Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mai 2015 1 25 /05 /mai /2015 00:05

Une série créée par Brian Michael Bendis et Michael Avon Oeming, avec :

Sharlto Copley : Christian Walker

Susan Heyward : Deena

Michelle Forbes : Retro Girl

Eddie Izzard : Wolfe

Noah Taylor : Johnny Royalle

Logan Browning : Zora

Olesya Rulin : Calista

 

Série en cours, une saison diffusée. Renouvelée pour une saison 2.

Christian Walker et sa nouvelle équipière, Deena Pilgrim, font partie d'une unité de la police chargée d'enquêter sur les crimes liés au Puissants : des personnes possédant des pouvoirs surhumains.

Avant cela, Walker était lui-même un Puissant, connu sous le nom de Diamond. Mais après avoir perdu ses pouvoirs, il a décidé de devenir flic...

 

En ces temps où les séries sur les super-héros pullulent, Powers ne promettait pas d'être d'une originalité folle : un monde où les super-héros sont connus et acceptés, jugez un peu... Mais je suis cliente de ce genre, pour le moment, aussi ai-je regardé le pilote à sa diffusion. Pour ça, et pour Sharlto Copley qui est dans le rôle titre, car j'aime bien cet acteur, même si je l'ai peu vu jouer...

J'ai bien aimé l'esprit de Powers, dès le début. Montrer des personnes avec des pouvoirs particuliers, avec certains qui font le bien et aident les gens (comme Retro Girl), d'autres qui ont mal tourné (comme Wolfe), d'autres encore qui sont très ambigus (Royalle)... Ce n'est pas tout noir ou tout blanc, en somme, et ça m'a plu.

L'essentiel de la série repose quand même sur Walker. Ancien super-héros ayant perdu ses pouvoirs des années plus tôt, Walker est devenu flic, pour continuer à aider les gens autrement, mais il n'a jamais accepté la perte de ses pouvoirs. Ce personnage torturé et complexe est très intéressant. Même chose pour Royalle, son ancien ami (j'ai peiné à reconnaître Noah Taylor d'ailleurs !). Royalle est un personnage difficile à cerner parce qu'il fait de mauvaises actions, pourtant on ne peut pas le classer dans la catégorie des méchants aussi facilement. Et sa relation avec Walker, et avec Wolfe (qui fut leur mentor à tous les deux) est un des points les plus intéressants de cette première saison.

À côté de cela malheureusement, on a des personnages un peu foirés et/ou sans grand intérêt. Deena, la coéquipière de Walker, est quand même dénuée de tout intérêt. Elle veut être une vraie partenaire et en a marre que Walker la joue perso, mais le problème c'est que le personnage se limite à ça et ne semble pas exister en-dehors de ses laconiques « on est une équipe Walker, ne me mets pas sur le côté ! », donc bon... Personnellement, j'avais aussi envie de filer des baffes à Calista, qui au lieu de m'attendrir, n'a fait que m'énerver durant toute la saison. Cette gamine se prétend spéciale et ne cesse de dire à qui veut l'entendre qu'elle a des pouvoirs, que c'est juste qu'ils ne sont pas encore apparus... Moi, à part voir une ado à problèmes qui se veut spéciale alors qu'elle est très ordinaire... Ca avait tout pour me gonfler, surtout que je ne comprenais pas ce que tout le monde dans la série, lui trouvait... Un truc à dû m'échapper avec elle, je pense ^^'.

Un truc tout bête, mais que j'ai apprécié, c'est que je m'attendais au « cas de la semaine », vu le thème policier et le fait qu'on peut multiplier les pouvoirs à foison, avec un scénario pareil. Et même pas. On a un fil rouge qui nous tient de A à Z, et les épisodes s'enchaînent dans ce but-là. Ca me change un peu, comme façon de faire, et ça m'a plu. Dommage que la série ne prenne pas trop de risques, ou du moins n'essaie jamais de surprendre son spectateur. Et ce, dans son scénario comme dans sa réalisation.

Et bien que la saison ne compte que 10 épisodes, je trouve que cela avançait très lentement, voire qu'on se répétait. Il y a eu des scènes où je me disais « oui bon ça ils nous l'ont déjà dit, on peut avancer maintenant ? ». Et vu le format de la saison, c'est quand même pas top.

Le problème de Powers en fait, c'est que les idées sont là, mais le développement pêche. Entre certains personnages caricaturaux et des ficelles assez grosses, Powers semble livrer ce qu'on peut appeler le « minimum syndical ». Et autant je peux être bon public, autant parfois je devais me rendre à l'évidence : il y a sans conteste, mieux à regarder parmi la multitude de séries diffusées. Après, je suis allée au bout et je serai sans doute là pour la saison 2, parce que notamment la fin de la saison me donne envie d'y revenir malgré tout... Mais j'espère voir de nettes améliorations dans le rythme, mais aussi et surtout dans le traitement des personnages. Sans quoi je lâcherai l'affaire, je pense.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alex 27/05/2015 18:41

h oui quoi dont?

Marluuna 27/05/2015 21:37

Daredevil, par exemple.

alex 26/05/2015 21:01

je ne vais peut être pas me lancer dans cette série alors..

Marluuna 26/05/2015 21:04

L'avantage c'est que c'est court. Mais honnêtement j'en ai d'autres à te conseiller avant.

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche