Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 00:40

Im Ju Hwan : Gong Jun Soo

Kang So Ra : Na Do Hee

Choi Tae Jun : Gong Hyun Suk

Kang Byul : Gong Jin Joo

Sul Hyun : Gong Na Ri

Shin So Yul : Shin Joo Yung

Hyun Wu : Cheol Soo

Kim Yung Hun : Maître Lee

Lee Sun Jae : le grand-père de Do Hee

Cheon Ho Jin : le père de Do Hee

Kim Ha Gyun : Man Dol

Song Ok Suk : Jung Ja

 

133 épisodes

2013

 

19/20

Le jeune Jun Soo est heureux lorsque son père, un petit escroc, se remarie avec une belle femme qui a déjà deux enfants : Hyun Suk et Jin Joo. Jun Soo a désormais une grande famille, malheureusement son demi-frère et sa demi-soeur le rejettent, lui et son père.

En grandissant et après qu'ils aient perdu leurs parents, Jun Soo prend soin de sa fratrie, à laquelle s'est ajoutée Na Ri, la fille que ses parents ont eu ensemble. Mais il est accusé de meurtre à l'adolescence, et va en prison pour plusieurs années, sa famille coupant les ponts avec lui.

Lorsqu'il en sort, il essaie en vain de reprendre contact avec eux, et finit par travailler pour Na Do Hee, une jeune femme d'affaires qui lui offre une chance. Ils vont tomber amoureux l'un de l'autre, mais comment leur relation peut-elle être acceptée, alors qu'elle est issue d'une bonne famille et que lui a un casier judiciaire pour meurtre ?

Eh bien ! C'était intense ! Tellement, que je ne sais pas par où commencer, ni comment éviter de pondre une tartine en guise d'article ! Ugly alert est mon premier (et à ce jour unique) drama long. 133 épisodes, jugez un peu ! Chacun faisait environ 30 minutes, d'accord, mais quand même. Je l'ai vu en pointillé au début, j'ai fait une pause le temps que les épisodes soient traduits et puis parce que je regarde d'autres choses aussi, mais j'ai repris cet été un visionnage régulière sur les 50 derniers épisodes à peu près. J'ai très envie d'un voir un autre, mais j'ai intérêt à bien choisir, car le voyage est plutôt long. Et Ugly alert a différentes périodes, il propose tout un tas de personnages plus ou moins présents... Vraiment, je ne sais pas quoi vous dire ^^'. Je pense que le mieux est que je sois très banale, que je vous parle des différentes périodes et des personnages (même si chacun mériterait presque son propre article) et leurs relations... avec l'espoir qu'en ayant fini cet article, malgré ces 133 épisodes, vous ayez envie de regarder Ugly alert. Car c'est un drama incroyable, et pas seulement par son format.

Une précision toutefois, cet article contiendra pas mal de spoilers malheureusement. Il serait impossible de parler du drama sans cela ^^.

Avec un tel nombre d'épisodes, j'aurais juré que la partie enfance de nos personnages allait durer au moins 20 épisodes, proportionnellement à un drama de 16 ou 24 épisodes qui peut en proposer 4 environ. Et bien non ! De tête, je crois qu'il s'agit de 6 ou peut-être 7 épisodes, pas plus ! 7 épisodes sur la partie enfance, je n'en revenais pas ! Même si cela fait longtemps, j'ai un bon souvenir des acteurs enfants, qui étaient tous bien dans leurs rôles. Dans cette première période, les choses vont très vite (trop vite même, car j'ai le souvenir qu'il m'a fallu un temps pour accrocher). Jun Soo a pour père un petit escroc pas bien méchant mais pas très capable, qui se marie à une infirmière qui a déjà deux enfants : une fille, Jin Joo et un garçon, Hyun Suk. Par la suite, les parents auront une fille ensemble, Na Ri. Hyun Suk et surtout Jin Joo, n'ont jamais pu accepter que leur mère épouse un tel bon à rien et toute leur enfance, ils le renieront, lui et son fils Jun Soo. Et lorsque le père, puis la mère décèdent, les enfants encore jeunes se retrouvent livrés à eux-mêmes, Jun Soo prenant tout en charge et multipliant les petits boulots pour élever ses deux sœurs et son frère. Ca, c'est la partie enfance. On en ressort avec les caractéristiques pas très nuancées mais qui brossent un portrait grossier des personnages : Jun Soo s'oublie pour sa fratrie qui ne l'accepte pas malgré ce qu'il fait pour eux, Jin Joo lui impute la mort de leur mère et ne peut lui pardonner, Hyun Suk a des moments où il se laisse aller à plus de tendresse envers son demi-frère, mais suivant les pas de sa sœur, il ne l'accepte pas vraiment.

 

S'ensuit une partie adolescence où les rapports entre les deux frères semblent un peu plus sympathiques, mais c'est aussi là que tout bascule, cet événement qui va devenir la pierre angulaire du drama. Un soir que Hyun Suk se battait avec un camarade de classe, Jun Soo intervient et les sépare, mais trop tard : l'élève est mort, le dos transpercé par des barres de fer. Hyun Suk a tourné des talons sans le voir, et c'est là que Jun Soo décide d'endosser la responsabilité du meurtre, pour éviter la prison à son frère dont le rêve est d'être procureur. Il écope de 10 ans de prison et est une fois de plus rejeté par sa fratrie, y compris Hyun Suk, qui le croit réellement coupable et ignore tout de ce qui s'est passé. Cette partie est encore plus rapide (2-3 épisodes, il me semble) et est pourtant majeure puisque je ne sais pas combien de fois on a revu en flashbacks la scène du meurtre, avec Jun Soo qui rattrape le gamin, se couvre de son sang et voit Hyun Suk s'éloigner tandis que la police arrive...

Et puis après nous arrivons à la partie adulte, avec la sortie de prison de Jun Soo, qui va essayer de revoir ses frères et sœurs, eux qui ne veulent plus entendre parler de lui. Cette partie là comporte en elle-même plusieurs axes, forcément puisqu'elle fait plus de 100 épisodes. À travers l'évolution professionnelle et personnelle de Jun Soo, ce sont aussi d'autres personnages que nous allons suivre grâce à lui. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que Ugly alert est un petit bijou d'écriture en terme de psychologie des personnages. Evidemment la longueur du drama joue, c'est obligé. Les scénaristes ont eu le temps nécessaire pour construire les personnages, les faire grandir et évoluer, nous montrer plein de facettes... Cela aide, comparé à un drama d'une durée classique. Mais quand même, quel bijou ! Rien n'est tout noir ou tout blanc, tout est nuancé et affaire de contradictions, dans ce monde là. Le même personnage peut nous faire verser des torrents de larmes à un moment, nous faire hurler de rire à un autre, voire même nous énerver parfois. Regarder Ugly alert, c'est s'embarquer dans une aventure riche en émotions (le nombre d'épisodes dont la fin est à s'arracher les cheveux à cause du suspens ^^!), où jamais l'on ne s'ennuie (sans déconner, ils savent les remplir, les 30 minutes d'un épisode ^^!). Franchement, c'est assez fou. Evidemment j'ai moins en tête les premiers épisodes que les derniers, mais je sais combien j'attendais la suite avec impatience, combien j'étais accro et attachée au sort de ces personnages... D'ailleurs quand je vois où ils en sont rendus à la fin, et quand je pense à ceux qu'ils étaient au commencement, nul doute qu'il y a eu un sacré chemin de parcouru !

Allons-y pour la liste non exhaustive des personnages, car ce serait leur faire injure que de ne pas en parler convenablement ^^. Des personnages, mais aussi des acteurs, car je ne l'ai pas encore dit jusque là, mais quels acteurs (et actrices) !

Au cœur de ce drama, Gong Jun Soo, alias le petit garçon -puis homme- vraiment trop bon. Je veux dire, le gosse donne tout ce qu'il a (temps, argent, sueur et j'en passe) pour s'occuper de deux autres gosses et un nouveau né, et il est traité comme s'il ne faisait pas partie de la famille. Il ne se plaint jamais, il ne lâche rien, il est juste... bon. Même adulte, alors qu'il a perdu 10 ans de sa vie en prison, jamais il n'a dit à qui que ce soit qu'il n'avait pas tué ce jeune homme. Jamais il ne se plaint de son sort ou de ce qui lui tombe dessus, jamais il ne hausse le ton contre qui que ce soit... Jun Soo est presque un saint ! Le risque était grand qu'un tel personnage me tape sur le système à la longue. Bonne poire, ça va un temps, mais 133 épisodes ainsi, je dis non. Fort heureusement, l'évolution de Jun Soo consiste en partie en cela : apprendre à penser à lui. Il met du temps à accorder de la valeur à sa propre vie, à ses désirs à lui. Il a tellement penser au bien de ses frères et sœurs, qu'il ne sait pas s'écouter, agir dans son intérêt à lui. Et c'est intéressant de le voir changer, notamment au contact de Na Do Hee, la femme dont il va tomber amoureux. En aimant cette femme, en refusant de la laisser malgré les obstacles, Jun Soo agit égoïstement -enfin c'est lui qui le dit- et pour une fois, il fait ce qu'il veut. Ce personnage est si bon, si doux, gentil, altruiste, aimant, que sais-je encore, que c'est impossible de ne pas l'aimer passionnément. Qui plus, Im Ju Hwan est un grand acteur, qui m'a totalement fait oublier ses autres rôles, avec ce drama. Le nombre de fois où mon cœur s'est serré juste à cause de l'expression sur son visage... Maintenant, je ne sais pas, mais j'ai l'impression que la prochaine fois que je le verrai dans un drama, je penserai inévitablement à Jun Soo.

Na Do Hee est une jeune femme issue d'une famille qui dirige une grande compagnie. Entièrement dévouée à son boulot, elle bosse d'arrache-pied et méprise son père et la nouvelle femme de ce dernier, qui a pratiquement le même âge qu'elle. Quand elle rencontre Jun Soo, elle va lui donner sa chance, en l'engageant dans un magasin dont elle s'occupe, et après, en le faisant entrer à la compagnie. Parce qu'elle croit en lui -même après avoir appris qu'il est allé en prison pour meurtre-, en ses capacités et son travail, et parce que rapidement, ils vont tomber amoureux l'un de l'autre. Jamais elle ne doute. Même quand les obstacles se suivent à un rythme effréné, à aucun moment elle n'envisage de rompre avec lui, alors même qu'elle sait que sa famille aura du mal à l'accepter. Na Do Hee est une femme de convictions, plaçant le travail à une place importante, mais qui a aussi besoin d'être aimée. Jun Soo va lui apporter cela, et à son contact, elle va renouer avec son père, et avoir une relation mère-fille avec sa belle-mère. Do Hee est une femme forte qui n'a pas besoin d'être soutenu ou qu'on la ménage : elle prend les choses en main et fait avancer sa relation à chaque fois, là où Jun Soo est plus mesuré. C'est vraiment une héroïne touchante, quand elle apprend à se laisser aller, à pleurer devant quelqu'un... Elle ne se laisse jamais intimider ni abattre, et pourtant on a là une femme très humaine, avec ses failles, et ses forces. Un personnage très riche. Et quel beau couple ils forment, elle et Jun Soo, tant ils sont complémentaires et ils ont une parfaite connaissance l'un de l'autre. C'était une belle histoire, qui tenait ce qu'il fallait de place et d'importance comparativement à tous les autres axes du drama.

Jin Joo est un personnage qui au départ, ne m'était pas sympathique. Déjà enfant, elle est celle qui s'opposait le plus à Jun Soo et à son père. Et en grandissant cela n'a pas changé. Elle était méprisante et désagréable, et la façon dont elle traite Jun Soo quand il vient les voir à sa sortie de prison était vraiment méchante. Mais on apprend à comprendre Jin Joo. Quand Jun Soo est allé en prison, elle a dû assumer son frère et sa jeune sœur, en abandonnant ses rêves pour les élever dans l'ombre d'un frère meurtrier. Elle a souffert et est aigrie par la vie, et c'est surtout quelqu'un de seul et de triste. Ce n'est pas sans peine, mais Jun Soo va la reconquérir, en devenant petit à petit son confident quand elle tombera enceinte hors mariage et ne saura que faire... On a du mal à imaginer, au terme du drama, que ces deux-là ne s'entendaient pas au début, tant ils sont proches. Voir Jun Soo lui donner le bras le jour de son mariage était par exemple, quelque chose de très fort. J'ai aimé Jin Joo bien plus que je ne l'aurais cru au début du drama, parce que c'est une femme qui a dû se sacrifier pour ses proches, et dont personne n'a jamais pris soin (jusqu'à ce qu'elle rencontre Cheol Soo, son futur mari). C'était très émouvant de la voir si concernée par tout ce qui touche à sa famille, et on redoute le moment où elle apprendra la vérité sur le meurtre, car on sait bien qu'elle se blâmera d'avoir traité son grand frère de cette façon...

Na Ri est la plus jeune, celle qui était encore enfant quand son « grand oppa » est allé en prison. Pourtant elle souffre beaucoup car elle était présente lors du meurtre, et des cauchemars la hantent souvent, car elle revit le meurtre. Ces cauchemars sont très présents, d'autant que Na Ri sent qu'enfant, elle n'a pas tout compris à ce qui se passait... Bien vite, on sait que c'est par elle que la vérité éclatera. Puisque Jun Soo n'a jamais rien dit et ne dira jamais rien, il semble que seule Na Ri soit capable, le jour où elle se souviendra clairement de ce qu'elle a vu ce soir là, de dire ce qui s'est vraiment passé. Pour l'heure, Na Ri est une jeune fille énergique qui se rêve actrice et qui va tout faire pour le devenir. J'avoue qu'elle m'a pas mal agacée au début du drama, avec son attitude qui se voulait mignonne et tout. Mais le personnage devient intéressant au fur et à mesure. Pas seulement car elle est la clef de tout, mais parce qu'elle devient plus mature et que sa bonne humeur maintient la famille unie, car tous veulent oeuvrer pour son bien.

Hyun Suk est un procureur avec un grand sens de la justice. Mais à cause de ce qui s'est passé avec son frère, son cœur est fermé et c'est quelqu'un d'assez froid, bien qu'il soit dévoué envers ses deux sœurs. Il va petit à petit s'ouvrir à son frère, en dépassant ce qu'il a fait -enfin ce qu'il croit qu'il a fait-, et par la suite à Joo Yung, qui à force d'acharnement -le mot est faible-, va faire tomber ses barrières. On insiste bien sur le fait que s'il se sent trahi, Hyun Suk se fermera de nouveau sans qu'il soit sûr qu'il se laissera toucher... Aussi a-t-on en permanence, comme une épée de Damoclès, cette crainte car l'on sait que dans le monde des dramas, la vérité finit toujours par resurgir, et on appréhende le jour où Hyun Suk apprendra qu'en réalité, c'est lui qui -involontairement bien sûr-, à causé la mort de son camarade de classe à l'époque... En attendant, c'est quelqu'un de bien, on n'en doute jamais, et le voir se faire apprivoiser par l'ouragan Joo Yung, sa fraîcheur et sa joie de vivre, c'est quelque chose de vraiment chouette ! Et si le jeu de l'acteur semble figé au début, on comprend vite qu'il n'en est rien et qu'il est largement capable de nous faire ressentir ce qu'éprouve son personnage.

Joo Yung est jouée par Shin So Yul, que j'avais déjà vu jouer, notamment dans Reply 1997. Elle est mignonne cette actrice, et joue à la perfection les jeunes femmes pourries gâtées, capricieuses, mais tellement attachantes. C'est pile poil ce qu'est Joo Yung. On la découvre en jeune femme jalouse de sa cousine Do Hee, totalement soumise à sa mère, têtue, gâtée, capricieuse... et quand elle rencontre Hyun Suk, dont elle tombe tout de suite amoureuse, elle va progressivement devenir plus adulte, plus forte et irrésistible. Ses crises sont cultes, sa façon de se poser en victime pour faire craquer Hyun Suk n'est jamais agaçante, mais toujours mignonne. Et puis Joo Yung est entière : elle sait ce qu'elle vaut, elle est certes complexée par la réussite de sa cousine mais à la fin elle vont se soutenir chacune dans leur relation. Et Joo Yung montre qu'elle aussi sait se battre, qu'elle n'abandonne jamais malgré les échecs, devenant ainsi quelqu'un capable de soutenir Hyun Suk et de faire plier sa mère... C'est vraiment un beau personnages, et son couple avec Hyun Suk était aussi opposé que mignon. D'ailleurs, nombre de fois ils auront volé la vedette à Jun Soo et Do Hee.

Ugly alert met en scène pas mal de personnages secondaires, et parler en détail de chacun d'eux serait compliquer, mais il faut au moins les évoquer. Tout d'abord, il y a ceux qui sont dans la catégorie des « vilains ». Et évidemment, tout en haut et loin devant tous les pourris de dramas dénués de scrupules, on a Maître Lee. Que je vous explique : le personnage me filait tellement des boutons à la fin, qu'il m'est arrivé de zapper certaines de ses scènes, tant la perspective de le voir afficher son petit sourire cruel/narquois me rendait folle. Remarquez, cela veut dire que l'acteur n'est pas mauvais, au moins ^^. Maître Lee est une ordure, rien de moins. Et même si le drama essaie de me le vendre comme un pauvre garçon qui veut juste que son papa l'aime et qui lui obéit pour gagner son amour, ben ça ne marche pas, désolée : c'est un sale type et à aucun moment je n'ai pleuré sur son sort. Par orgueil, par jalousie et ambition, il va être obsédé par Jun Soo qui selon lui, est un opportuniste qui a volé sa place dans la compagnie et le cœur de Do Hee. À partir de là, il va se faire un devoir de faire de sa vie -et de tous ceux qui lui sont chers- un enfer. Après, j'ai aimé le fait que les personnages soient suffisamment intelligents pour ne pas se faire avoir par ses ruses, mais c'est vrai qu'il m'a collé de l'urticaire, le bougre !

Rah, j'avais dit que je ne détaillerai pas les personnages secondaires ! Hum bon, passons. Sinon il y a la mère de Joo Yung, que je n'ai pas pu supporter du début à la fin. Déjà, je reconnais avoir souvent du mal avec l'actrice, mais même sans cela, cette femme était juste odieuse. Sous prétexte de protéger sa fille unique, elle se permet de diriger sa vie et de choisir à sa place (franchement il y a eu toute une partie du drama où elle la met sous surveillance, où j'ai cru péter un plomb...). Elle est infecte avec son mari (qui lui est pourtant bien gentil), avec sa famille, ses choix sont dangereux pour tout le monde... Le drama nous dit qu'elle aime sa fille et je veux bien le croire, mais est-ce pour cela qu'on doit excuser sa façon de se comporter en enfant gâtée et insupportable ? Je ne pense pas... Alors que le personnage de Jung Ja, lui est nettement plus intéressant. Cette femme est exaspérante pendant une bonne partie du drama, à couver son fils, à mal traiter sa belle-fille... Et puis suite à une situation, elle change, devient plus humble et plus gentille, et à partir de là elle était vraiment géniale (il faut dire que l'actrice est toujours bonne, quoi qu'elle joue). Petit plus : sa relation touchante avec Na Ri.

Le drama comporte fort heureusement, d'autres personnages que j'ai apprécié voire adoré, selon le cas. Il y a Man Dol, cet homme qui un temps, s'est occupé de Jun Soo enfant, et qui l'a retrouvé une fois adulte. Un homme surtout là pour l'effet comique, mais très attachant dans son amour pour Jung Ja et sa grande amitié envers Jun Soo, qui on le comprend, est comme un fils à ses yeux. Son amie, la styliste qui apprend le métier à Jun Soo et dont le nom m'échappe, était sympa aussi. L'actrice surjouait un peu, mais j'aimais la poigne et la droiture du personnage. Citons Cheol Soo, le mari de Jin Joo qui est adorable et qui évolue un peu aussi, en devenant quelqu'un de fiable prêt à protéger sa famille -et qui tient enfin tête à sa mère-. J'ai bien aimé également, le père et la belle-mère de Do Hee, ainsi que le grand-père. Des hommes droits et sévères au premier abord, mais bien plus nuancés que le sont ces personnages habituellement dans les dramas.

Ouf ! Et ce qui est dramatique là-dedans, c'est que même après avoir pondu cet article, je trouve que je ne rend pas justice à la qualité de ce drama ^^ ! Le voyage valait le coup, honnêtement. Je ne dis pas que cela été parfait, que j'ai tout apprécié à 100%, mais honnêtement ce serait pinailler que d'émettre une critique, à mes yeux. J'ai été transportée par le sort de ces nombreux personnages (sort lié, de toute façon), je me suis rongée les sangs plus d'une fois, j'ai crié à l'injustice, j'ai gagatisé comme rarement, je me suis bien marrée aussi (il faut bien, pour toutes les larmes que j'ai versé par ailleurs...). Ugly alert fut un drama d'une grande profondeur et d'une grande richesse, et pour un premier drama aussi long, je suis bien contente de mon choix. Et maintenant que j'ai terminé cet article, je me rends compte qu'ils me manquent déjà, tous ces personnages...

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans K-dramas-K-movies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche