Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2015 5 19 /06 /juin /2015 00:05

Joo Won : Cha Yoo Jin

Shim Eun Kyung : Nae Il

Go Kyung Pyo : Il Rak

Baek Yoon Sik : Franz von Stressman

 

16 épisodes

2014

 

14/20

Yoo Jin est étudiant dans une école de musique renommée, et il est un pianiste particulièrement doué. Mais son rêve est de devenir chef d'orchestre. Un projet qu'il ne peut concrétiser car il a une peur terrible de prendre l'avion depuis un traumatisme subi durant l'enfance, ce qui l'empêche de quitter la Corée pour étudier à l'étranger.

Yoo Jin va faire la connaissance de Nae Il, une étudiante de son école qui est une pianiste exceptionnelle, mais qui joue tout à l'oreille car elle ne sait pas lire une partition. Nae il est aussi désordonnée et exubérante que Yoo Jin est méticuleux et calme... Pourtant ces deux-là vont devoir faire un duo au piano...

 

Il s'agit d'un remake du drama japonais Nodame Cantabile.

Un remake, ce n'est pas une chose aisée en soi. Mais un remake d'un drama japonais qui est une référence pour bien des gens... On a envie de dire « bon courage » à toute l'équipe, quand on apprend la nouvelle ^^. Je ne voulais d'ailleurs pas le regarder, à la base, mais j'ai appris que le rôle principal serait tenu par Joo Won. Et Joo Won, c'est à jamais Gaksital aka Bridal Mask pour moi, à savoir un drama que j'ai follement aimé. Pour des tas de (bonnes) raisons, mais notamment parce que Joo Won faisait un boulot magistral. Comment après cela, ne pas regarder ses dramas ??

L'ennui là-dedans, même si je me suis vraiment efforcée de ne pas comparer cette version avec la version japonaise (et elles sont tout de même différentes sur certains points, même si l'histoire reste la même), c'est qu'au final je dois le dire : je préfère la première version. Le drama japonais était plus drôle, plus dynamique, plus barré aussi certes... Tomorrow cantabile a ses qualités et c'est un drama sympathique, mais voilà la conclusion à laquelle je suis arrivée en l'ayant terminé.

Tomorrow cantabile a un défaut majeur : son rythme. Pourtant il ne fait que 16 épisodes et généralement ce sont les dramas plus longs, qui présentent des longueurs sur les derniers épisodes... Mais là, le fait est que souvent, je dois avouer que je m'ennuyais. J'ai même eu des moments où i les passait un temps avant que je ne regarde la suite. Parce que c'est un peu mou je trouve. Encore une fois, peut-être que même sans le vouloir j'ai trop comparé avec la version japonaise, plus nerveuse... Je l'ignore, mais je trouve que 1 ou 2 épisodes de moins n'auraient peut-être pas été de trop, vu ce souci de rythme que j'ai constaté. A côté de cela je n'ai rien à reprocher au casting, aux personnages (enfin globalement), à la mise en scène ou quoi, mais quand on y pense, les longueurs ou les moments de creux répétés, mine de rien ça peut flinguer un drama. Bon ici je n'irai pas jusque là car j'ai quand même pu apprécier, mais pas autant que j'aurais voulu/dû.

D'abord, et c'était à signaler, les deux acteurs principaux sont parfaits. Et ce n'était pas facile car les acteurs japonais jouant Chiaki et Nodame étaient bons, et ils ont marqué leurs rôles respectifs. Autant dire que je n'avais guère envie d'imaginer d'autres acteurs à leur place. Et même s'ils ne les remplacent pas, ils font un boulot sans faille. Joo Won rend parfaitement le côté suffisant de Yoo Jin, ce musicien talentueux qui se rêve chef d'orchestre, mais qu'un traumatisme empêche de prendre l'avion, et donc d'aller étudier à l'étranger. Suffisant, mais qui petit à petit va se laisser apprivoiser par Nae Il, qui ne saurait pas être plus différente de lui. Il refuse de montrer qu'il tient à elle -et à d'autres- et s'il commet un geste de sympathie, il doit tout de suite se donner une contenance pour que ce ne soit pas dit ^^. J'ai trouvé Joo Won très à l'aise avec toutes les facettes du personnage.

Même chose pour Shim Eun Kyung d'ailleurs, que je ne connaissais pas et qui joue une bonne Nae Il. Une jeune fille enfantine, délirante mais avec beaucoup d'humanité et de l'amour à revendre envers ses amis -et bien sûr Yoo Jin, qu'elle ne lâchera plus d'une semelle à peine l'a-t-elle rencontré ^^-. On retrouve ainsi une Nae Il boudeuse, mais aussi enjouée et qui va canaliser l'énergie du petit orchestre qui va être monté avec tous les élèves en lesquels personne ne croit (elle va devenir la mascotte d'ailleurs). C'est aussi un personnage qui va évoluer en prenant le piano au sérieux, en se donnant les moyens de réussir. D'abord pour ne pas perdre Yoo Jin de vue, qui lui ne restera pas en Corée éternellement, puis ensuite pour elle... Yoo Jin aussi évolue beaucoup à son contact, d'ailleurs. Il s'ouvre aux autres, il apprend d'eux et tient à eux.. C'est fait doucement, mais cela se ressent bien (et heureux car il est vrai qu'à la longue, le côté suffisant du personnage n'aurait pu le rendre aussi sympathique).

Autour d'eux, gravitent des personnages très sympathiques, notamment ceux qui font partie de l'orchestre. Il y a Min Hee et puis le fameux bonhomme fan de Yoo Jin qui est aux percussions dont j'ai oublié le nom... Et avant tout bien sûr, il y a Il Rak, le violoniste qui au début veut réaliser une performance pour un examen en se faisant aider par Yoo Jin, et qui va se prendre d'amitié pour lui en dépit de leurs différences... L'acteur était bon, et Il Rak est de toute façon un personnage qu'on ne peut qu'aimer. Un ami loyal, dévoué, avec le cœur sur la main... Et assez amusant aussi, parfois. C'est un second couteau que j'ai toujours trouvé très réussi.

J'ai eu plus de mal avec l'ex-copine de Yoo Jin, personnage trop peu développé et le peu qu'on en voit ne plaît guère... Mais surtout Stressman, le maestro venu monter un orchestre dans l'école. Le personnage dans le drama japonais, était joué par un acteur qui en faisait des kilos c'est certain, mais qui avait un capital sympathique. Là je ne sais pas, c'est comme si la tête de l'acteur ne m'était pas revenue ><. C'est stupide et tout sauf objectif je le sais bien, mais l'acteur m'a vite gonflée dans son interprétation hyper mielleuse d'un personnage qu'en effet, je n'apprécie pas spécialement à la base, dans cette histoire...

C'est un plaisir que d'écouter les représentations ou les répétitions, où de grands morceaux de musique classique sont joués. Bien sûr je ne suis pas du tout experte dans le domaine, voire même en musique en général, mais j'apprécie quand j'en ai l'occasion. Et dans cette histoire, c'est en effet un gros plus. J'ai apprécié également le côté plus ou moins soudé de ce petit orchestre. Ca s'engueule souvent, ça se tire la bourre, mais ça sait faire front commun quand il le faut, aussi. Bref, j'ai aimé les regarder vivre et se battre pour exister, tout bêtement.

Tomorrow cantabile propose donc une relecture d'une histoire bien connue des amateurs de dramas et/ou de mangas, et s'en sort honorablement. Sans dépasser ni égaler le matériau d'origine, mais sans avoir à rougir du rendu, au final. Et je crois bien que je n'en demandais pas davantage. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans K-dramas-K-movies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche