Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 00:05

Articles sur la série ICI et ICI.

La troisième saison de Rectify a été diffusée durant l'été, et la série a déjà une quatrième saison de prévue, qui sera diffusée l'été prochain. Je ne peux que m'en réjouir, car Rectify n'est peut-être pas la série qui fait le plus parler d'elle, mais elle vaut réellement le détour. Sa qualité d'écriture et le jeu sans faute de son acteur principal notamment, font d'elle une série qui ne ressemble à aucune autre, mais qui est absolument excellente. Si ce n'est pas déjà fait, je ne peux que vous encourager à jeter un œil à cette série.

Cette saison, Rectify reprenait là où elle nous avait laissé, à savoir sur l'accord que Daniel Holden signe finalement : grosso modo, il reconnaît les faits pour lesquels il a été emprisonné il y a près de 20 ans, et il est banni de l'Etat. Décision lourde de conséquences, donc. La saison 3 nous montre alors le temps qu'il reste à passer dans cette ville, avec ses proches, pour Daniel. Des éléments nouveaux sont apportés à l'enquête d'il y a 20 ans. Le shérif ne laisse rien au hasard et on apprend des choses qui jouent en la faveur de Daniel, mais de toute façon le cas semble clos, puisqu'il a accepté l'accord et qu'il s'en va. C'est vrai que sa vie a été brisée dès l'adolescence, par cette accusation et ces années en prison. Et même maintenant qu'il est dehors, il est pointé du doigt, car hormis sa famille, personne ne doute de sa culpabilité. On peut donc se demander quel avenir peut avoir un tel personnage, qui rejoint la société à 40 ans en se comportant parfois comme un l'adolescent qu'il n'a jamais pu être, et qui porte un tel passif. Partir de cette ville, se faire oublier et recommencer ailleurs, cela peut être effectivement une solution... L'avenir (enfin la saison 4 ^^) nous dira ce qu'il en est, en tous cas.

Même si ce personnage reste le pivot de la série, on n'en oublie pas pour autant les autres, qui ont aussi des choses à raconter. Il y a Amantha, la sœur de Daniel, qui a tant fait pour lui et qui est du genre à sa battre plutôt qu'à courber l'échine (elle aurait bien jeté l'accord proposé à son frère aux orties, si ça n'avait été qu'elle...). Pour elle, c'est dur. Sa relation amoureuse n'a pas résisté (il faut dire qu'elle sortait avec l'avocat de son frère), elle a désiré rester dans sa ville natale et a donc trouvé un travail alimentaire, mais Amantha semble en permanence épuisée, vidée... C'est du moins l'impression qu'on en a. Car ce qu'a vécu Daniel a évidemment impacté ses proches durant toute leur vie, et cela, la série n'oublie jamais de nous le rappeler. Il y a leur mère aussi, qui voue un amour inconditionnel à Daniel, peu importe ce qu'il fait (ou a fait) et dont le mariage est un peu mis à mal, eu égard à ce qui s'est produit précédemment entre Daniel et Teddy, le fils de son beau-père...

Teddy a des choses à raconter aussi cette saison, et pour la première fois peut-être, j'ai de la sympathie pour cet homme. Son mariage avec Tawney sombre à vue d'oeil après la fausse-couche de cette dernière, et Teddy se coupe en quatre pour tout arranger, tandis que Tawney ne cesse de fuir (au sens propre comme au figuré d'ailleurs). Tawney a toujours été un personnage fascinant d'un certain point de vue, et si je peux comprendre ce qu'elle éprouve (la culpabilité de ne pas se sentir triste d'avoir perdu ce bébé qui grandissait en elle), j'avoue que c'est un peu irritant, de la voir réagir ainsi, à faire un pas en avant, trois pas en arrière, sans savoir ce qu'elle souhaite, alors que Teddy mériterait d'être fixé. En tout cas, qui aurait cru que leur histoire prendrait tant de place et serait aussi intéressante ?

Si j'avais une seule critique à formuler, ce serait le manque de consistance de Jared, le jeune frère. Oh il est très sympathique, la question n'est pas là, mais honnêtement si l'on prend l'histoire dans sa globalité, s'il n'était pas là, cela ne changerait pas grand chose... Il y a bien quelques scènes sympas entre lui et Daniel notamment en saison 1, de mes souvenirs, mais c'est dommage qu'il ne soit pas mieux développé. Surtout quand on sait ce que Rectify peut faire en terme d'écriture et de développement de ses personnages.

Aden Young est toujours aussi bon, dans le rôle de Daniel. Je ne cesse de me dire qu'il faudrait que je jette un œil au reste de sa filmographie, du reste, car je ne le connaissais pas avant de me lancer dans cette série. On a l'impression que personnage et acteur se confondent, comme s'il ne jouait pas. Alors que c'est tout le contraire bien sûr, il joue très bien. Mais de toute façon côté casting, c'est sans fausse note.

Ce qui est étonnant avec cette série, c'est qu'elle parvient comme peu de séries savent le faire, à mettre en scène on ne sait comment, une humanité réelle, une sensibilité presque palpable, malgré un sujet grave. Elle ne fait jamais « trop », elle n'essaie jamais de provoquer l'émoi ou les larmes du spectateur, mais elle sonne terriblement juste. On n'imagine pas ce que peuvent ressentir les protagonistes d'une telle histoire, et pourtant... si. On en a un ordre d'idées, tant tout semble juste. L'écriture de Rectify, son ambiance intimiste et son rythme lent sont de précieux atouts qui font d'elle une série de qualité. La saison 4 ne devrait pas décevoir, partant de là.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche