Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 00:05

Un film réalisé par Philippe Le Guay, avec :

Jean Rochefort : Claude Lherminier

Sandrine Kiberlain : Carole

Laurent Lucas : Thomas

Clément Métayer : Robin

Anamaria Marinca : Ivona

(2015)

A plus de 80 ans, Claude Lherminier perd un peu la tête et il a besoin d'une aide ménagère. Elles partent toutes car il leur mène la vie dure, refusant d'admettre qu'il oublie des choses et qu'il a besoin d'être aidé.

Claude attend que sa fille Alice, qui vit en Floride, vienne lui rendre visite pour son anniversaire, et mène la vie dure à Carole, son autre fille qui a repris son entreprise et qui s'occupe de lui. Mais ce que Claude a oublié, c'est qu'Alice est morte 9 ans plus tôt dans un accident de voiture... Ne souhaitant pas lui faire de peine en le lui rappelant, Carole se tait. Et elle encaisse, comme toujours...

Floride n'a pas été un film facile à voir. Jean Rochefort fait partie de ces acteurs que j'ai toujours connu, qui déjà quand j'étais petite, étaient vieux, pour ainsi dire ^^. Il y a chez lui tellement de choses que j'aime, et notamment à plus de 80 ans, toujours une énergie et une espièglerie qui laissent songeur... Alors le voir ainsi, en vieil homme devant porter des bas de contention, perdant la boule, oubliant même jusqu'aux choses essentielles de la vie... Ca a quelque chose de très dérangeant je trouve. Non pas qu'on ignore que la vieillesse puisse avoir ce genre de conséquences, et les acteurs ne sont pas plus à l'abri que les autres, mais... Je ne sais pas. J'ai de l'affection pour Rochefort, et il y a des scènes où cela m'a fait mal, de le voir ainsi. Je devais me dire que c'était « pour de faux », en fait. Mais bon quelque part, cela veut dire que c'est crédible, et que l'acteur fait largement son boulot.

Car une chose est indéniable là-dedans : Jean Rochefort, qui n'a plus rien à prouver, livre une performance remarquable. Il est tantôt cruel, tantôt pathétique, selon les reproches qu'il adresse à sa fille qui se dévoue pourtant, ou selon qu'il verse des larmes en criant qu'il veut qu'on le laisse en paix et qu'il n'a pas besoin d'aide... Claude nous montre une multitude de facettes : celui qui cache sa montre pour faire accuser son aide-ménagère de vol, celui qui achète un palmier pour faire une surprise à sa fille qui arrive de Floride, celui qui erre sur la nationale, de nuit, complètement perdu... Il peut être attachant et la seconde d'après, insupportable. Ou désopilant, aussi. Bref, c'est un gros travail d'acteur.

En face, Sandrine Kiberlain ne démérite pas. Le début du film a tendance à nous présenter son personnage, Carole, comme une femme accaparée par son boulot qui ignore les appels de son père, mais la suite lui rend justice : Carole en vérité, fait tout pour son père. Elle s'occupe de lui les week-end, s'assure qu'il ne soit pas seul la semaine... et quand les choses s'accélèrent, elle refuse jusqu'au bout de le mettre en maison de retraite. Mais du coup cette femme est à bout, épuisée, et voit sa relation avec son compagnon battre de l'aile, à cause de son père qui se montre égoïste... Et j'ai mieux aimé Carole à la fin du film qu'au début, car je la trouvais vraiment courageuse et forte, malgré sa fatigue... Et je dois bien reconnaître que Kiberlain fait du bon boulot.

Parmi tous les seconds rôles, je dois avouer que j'ai eu une tendresse particulière pour Ivona, une aide engagée par Carole qui est différente des autres. Elle n'est pas dupe des stratagèmes de Claude, et ne se laisse pas faire. Au final, elle l'aime bien, et c'est réciproque. Et puis j'ai eu le grand plaisir de retrouver dans ce rôle Anamaria Marinca, une actrice que j'avais déjà vu dans The Last Enemy notamment, et que j'aime beaucoup !

Je dois bien reconnaître que le film m'a parfois semblé long. J'avais le sentiment que certaines scènes soit étaient longues soient redondantes... J'ai aimé le principe de vivre les choses par le biais de Claude, et donc de le voir à différents moments : dans l'avion lorsqu'il part rejoindre sa fille en Floride, ou dans sa maison, avec Ivona ou Carole... Mais je pense que Floride aurait dû être un peu plus court pour être plus percutant encore. Ceci dit, il y a de beaux moments de grâce, comme celui où Claude et Carole fredonnent leur chanson sous l'oeil d'Ivona, ou quand Ivona joue du piano et que Claude vient écouter... Ce sont de jolies scènes toute simples, mais attendrissantes... Et encore une fois, ne serait-ce que pour Jean Rochefort, cela vaut le coup de s'y mettre.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Paul Ancier 25/01/2016 16:59

Jean Rochefort est un grand: il faut l'avoir vu dans "le crabe-tambour"!

Sonia 25/01/2016 20:55

Ah je n'ai pas vu ce film ! Je note sur ma liste :)

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche