Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2015 2 15 /12 /décembre /2015 00:05

Ji Chang Wook : Healer/Seo Jung Hoo

Park Min Young : Cha Young Shin

Yu Ji Tae : Kim Moon Ho

Kim Mi Gyung : « Ahjumma »/Jo Min Ja

Do Ji Won : Chae Myung Hee

 

20 épisodes

2014

 

20/20

Seo Jung Hoo est plus connu comme « Healer », coursier de nuit qui accepte n'importe quel travail pour n'importe quel client. Il est le meilleur. Il est aidé par « Ahjumma », une hackeuse grâce à qui il est à la pointe de la technologie pour mener à bien ses affaires.

Un jour, Kim Moon Ho, un journaliste célèbre, fait appel à ses services pour retrouver la fille de sa belle-soeur, disparue étant enfant. Il s'agit de Cha Young Shin, adoptée étant enfant par un avocat, et qui ignore tout de ses origines. Healer doit se rapprocher d'elle afin de mieux la connaître et de voir quelle personne elle est. Mais Healer n'avait pas prévu que d'autres personnes s'intéresseraient à elle, ni qu'il en tomberait amoureux.

Ces derniers mois -et même avant-, il m'est souvent arrivée de me montrer enthousiaste envers des dramas. Parce qu'il y en a eu des bons, que je commence à en avoir vu un certain nombre donc je sais ce qui me convient... Mais là, là c'est autre chose. Healer, j'ai adoré. Il me faut lui faire une place sur le podium de mes dramas favoris (qui sont nombreux, mais que voulez-vous, pourquoi choisir, au fond ?). Je lui mets 20/20 (à défaut de pouvoir lui mettre 25/20) non pas parce qu'il est parfait, rien ne l'est, mais parce qu'à mes yeux il a tout eu pour me combler. Il a répondu à toutes mes attentes, il ne m'a jamais déçue. Et c'est d'autant plus notable que je n'avais même pas prévu de le voir, à la base. Ou en tous cas pas maintenant. Malgré un casting alléchant, l'histoire ne me parlait vraiment pas, et je m'étais dit qu'au pire je le verrai, mais que ce n'était pas pressé. Et puis j'ai lu l'article dithyrambique d'Asiandramas, un blog que je suis quotidiennement, et cela m'a mis la puce à l'oreille, son enthousiasme était communicatif. Alors je me suis lancée.

Et pour être honnête, une fois le premier épisode fini, je n'étais pas transportée par l'enthousiasme. Ce n'était pas mauvais, cela m'a même plu, mais j'ai mis un temps à voir l'épisode 2. Et après c'était fichu. Healer a petit à petit gagné mon cœur et je ne sais pas si c'était à l'épisode 3 ou 4, mais je suis devenue accro. A tel point que je me limitais pour voir les épisodes, n'ayant pas envie de terminer trop vite... et qu'une fois le drama fini, ça m'a fait un peu comme pour Dream High en son temps : les personnages m'ont trotté dans la tête un moment, et m'ont manqué. Bref, Healer fut un drama magistral, complètement inattendu pour moi. Et je le reverrai, cet été je pense, quand ce sera plus calme. J'ai bien conscience qu'à la lecture du synopsis, on ne voit pas ce qu'il y a de si bien (ou peut-être que c'est juste moi...), mais honnêtement : regardez-le.

Il y a d'autres choses intéressantes que la romance dans Healer, j'en ai bien conscience et je vais en parler aussi. Mais je dois m'attarder spécialement sur la romance entre Cha Young Shin et Healer/Jung Hoo. Parce qu'il s'agit, ou pas loin, de mon couple de dramas préféré. Parce que chacun était extraordinaire déjà en soi, mais ensemble, c'était juste merveilleux. C'est un couple tellement adorable, tellement naturel, qu'une fois ensemble, on ne les conçoit pas l'un sans l'autre. Il y a toute une partie où Young Shin ignore la vraie identité de Healer et ne sait pas que l'assistant un peu maladroit qu'elle a près d'elle est en réalité ce coursier de nuit. Elle se rapproche de lui, se laisse épauler tandis que lui tombe amoureux d'elle alors que jusque là il n'y avait rien d'autre que son travail, pour lui. Et ça fait penser à toutes ces histoires où l'héroïne est amoureuse du héros masqué, comme Superman par exemple, et ne voit pas le gentil garçon un peu gauche près d'elle, alors que c'est la même personne. (en quelque sorte, elle développe deux relations, avec le même homme) Il y a ainsi de belles scènes de complicité, ou d'autres plus romantiques, quand il lui cache les yeux pour l'approcher sans qu'elle le reconnaisse, par exemple... Classique, mais la fleur bleue que je suis n'y résiste pas. Enfin je pourrai parler des heures de ce couple mais il faut savoir s'arrêter ^^.

Ce qui est intéressant chez Jung Hoo, c'est sa double personnalité. Ce côté sûr de lui, agile, fort, qu'il a lorsqu'il est Healer. La réalisation est très bien, et les scènes d'action sont réussies, mais j'avoue que je n'aime rien tant que de voir Healer sauter de toit en toit (les trottoirs, il ne connaît pas ^^) ; il a un côté félin que je trouve assez fascinant. Et il a aussi ce côté plus timoré, plus maladroit quand il est avec Young Shin. C'est quelqu'un d'assez seul, qui n'a pas exactement une existence facile, et être amoureux est tout sauf naturel pour lui. Aussi est-il surpris quand elle parle de lui comme son « petit ami » ou quand il lui faut faire des choses normales, que tout couple ferait. Et bien sûr, il y a ce fossé dû au secret qu'il lui cache. C'est un personnage qui peut nous en envoyer plein les mirettes lors de scènes de combat, et l'instant d'après, peut être désarmant de naïveté. On ne connaît jamais vraiment Jung Hoo. Et c'est intéressant de le voir s'ouvrir au contact de cette femme, de se laisser aller et de découvrir les sentiments, l'attachement à quelqu'un... Ji Chang Wook est formidable dans ce rôle. C'est la troisième fois que je le vois jouer, et c'est assurément un de mes acteurs favoris, désormais. Il joue avec naturel, comme s'il ne jouait pas, justement. Il arrive à nous transmettre l'image de quelqu'un de très fort et en même temps, d'assez fragile (il donnait un peu cette impression dans Empress Ki aussi, que j'ai également vu cette année).

Et son alchimie avec Park Min Young, actrice que j'adore également, est étonnante. Park Min Young joue probablement son meilleur personnage à ce jour, il me semble. Et elle le joue extrêmement bien. Young Shin est douce, pleine de vie, généreuse au-delà de tout, et déterminée. C'est-à-dire qu'elle a ce côté jeune fille en détresse dans le sens où Healer vient souvent la sauver, mais elle est loin de n'être que ça. Elle est intelligente et forte, et elle n'a pas besoin des autres pour avancer. Elle a eu une enfance compliquée, mais c'est quelqu'un qui est chaleureuse et qui sait ce qu'elle veut. Elle a ce petit côté romantique au sens où elle tombe amoureuse de Healer sans savoir qui il est, mais elle est loin d'être une gamine naïve et sans cervelle. J'ai aimé sa simplicité et sa façon de prendre les problèmes frontalement, et de vouloir les résoudre, sans chercher à fuir. Il semble au premier abord qu'elle accomplisse beaucoup de choses pour Healer, en insistant pour rester auprès de lui, en lui apprenant à baisser sa garde... mais l'inverse est aussi vrai puisqu'avec lui elle se sent aimée et protégée. Honnêtement je ne sais pas à quoi ça tient car de prime abord le personnage est très simple, mais il y a vraiment quelque chose de fort chez elle.

Mais Healer proposait d'autres personnages tout aussi passionnants, cela ne se résumait pas qu'à eux deux. L'intrigue principale était en effet liée à 5 amis journalistes qui avaient une radio clandestine et qui furent la cause d'un incident dans les années 80. Healer est le fils de l'un d'eux, et son mentor, celui qui l'a entraîné, faisait partie de la bande. Et bien sûr, Young Shin y est liée également. Tout nous ramène à cette vieille histoire, et tout semble lier nos protagonistes. Quel est le secret de ces 5 amis ? Qui sont les vrais parents de Young Shin ? De Jung Hoo ? Petit à petit le mystère sur les personnages et ce qui les lie se dévoile, et je dois dire que je n'ai pas été déçue. J'ai trouvé cette histoire bien menée de bout en bout, et j'ai été satisfaite des réponses apportées. Cela nous éclaire aussi sur la place du journalisme, et du journalisme clandestin, et ce n'est pas inintéressant. Et le personnage par qui arrive ce pan là de l'histoire, c'est Moon Ho.

Moon Ho qui est un personnage essentiel. Grand journaliste, il va faire en sorte de travailler avec Young Shin et lui apprendre ce qu'est une vraie journaliste (car jusque là, elle bossait pour un tabloïd et faisait un peu office de paparazzi). Et également garder un œil sur elle, ne souhaitant pas tout de suite lui dire la véritable nature de leurs liens. C'est amusant de voir qu'au début avec Jung Hoo ils s'opposent, avant de s'allier en quelque sorte, puisqu'ils ont au moins un point commun : Young Shin. Mun Ho est loin de n'être qu'un second couteau. C'est un personnage primordial, droit et juste, qui fait avancer l'intrigue de son côté. Et je l'ai beaucoup aimé. On se demande pourquoi il est aussi impliqué dans les affaires de sa belle-soeur (la femme de son frère) en cherchant ainsi son enfant, et on voit bien aussi les affrontements et les non-dits qu'il ya entre lui et son frère.

J'ai bien aimé aussi le mentor de Jung Hoo, qui était assez drôle -mais pas seulement-. Mais impossible de ne pas citer « Ahjumma ». Par cette appellation, Healer désigne en fait une femme qu'il n'a même jamais vu, mais avec qui il travaille. Elle lui apporte les affaires, et en pro de l'informatique, bosse sur ce terrain là, toujours derrière son PC. Bien qu'il ne connaisse même pas son visage ni son nom, Healer lui fait confiance et se laisse guider par elle. Jo Min Ja est assez drôle mais également très bonne dans ce qu'elle fait -c'est aussi une ancienne flic, comme on l'apprendra-. Et j'adore l'actrice, j'étais donc ravie de la retrouver. Je l'ai vu dans pas mal de dramas ces dernières années, il semble qu'elle ait bien tourné, et c'est toujours une joie de la retrouver !

Je ne peux pas ne pas citer le père adoptif de Young Shin, aussi. Avocat, mais il tient aussi un café, c'est un homme doux, gentil, qui a recueilli cette enfant perdue et brisée et l'a aimé comme son propre enfant. Même maintenant, il continue à se montrer protecteur, bien qu'elle soit adulte. Assurément le papa de l'année, dans les dramas !

Je ne peux pas non plus passer à côté de l'OST, que j'ai adoré intégralement, et d'ailleurs la plupart des titres figurent dans mon mp3. Il y a les chansons qu'on entend à chaque épisode (ah, « Eternal love »), et d'autres plus ponctuelles, mais j'ai tout aimé et je trouve que cela illustrait bien, à chaque fois, les scènes en question.

Healer a été un drama passionnant. Je n'ai jamais lâché, trop passionnée que j'étais par l'intrigue et ses rebondissements, et par l'évolution des relations entre les personnages. J'ai rarement, à ce sujet, un drama où les personnages sont aussi intéressants, à la fois pris séparément, et une fois qu'ils interagissent. Honnêtement ce fut une claque à tous les niveaux, que le drama donne dans le sentimental, l'action, l'humour... Il semble qu'il ait réussi sur tous les tableaux. Le drama avait tout pour lui : l'écriture, le casting, le rythme... Rien à jeter, rien en-dessous du reste. C'est pour cela que, même des mois après l'avoir vu, j'en garde un souvenir si fort. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans K-dramas-K-movies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche