Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2015 7 01 /02 /février /2015 00:09

Un film d'Eric Lartigau, avec :

Louane Emera : Paula Bélier

Eric Elmosnino : M. Thomasson

François Damiens : Rodolphe Bélier

Karin Viard : Gigi Bélier

Luca Gelberg : Quentin Bélier

Ilian Bergala : Gabriel

(2014)

Rodolphe et sa femme Gigi ainsi que leur fils Quentin, sont sourds. Seule la fille aînée, Paula, est entendante. Elle les aide au quotidien, puisqu'ils sont agriculteurs.

Un jour, alors qu'elle s'inscrit à la chorale de son lycée juste pour suivre le garçon qu'elle aime, Paula s'entend dire par le professeur qu'elle a un don pour le chant. Il la pousse à répéter pour passer un concours à Radio France. Paula suit ses cours en cachette, ne pensant pas que ses parents puissent comprendre puisqu'ils ne peuvent même pas l'entendre... Le devoir qu'elle ressent envers sa famille est bientôt en conflit avec cette passion qu'elle se découvre...

 

La famille Bélier a connu un joli succès critique, et pour le coup je suis d'accord. Ce n'est pas si souvent que l'on voit des films qui vous transportent, vous font pleurer (oui bon d'accord, moi je pleure facilement aussi), vous font rire... et vous font du bien. Ca a l'air bête dit comme cela, mais c'est un film qui fait du bien, qui fait rêver, tout en nous parlant de choses très concrètes pourtant (finalement il s'agit d'une jeune fille qui a peur de laisser sa famille se débrouiller sans elle). C'est un beau film, tout simplement.

Paula est jeune, pourtant elle a plus de responsabilités que pas mal de gens de son âge. Seule entendante dans une famille (les parents et son jeune frère) de sourds, elle fait le lien entre sa famille et « les autres », pour les tâches quotidiennes comme pour le travail. Alors bien sûr, quand son professeur de musique lui découvre ce talent, ce don pour le chant et veut la faire aller dans une école à Paris, cela semble incroyable d'une part, mais aussi très effrayant. Parce que, comment laisser sa famille ? Et comment leur faire comprendre, à eux qui ne peuvent même pas savoir quelle voix elle a ? Entre eux, c'est l'incompréhension, avec sa mère qui ne comprend pas le choix de sa fille, qui se demande ce qu'elle a pu rater... C'est triste bien sûr, parfois, notamment cette scène où sa mère s'enivre là où ils stockent leurs fromages et dit ce qu'elle a sur le cœur... Mais le plus souvent, c'est surtout beau. Ces petits moments où tout est raccord : c'est bien écrit, bien filmé, bien joué... Il y a notamment trois moments qui moi m'ont émue aux larmes. Le premier, c'est ce moment où Paula et son partenaire chantent au spectacle, « Je vais t'aimer », après toutes les répétitions qu'on avait vu jusque là. Avec cette idée simple mais géniale : couper le son. Nous faire voir les personnages en train de chanter, sans qu'on n'entende le moindre son pendant quelques minutes, à l'image des parents de Paula. C'était très fort. Second moment, juste après cette scène, où le père de Paula lui demande de lui rechanter la chanson et met sa main sur sa gorge tandis qu'elle chante, pour entendre à sa façon... Et le dernier moment, le même que toux ceux qui ont vu le film : quand à l'audition Paula chante « Je vole » et signe la chanson, pour ses parents et son frère. Là ça a été les grandes eaux, pour moi ^^'.

Je crois que c'est ça, la force du film : sa simplicité. Une économie de moyens, de mots même parfois, et une grande force de frappe, puisque ça fait mouche.

Alors bien sûr, si on n'aime pas le répertoire de Michel Sardou (qui est à la variété française ce que Mozart est à la musique classique, nous dit le prof de musique, carrément ^^'), ça limite un peu les choses, fatalement. Parce que la BO n'est constituée que de ça. Paula et son partenaire répètent sur « Je vais t'aimer » (superbe chanson), sur « Je vole », sur « En chantant », et j'en passe... Et c'est là qu'on se dit qu'il a fait un paquet de tubes, le Michel, et qu'on en connaît plein en fait ^^. Alors c'est sûr que si on me faisait un film entièrement avec des chansons de Julien Clerc ou Christophe Maé, ça me crisperait un peu, donc je comprends que ça puisse être rédhibitoire... Mais Sardou, sans que je sois une fan, ne me déplaît pas. Il a même de belles chansons, reconnaissons-le.

Pour moi qui suit l'émission The Voice régulièrement, j'ai été surprise de revoir Louane, l'une des candidates d'une année précédente, dans le rôle titre. A l'époque de son passage dans l'émission, Louane était de ces candidates qui ne marquaient pas spécialement, mais qui avaient une voix sympathique. Je pense toujours cela (après tout son interprétation de « Je vole » notamment, était vraiment jolie), mais en plus je trouve qu'elle n'est pas mauvaise, comme actrice. Elle nous montre bien les doutes de son personnage, son déchirement même, avec cette fragilité qu'elle a (c'est une fille plutôt mignonne je trouve) et ce naturel qu'elle dégage...

Autour d'elle, gravitent surtout 3 personnages intéressants et marquants (je passe sur le jeune homme qu'elle aime et qui chante avec elle, qui n'a pas beaucoup de relief ^^). Il y a sa mère, l'épatante Karin Viard, toujours juste même dans l'excès. Elle ne parle pas, forcément, mais ça n'empêche pas son personnage d'être fort. Agaçante quand elle refuse de comprendre sa fille, émouvante aussi, et aussi très drôle (le passage où le partenaire de Paula vient pour la première fois chez elle aura « mis la honte » à n'importe quelle ado :D). A côté, François Damiens dans le rôle du père, ne démérite pas non plus. Un père entier, sans limites malgré son handicap (il cherche quand même à se faire élire maire), qui le premier, va tenter de comprendre sa fille et sa passion. Lui aussi est très drôle.

Et puis on a Eric Elmosnino dans le rôle du professeur de musique qui va découvrir le premier, la voix de Paula, et la pousser à exploiter son talent. Il est drôle, hilarant même, avec ses réflexions destinées à faire réagir ses élèves. C'est un prof aigri, qui voulait emmener de grands chanteurs à Paris et se retrouve à enseigner dans un coin paumé, là où personne ne s'intéresse à la musique. Paula, c'est aussi sa chance à lui de faire quelque chose de grand. Elmosnino est vraiment génial dans ce rôle très exubérant (au passage, voyez dans Gainsbourg, où il incarne le rôle titre et où il vaut le coup d'oeil).

On rit et pourtant ce n'est pas de la comédie lourde, on est émue et pourtant ce n'est pas un mélo assommant... Le dosage est parfait. La Famille Bélier touche, sans chichis ni exagérations, n'en déplaise aux critiques qui voient là un affront envers les sourds ou au contraire quelque chose de complaisant. Moi j'ai juste vu un bon film.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Freyaska 07/04/2016 22:23

Contrairement à toi, ce n'est absolument pas mon genre de film. Il est trop vulgaire et trop stéréotypé à mon goût. Le seul moment que j'ai aimé, c'est le final lorsqu'elle chante "je vole" et la signe pour ses parents et son frère. J'ai trouvé ce passage hyper touchant. Donc si je devais le revoir, je le verrai en accélérer pour m'arrêter juste sur cette fin.

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche