Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2015 1 07 /09 /septembre /2015 00:05

Un film de Kenneth Branagh, avec :

Lily James : Ella/Cendrillon

Cate Blanchett : Madame Trémaine, la marâtre de Cendrillon

Richard Madden : Kit/le Prince

Holliday Grainger : Anastasie Tremaine

Sophie McShera : Javotte Tremaine

Derek Jacobi : le roi

(2015)

Ella est une jeune fille douce qui vit entourée de ses deux parents aimants. Malheureusement sa mère décède, et quelques années plus tard, son père se remarie avec une veuve, mère de deux jeunes filles. Les trois femmes ne sont guère aimables avec Ella, mais celle-ci le supporte, sa mère lui ayant toujours répété qu'être gentille et bienveillante lui assurerait de bien mener sa vie.

Lorsque son père décède à son tour, Ella, surnommée Cendrillon par ses deux demi-soeurs, devient alors une vraie servante pour elles et sa belle-mère. Elle est contrainte de loger dans le grenier et de s'occuper de toutes les tâches domestiques. Alors que sa vie est de plus en plus dure, Ella rencontre par hasard un jeune homme qui lui plaît tout de suite. Elle ignore qu'il s'agit du prince du royaume...

Cendrillon n'a jamais été mon Disney favori, mais c'est un classique que néanmoins j'aime bien. Et parce que cette version était signée Kenneth Branagh, j'ai eu envie de la voir, sans m'attendre à grand chose pour autant. En effet, les films revisitant les contes et autres Disney sont à la mode ces temps-ci (et il y en a pas mal à venir, d'après ce que j'ai vu), mais on trouve du bon et du moins bon. Sans hésiter, je classerai Cendrillon dans les bons.

Nous sommes ici face à une adaptation fidèle au Disney, à part pour quelques détails (la rencontre du Prince et de Cendrillon dans la forêt, la présence du Prince dans la maison lorsque le Duc essaie de retrouver la jeune fille à la pantoufle de verre, etc, pour ne citer que cela), mais qui ne gênent en rien, voire qui sont plutôt de bonnes idées (rendre le prince un peu plus présent que dans le dessin animé était quelque chose d'essentiel, à mon avis). Kenneth Branagh ne cherche pas à faire dans l'originalité, en collant au plus près possible à l'histoire telle qu'on la connaît -et cela peut être le seul reproche qu'on pourrait faire : que ce soit sans surprise, mais pour ma part cela ne me déplaît pas du tout-, par contre -et je ne m'explique pas trop comment-, il réussit le tour de force de rendre le film romantique, fleur bleue, sans que cela bascule dans le niais pour autant. C'est typiquement une histoire de princesse qui malgré ce qu'elle subit, reste douce et bonne, et ne s'en tire « que » parce qu'un beau prince charmant la sort de sa misère. On a vu plus féministe, comme discours. Bon, je suis volontairement de mauvaise foi en disant cela, car le féminisme et moi, cela fait deux, et je ne suis pas de celles qui décortiquent les Disney en étant outrée de la place de la femme là-dedans ^^'. Mais parce que l'actrice principale est bonne, parce que la réalisation l'est aussi, et probablement grâce à ce fameux ingrédient secret indéfinissable, qui fait qu'avec les mêmes éléments, un film peut être bon ou mauvais, Cendrillon fonctionne. Je n'en demandais pas davantage.

Lily James joue Cendrillon dans toute sa candeur, avec beaucoup de délicatesse et de charme. J'avais aimé cette actrice dans Downton Abbey, et je l'aime encore ici. Cendrillon aurait pu exaspérer, avec ses « ma mère m'a dit de rester bienveillante », mais il n'en est rien. Au contraire, elle émeut, elle rend admirative (encore que ce qu'elle subit m'avait plus marquée dans le dessin animé, mais peut-être parce que j'étais petite), et c'est très bien. Cate Blanchett s'amuse dans le rôle de la marâtre de Cendrillon, excellant dans le rôle de cette femme cruelle, sans pitié -mais qui a beaucoup d'allure-. Richard Madden (notre bon Robb Stark de Game of Thrones) joue un prince plus présent que dans le Disney, qui est l'archétype de l'homme parfait, mais qui n'agace jamais et traite Cendrillon comme son égale. Notons encore la présence -toujours appréciable et appréciée- de Derek Jacobi dans le rôle du roi et celle de Holliday Grainger (vue dans The Borgias notamment), dans le rôle d'une des deux demi-sœurs de Cendrillon, ainsi que celle d'Helena Bonham Carter dans le rôle -assez flamboyant- de la bonne fée qui envoie Cendrillon au bal. Un casting plutôt sympa, je trouve.

J'ai beaucoup aimé les images. C'est tout à fait coloré (les robes de Javotte et Anastasie flashent bien), et c'est vraiment charmant. La scène du bal est vraiment faite pour rêver, et j'avoue que même si je n'ai jamais été très « princesse », j'ai trouvé cela très chouette tout de même. Qui plus est, il y a eu un très beau boulot de fait sur les costumes, notamment les tenues de la marâtre ou les robes (celles de Cendrillon en tête). C'est donc un beau film, de ce point de vue.

Cendrillon n'apporte rien au conte, il ne propose rien de neuf, c'est certain. Mais quand je vois ce que donnent certaines adaptations dites « libres » parfois, je me dis que ce n'est pas plus mal ! En tous cas, j'ai trouvé le film très joli, et j'ai passé un bon moment en le regardant.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jerome 07/09/2015 14:40

Hello ! Ce film a bien été réalisé et l’histoire est magnifique, mais je me suis ennuyé. Je trouve que ça traine en longueur, avis que ne partagent pas mes nièces. En effet, elles ont adoré ce long-métrage.

Marluuna 07/09/2015 17:57

Je comprends tout à fait que l'on puisse s'ennuyer. Peut-être est-ce aussi différent selon l'âge que l'on peut avoir, ou le rapport initial qu"on a à cette histoire (si on n'a jamais vu le Disney ou lu le conte par exemple, je pense que cela doit davantage intéresser).

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche