Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 septembre 2015 2 15 /09 /septembre /2015 00:05

Un film de Joe Johnston, avec :

Chris Evans : Steve Rogers/Captain America

Hayley Atwell : Peggy Carter

Sebastian Stan : James « Bucky » Barnes

Tommy Lee Jones : le colonel Chester Phillips

Hugo Weaving : Schmidt/Red Skull

Dominic Cooper : Howard Stark

Toby Jones : Arnim Zola

Stanley Tucci : Dr. Erskine

(2011)

En pleine seconde guerre mondiale, Steve Rogers est un jeune américain qui ne rêve que de servir son pays. Mais son physique frêle ne lui permet pas d'être pris au sérieux. Il participe alors à un programme expérimental destiné à le transformer en super soldat.

Devenu très fort, « Captain America » va enfin pouvoir se lancer dans l'action. Il aura à affronter l'organisation Hydra...

Captain America : The First Avenger, était de loin, le film de super-héros qui me tentait le moins, dans tous ceux que le cinéma a mis à l'honneur ces dernières années, et qui finissent par se retrouver avec Avengers. J'en avais l'image de ce type qui se balade avec le drapeau américain sur la tronche et donc d'un truc patriotique à outrance. Sans verser dans l'antiaméricanisme primaire, il faut avouer que certains films où le héros sort le drapeau à tout bout de champ et tout, ça a tendance à me gonfler... Et là, rien que le nom du héros : Captain America, ça n'envoyait pas franchement du rêve... Bon, la bonne nouvelle, c'est qu'en fait, j'ai bien aimé le film.

Ce ne sera pas mon préféré, ni mon personnage préféré de cet univers, mais j'ai vraiment apprécié ce film, et j'en suis ressortie enchantée, avec l'envie de voir la suite et également la série télé centrée sur l'un des personnages. C'est donc très positif.

Il faut dire qu'on aurait du mal à ne pas l'aimer, ce Steve Rogers (Captain America, donc). On le découvre gringalet, désireux de servir son pays mais pas franchement taillé pour... Par contre on voit tout de suite qu'il a du cœur et des principes. Un petit coup de pouce scientifique va le transformer en un homme bien bâti et bien costaud, si bien qu'il va pouvoir joindre le geste à la parole. Chris Evans est vraiment bien dans ce rôle. A aucun moment je n'ai senti ce que je redoutais : un héroïsme mièvre ou indigeste. Bien sûr c'est patriotique : on est en temps de guerre et dans un premier temps, Captain America va surtout être transformé en une sorte de mascotte, une vedette sur les planches afin de remonter le moral des troupes et des civils (passage très amusant d'ailleurs, que ces scènes dans les music-halls ou devant les soldats ^^').

Vu le contexte, évidemment que ça a cet aspect là. Mais ce n'est jamais dérangeant, et de ce côté là je suis agréablement surprise (bon, reste que le costume du bonhomme pique les yeux mais il n'est pas le seul super-héros dans ce cas-là après tout...). La transformation est donc physique, mais Steve évolue aussi, et j'ai adoré le moment où il cesse d'être une mascotte pour vraiment aller se battre et servir son pays, ainsi qu'il voulait le faire depuis longtemps. C'est difficile maintenant, d'imaginer un autre visage que celui de Chris Evans, tant il convient parfaitement (et il m'a totalement fait oublier le fait qu'il était « La Torche » dans Les Quatre Fantastiques). Bon, ce qu'il y a de bien, c'est que Steve était déjà un type bien, avant de se transformer en super-héros. Il avait déjà de la ténacité à revendre, des valeurs, une gentillesse et un sens du devoir... Certes l'expérience à laquelle il se prête lui donne les moyens de ses ambitions si l'on peut dire, mais j'ai apprécié qu'il soit déjà quelqu'un de bien, avant.

Là où Captain America m'a plu, et ça c'était couru d'avance, c'est sur le côté « contexte de guerre ». J'aime cette période historique (enfin dans le sens où j'aimais l'étudier car je la trouvais intéressante, bien sûr), et le fait que le héros évolue dans cette époque m'a forcément plu. Le côté très rétro dans les scènes plus calmes est très appréciable. Bien sûr, la fin nous montre que cela va changer, mais pour ce film en tous cas, cela m'a plu.

Je ferai volontairement l'impasse sur le méchant du film -pourtant incarné par Hugo Weaving-, qui était très simpliste et pas franchement palpitant, du coup. J'ai beaucoup aimé Carter par contre, pour la touche féminine du film. Et je ne cesse de me dire qu'il faudrait que je trouve le temps de me lancer dans la série qui lui est consacrée, parce que je suis certaine qu'elle me plairait.

Ce n'est que pas que Captain America, The first Avenger, soit d'une folle originalité, en fait. Mais ce qu'il fait, il le fait bien. C'est efficace, et divertissant, et je ne demandais que cela. D'où mon avis positif.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche