Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 23:11

Une série de Sarah Phelps et Jonny Campbell, avec :

Rory Kinnear : Barry Fairbrother

Emily Bevan : Mary Fairbrother

Michael Gambon : Howard Mollison

Julia McKenzie : Shirley Mollison

Rufus Jones : Miles Mollison

Keeley Hawes : Samantha Mollison

Hetty Baynes : Maureen Lowe

Abigail Lawrie : Krystal Weedon

 

Série en 3 épisodes.

 

D'après le roman de J. K. Rowling.

Dans un petit village anglais, l'un des conseillers de la paroisse, Barry Fairbrother, décède brutalement.

Les différents clans du village se livrent alors une guerre sans merci pour savoir qui prendra cette place laissée libre.

 

Trois épisodes, c'est un format assez court, mais utilisé encore assez régulièrement par les anglais. Preuve qu'on n'a pas forcément besoin d'étirer une histoire sur des saisons et des saisons pour que ce soit bien... Enfin cela dit, comme c'était adapté d'un livre -que je n'ai pas lu, au passage- qui n'est pas non plus un pavé façon Seigneur des Anneaux, c'est assez logique que ce soit court.

Le village anglais présenté dans cette série est typique. Ca sent le flegme britannique comme ils savent le faire, dans les bonnes familles. Mais ça sent aussi le fond du gouffre, quand on approche des personnages comme Krystal et sa mère, junkie qui oblige sa fille ado à veiller sur son petit frère et à se démener comme elle peut dans un quotidien bien crasse (les assistantes sociales qui défilent, le petit ami qui ne cherche qu'à coucher avec elle et j'en passe...). La série brosse aussi bien le portrait de ces gens très snobinards, le petit doigt en l'air en buvant la tasse de thé, jamais un fil qui dépasse de la veste... que ces gens qui vivent dans un taudis, vautré dans un canapé en se shootant... Ce dernier portrait, c'est ce qu'on trouve à l'extrême dans une série comme Misfits par exemple. Ce n'est pas ce à quoi on songe quand on pense aux séries britanniques en premier lieu, mais ils savent le faire. Du coup, un personnage comme Krystal est très attachant je trouve. Car derrière sa tenue provocante, son langage rude et le reste, on devine sa souffrance. Elle voit sa mère se détruire et plus le temps passe, plus cela lui fait peur notamment pour son jeune frère Robbie (et à ce titre, qu'est-ce que la fin de la série est horrible et stressante !). Avec Krystal (j'insiste sur elle alors que les personnages sont nombreux, mais elle m'a beaucoup marquée en fait), on voit que The Casual Vacancy n'est pas là pour nous faire passer un moment divertissant ni nous mettre du baume au cœur. Elle aborde ses sujets sans détours ni fioritures, avec même une réalité assommante, je dirai. C'est assez frappant.

Les Mollison, sous leur apparente respectabilité et leur argent, ainsi que leur place de choix dans la communauté, ne sont qu'un couple de snobs méprisables... La femme, surtout, qui est vraiment détestable. Tout n'est qu'apparence dans ce village. Les gens sans le sou et faibles sont finalement plus sympathiques que la bourgeoisie apparemment respectable... C'est assez surprenant quand on n'a pas lu le roman d'origine car en lançant le premier épisode je ne m'attendais pas à cela. Ni à ce qui se passe pour le personnage principal (Barry, le conseiller paroissial), ni à voir une telle bassesse (je m'attendais bien à une lutte des clans, mais de là à les imaginer aussi pourris...). En un sens c'est bien, c'est toujours bien d'être surpris.

On peut cependant regretter un rythme très lent, dans les deux premiers épisodes. Encore une fois je n'ai pas lu le roman, mais cela aurait peut-être justifié deux épisodes seulement ? Ou bien les trois, mais moins longs ? Je ne sais pas, mais il faut bien dire que ce n'est que dans le troisième que l'on sent la pression monter (et pour le coup, elle monte d'une traite !), alors que jusque là la série avait pris son temps, voire elle avait mis du temps à décoller. C'est le seul vrai reproche que j'aurais à lui faire, en fin de compte.

Au passage, c'est un plaisir de retrouver certaines têtes connues des séries/films britanniques : Keeley Hawes (Ashes toi ashes), Michael Gambon (Harry Potter), pour ne citer qu'eux... Le casting dans son ensemble, est au poil de toute façon. Et puisque la série explore avant tout les caractères des personnages ainsi que les relations qui existent entre eux, c'est d'autant mieux.

The Casual Vacancy est une série correcte. Pas ce qui se fait de mieux sur le petit écran (notamment à cause de son rythme ou de sa longueur, je ne sais pas trop), mais elle séduira sûrement les amateurs de ce type de séries.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex 08/06/2015 21:26

j'avais bien aimé le premier. donc faut je vois la suite ;)

Marluuna 08/06/2015 22:55

Oui, y en a que trois en plus ^^

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche