Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 00:05

Une série télévisée créée par Margaret Nagle, avec :

Dave Annable : Dr Adam McAndrew

Octavia Spencer : Dena Jackson

Charlie Rowe : Leo

Nolan Sotillo : Jordi

Astro : Dash

Zoe Levin : Kara

Ciara Bravo : Emma

Griffin Gluck : Charlie

Rebecca Rittenhouse : Brittany

Wilson Cruz : Kenji

 

Série annulée au terme de la première saison. Il s'agit d'un remake d'une série espagnole.

Dans un hôpital, se trouvent Leo, amputé d'une jambe à cause de son cancer ; Charlie, qui est dans le coma ; Emma, qui est anorexique ; Dash, qui a des problèmes pulmonaires... Ils sont bientôt rejoints par Jordi, qui souffre d'un cancer similaire à celui de Leo, et Kara, dont le cœur est défaillant...

Sous la bonne garde de l'infirmière Jackson, ses adolescents vont faire les 400 coups pour survivre à l'isolement, parfois à l'abandon de leurs familles, mais surtout pour faire face à la maladie, ensemble.

Ce n'est pas la première fois (ni probablement la dernière) que je vous parle d'une série annulée. Une de celles que je ne peux pas vous conseiller, forcément, puisqu'il n'y aura jamais de fin. Et pourtant... Pourtant, Red Band Society était un vrai bijou. Un gros coup de cœur. Plus les épisodes passaient, plus j'aimais cette série, ce qu'elle proposait, comment elle le faisait, et ses personnages. L'annulation ne m'a pas vraiment surprise : c'est comme cela, avec les séries qui changent : ça ne plaît pas, que voulez-vous ! Mais bien sûr je suis déçue, à défaut d'être étonnée, parce que Red Band Society aurait pu, et aurait dû continuer encore. Ses personnages entamaient tous un changement à la fin de la saison, et il aurait été intéressant de les voir encore évoluer, grandir... Mais bref, je ne vais pas pleurer pendant des plombes : c'est ainsi.

Red Band Society se proposait donc de nous faire suivre la vie d'un petit hôpital, où sont admis notamment 6 adolescents. Ils sont là pour des problèmes différents, mais tous importants. Et l'on va suivre également leur médecin ainsi que deux infirmières et un infirmier. La vie personnelle des personnages n'est que brièvement évoquée, mais cela ne manque pas réellement, tant ce qui se passe à l'intérieur de l'hôpital est riche. Leo, Jordi, Kara, Emma, Dash et Charlie ont tous un problème qui met en danger leur existence, à plus ou moins long terme. Et ils ont tous une façon différente de le gérer. Certains essaient de s'en sortir seuls, d'autres se soutiennent... Il y a ceux qui sont malades depuis un moment, comme Leo, et ceux qui découvrent ce qu'ils ont, comme Kara ou Jordi, et qui doivent y faire face. Les « Bracelets rouges », comme ils s'appellent ont tous ce point commun : ils sont jeunes, et ne savent pas comment gérer leur maladie. Voire même leur famille, quand ils en ont.

Et face à eux, il y a les adultes. Le médecin, et les infirmiers, qui sont là pour les soigner bien sûr, mais aussi veiller au grain et imposer des limites. Car ils restent des ados avant tout, et ils font quand même pas mal de conneries ^^'.

Malgré son point de départ, et aussi surprenant que cela puisse sembler, il faut souligner le fait que la série sait être drôle. Bien sûr on a des moments tragiques et durs, mais ils ne représentent pas la totalité de la série. Il y a des moments plus légers, où sans que l'on soit plié en deux de dire, on sourit néanmoins. Et heureusement d'ailleurs, car c'est aussi en cela que la série passe bien.

Mais bien sûr il y a aussi des moments terribles. J'ai remarqué d'ailleurs que ce sont souvent ceux où il y a juste la musique qui passe, et que les personnages ne parlent pas. L'impact est évidemment plus fort. Red Band Society, à mon sens, ne cherche pas à provoquer les larmes du spectateur à tous les coups. On ne sent pas forcé d'être triste. La série est intelligente si bien écrite qu'on compatit au sort des personnages, et que les larmes viennent sans qu'on y soit forcé. Personnellement, les deux derniers épisodes m'ont laissé dans un état pas possible, je l'avoue ><. Et puis avec un tel contexte, on comprend vite au travers des désirs des personnages, que tout est important. Et qu'il faut profiter de chaque instant, quand on n'a que peu de chances de s'en sortir... Un constat qui n'est pas forcément joyeux, mais qui est joliment dépeint dès le début de la série.

Red Band Society est donc une série bien écrite. Elle sait faire évoluer ses personnages, leur donner plusieurs facettes, et surtout elle sait nous les rendre attachant. Comment ne pas adorer l'infirmière Jackson, qui veille sur ces enfants avec fermeté et tendresse à la fois ? Comment ne pas admirer Leo, ce jeune homme qui sait être un moteur pour tout le monde, alors que lui-même est malade ? Ce sont assurément mes deux personnages favoris. Mais tous présentent un intérêt. On a un côté un peu irréel dans le sens où la narration des épisodes est assurée par Charlie, un garçon qui se trouve dans le coma. Et parfois en état d'inconscience, les autres personnages le « rencontrent » et lui parlent, dans son monde. L'idée n'est pas bête, mais c'est vrai que ces scènes là ne sont pas toujours utiles à l'histoire. On notera quand même une certaine facilité dans le profil des personnages, dans le sens où ils sont assez stéréotypés. Il y a l'infirmière sévère mais juste, la jeune oie blanche, et pour les enfants : le sportif, la pom-pom girl insupportable, etc etc... Du coup notre premier contact avec eux reste méfiant, parce que ce sont des personnages habituels de toute série qui s'adresse à un public adolescent. Et si cela ne change pas, les personnages évoluent rapidement, de sorte à ce qu'on s'y attache très vite, et on oublie cela. Car même si du côté des enfants, je l'ai dit, j'adore Leo, il n'en reste pas moins que j'aime beaucoup les autres aussi ! ^^. Et d'ailleurs côté acteurs (et actrices), tout le monde sans exception, est parfait dans son rôle.

Je l'ai dit, je ne peux pas dire d'une série qui ne connaîtra jamais de fin : « regardez-la » ! Et pourtant j'ai quand même envie de vous le dire, parce que c'était vraiment bien. C'était joli, touchant, cela changeait de ce que l'on peut habituellement voir... Et j'en garde un très bon souvenir.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche