Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 décembre 2015 2 08 /12 /décembre /2015 00:05

Un shônen tiré d'un manga, diffusé en 2014. il compte 24 épisodes, et deux OAV.

Au royaume de Liones, les Chevaliers Sacrés viennent de trahir le roi. L'une de ses filles, Elizabeth, parvient à s'enfuir et elle part à la recherche des Seven Deadly Sins, les 7 anciens Chevaliers Sacrés qui sont recherchés depuis 10 ans pour un crime qu'ils n'ont pas commis.

Elle rencontre dans une taverne Meliodas, un jeune garçon qui contre attente, se trouve être l'ancien chef des Seven Deadly Sins, le Dragon de la colère. Ils vont tenter de retrouver ses 6 ex-compagnons afin de combattre les actuels Chevaliers Sacrés...

Le problème, c'est qu'on (je ne sais plus trop qui ni par quel biais, mais il y avait un « on » ^^) m'avait vendu Nanatsu no tazai comme LE shônen du moment, le truc au moins aussi bon que les grands titres du genre (je crois qu'on m'avait dit que c'était aussi culte d'un Death Note dans l'idée, sans déconner). Alors quand on place la barre aussi haut, difficile de combler les attentes... Donc forcément, j'ai été déçue. Objectivement, je pense que je l'aurais été même si on ne m'en avait pas tant vanté les mérites, mais forcément, ça n'a fait qu'ajouter... Après, peut-être que le manga est différent, je n'en sais rien, je ne l'ai pas lu.

Nanatsu no taizai m'a accrochée dès le début, parce qu'il se présentait comme un shônen classique avec tout ce que cela comporte en terme de codes et de passages obligés, mais moi j'aime bien cela ^^. Je ne dis pas non à une dose d'originalité, mais de temps à autres un bon vieux shônen comme cela, ça me plaît. Et c'est d'ailleurs pour cela qu'en définitive, il m'a plu. Pas autant que je l'aurais souhaité/cru, mais j'en garde un bon souvenir, malgré ce que mon article pourrait laisser penser.

Déjà, j'aime bien le héros, Meliodas. Le côté corps de gosse (même si je n'ai pas trop capté pourquoi il a cette apparence) mais force gigantesque m'a bien plu, d'autant que le personnage était par ailleurs assez drôle. Et puis il suffise qu'on me parle de héros accusés d'un crime qu'ils n'ont pas commis pour que je marche, je suis aussi faible que cela ^^'. Je suis moins fan de son côté obsédé... Comme je le dis toujours, je ne dois clairement pas être la cible visée, mais les petites culottes et les paires de seins, forcément, ça me laisse un peu de marbre... Et même sans cela, je ne vois pas ce que ça apporte à une telle histoire ni au genre. Bon, on n'atteint pas le niveau d'un Shokugeki no Soma, c'est certain, mais il est certain aussi que si j'avais pu me passer de ces scènes, je ne me serai pas gênée ! Meliodas reste un personnage quand même assez frustrant en quelque sorte, car rendue à la fin de l'anime, j'ai eu le sentiment qu'on était loin d'en avoir fait le tour (forcément, le manga est toujours en cours, remarquez). On ne connaît pas l'étendue de sa force véritable par exemple, et même au niveau de sa personnalité, on ne sait pas tout.

En personnage féminin principal, on a donc Elizabeth, fille de roi par qui tout arrive, puisque c'est elle qui part chercher de l'aide et qui tombe sur Meliodas. Au début elle fait un peu godiche comme cela (probablement car elle n'est jamais sortie de chez elle et découvre la vie), mais j'ai bien aimé son courage et sa volonté. Elle fait très fragile, même d'aspect, mais elle a une détermination qui est sans faille. Très vite elle s'attache à Meliodas, pour qui elle se ronge les sangs lorsqu'il combat... et évidemment, Elizabeth finit par se révéler être beaucoup plus qu'une simple princesse sans ressources propres. Le personnage était parfois un peu agaçant dans sa candeur et son côté qui se voulait mignon, mais je l'ai quand même apprécié ^^.

Dans ce genre d'histoires avec une sorte de quête, on sait qu'on va rencontrer du monde en cours de route. Des opposants, des rivaux, et des alliés. C'est aussi cela que j'aime bien dans les shônen ^^. Et c'est vrai que la troupe d'ex Chevaliers Sacrés m'a bien plu. Il y en a qui sont plus importants (plus présents) que d'autres, mais globalement je les ai tous aimé sans exception, et finalement ce n'est pas si souvent que cela m'arrive ^^.

Il y a Diane, une géante qui manipule la terre et qui est amoureuse de manière possessive, de Meliodas. On trouve également Ban, immortel, et donc peu affecté par les blessures. Gowther, qui peut voir le passé des gens. Merlin, une magicienne qui aide un certain Arthur (bah oui ^^). Escanor, qui tire son pouvoir du soleil. King, qui possède une lance qui peut changer de forme et qui par ailleurs, est aussi roi du peuple des Fées (d'ailleurs j'ai particulièrement aimé son histoire, à lui !). Bref, une bande assez disparate, mais que j'ai bien aimé.

J'ai bien aimé l'OST, notamment l'opening, qui était vraiment sympa. Et j'ai particulièrement aimé aussi, l'aspect graphique des personnages. Je trouve que cela changeait vraiment de d'habitude, et c'est un point qui m'a tout de suite bien plu ^^.

Il y a quelques longueurs, quelques passages qui m'ont moins intéressé et c'est dommage, parce qu'en 24 épisodes, il y a la possibilité d'approfondir les personnages, de proposer plein de choses, contrairement à un anime plus court. Mais je pense que c'est typiquement le genre de choses où le manga doit être mieux. J'imagine qu'on reste moins sur notre faim.

Pour moi, le truc c'est que Nanatsu no Taizai est un anime sympa. Mais c'est tout. Il a du succès, mais honnêtement pour moi il n'y a pas non plus de quoi crier au génie. C'est peut-être pour ça que je ne l'ai pas aimé autant que je le croyais. Mais il reste plaisant à suivre, c'est sûr.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Mangas-Animes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche