait depuis (ou même avant) sont également très bonnes. C'est un acteur capable d'émouvoir et en même temps, il peut jouer la folie et le machiavélisme comme personne. Dans cette série, il est plus mesuré qu'à son habitude. D'ailleurs c'est bien son côté calme qui angoisse... Ses sourires, ses exclamations, tout file la chair de poule (cette scène dans le commissariat, franchement...). Bref, Tennant est grand, qu'on se le dise.

Mais même s'il prend beaucoup de place, Jessica Jones n'oublie pas non plus ses personnages secondaires. L'avocate froide et manipulatrice, le voisin de palier de Jessica, Malcolm, stone du soir au matin (que j'ai bien aimé en ce qu'il apportait à la série), les voisins du dessus, Robyn et Ruben, des jumeaux un peu bizarres... Il y a aussi le flic, Simpson, manipulé par Kilgrave pendant un temps et qui après, veut sa chute autant que Jessica, par vengeance. Je n'oublie pas Luke aussi, le barman indestructible (au sens propre du terme), à qui Jessica est liée d'une étrange façon, et que j'ai beaucoup aimé.

Mais celle que j'ai vraiment bien aimé reste Trish, la meilleure amie de Jessica, sa sœur d'adoption. Trish est une célébrité (animatrice de radio), qui a elle-même eu une enfance un peu chaotique, avec une mère qui la frappait... C'est une jeune femme qui sait tout de ce qu'a vécu Jessica quelques années plus tôt, quand Kilgrave avait fait d'elle sa marionnette, et qui s'inquiète de voir Jessica recroiser la route de cet homme que personne ne sait comment arrêter. Même si elle n'a aucun pouvoir particulier, Trish veut oeuvrer pour la protection de sa meilleure amie, et la sienne. Elle n'a jamais ce côté « boulet » qu'on aurait pu s'attendre à voir. Au contraire elle représente la normalité, le point d'ancrage de Jessica et comme le dit Kilgrave, sans doute la seule personne que Jessica aime véritablement (à ce sujet, la fin de la saison est superbe, sur la relation entre Jessica et Trish).

Et puis il y a Jessica. Quand on fait sa connaissance, on la découvre détective privé (qui n'a pas peur de travailler sur des affaires sordides), dotée d'une force exceptionnelle... Sa vie part totalement en sucette, elle est portée sur la bouteille... Le personnage se présente comme une personne cynique et désabusée, et on comprend vite qu'un poids pèse sur ses épaules, et qu'elle est en train de se faire écraser. Elle semble être sous le coup d'un stress post-traumatique... Une enquête qu'on lui confie va lui faire découvrir que celui qu'elle croyait mort, Kilgrave, est encore en vie et qu'il revient pour elle. Kilgrave peut obliger qui que ce soit à faire ce qu'il veut, et autant dire qu'avec les capacités de Jessica, cela peut faire du dégât... S'entame alors un jeu du chat et de la souris

: Kilgrave qui veut qu'elle vienne à lui d'elle-même, et Jessica qui le cherche et le veut vivant (c'est le seul moyen pour elle d'innocenter une de ses victimes). Très vite, il semble évident que rien ne peut contenir cet homme et qu'à moins de le tuer, l'arrêter sera difficile... Mais Jessica, aidée par Trish et Simpson, un policier, le veut vivant à tous prix. C'est un personnage que j'ai beaucoup aimé car elle a quelque chose de brutal, de cynique en elle, mais on comprend vite qu'elle a beaucoup souffert et qu'elle souffre encore, à cause de ce que Kilgrave l'a obligé à faire. Elle a beau savoir qu'elle était manipulée, elle culpabilise encore. Et même si elle semble être la seule capable de l'arrêter, Jessica n'a rien d'une héroïne. C'est un personnage brisé, que j'ai trouvé très intéressant dans la façon dont la saison la met en scène et la fait évoluer... Et puis Krysten Ritter (vue dans Veronica Mars, pour ma part) fait un super boulot dans la peau de ce personnage, vraiment !

Comme Daredevil avant elle, Marvel's Jessica Jones est une série où le cynisme et la noirceur ont la part belle, que ce soit dans le propos ou dans la réalisation en tant que telle. Et j'aime beaucoup cette ambiance, à vrai dire. C'est sûr que ce n'est pas la série à regarder pour se détendre ou bien rigoler, mais elle vaut le détour pour la qualité de ses personnages et de son écriture, ainsi que la qualité des interprétations. Je suis conquise !

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex 11/01/2016 21:24

Ah je pense que ça peut te plaire maman oui.
J'ai adoré cette saison, je l'ai dévoré. Jessica est une "héroine" pas comme les autres, elle est brisée, on comprend pourquoi et elle reste attachante alors qu'elle est loin d'être remplie de qualités. J'ai bien aimé son voisin qui en fait est pas mal quand il est pas défoncé^^. Et Trish oui surprenant son personnage qui est très important et ne fait potiche à aucun moment et puis ce grand méchant interprété par notre David, j'aime beaucoup les méchants comme ça psychopathe tranquille ça crée vraiment du "suspens" et au début quand on le voit pas ça crée vraiment "du poids"

Marluuna 11/01/2016 21:51

C'est vrai que le voisin, Malcolm, il m'a bien plu moi. Je n'aurais jamais pensé que son rôle prendrait cette dimension là, quand la série a commencé !
Quant au méchant, j'avais presque oublié tout le début où on le voit pas effectivement, et mine de rien c'était super bien comme idée, ça !

petite marie 11/01/2016 19:06

bon bin je sens que je vais m'y atteler aussi: la description que tu fais des personnages est alléchante.

Marluuna 11/01/2016 19:41

Ma foi je ne sais pas si ça te plaira parce que c'est quand même particulier, mais tu peux tenter :)

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche