Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 janvier 2015 5 09 /01 /janvier /2015 00:10

Un film des studios Disney.

(1959)

Le roi Stéphane et son épouse la reine, viennent d'avoir une petite fille prénommée Aurore. Trois bonnes fées : Flore, Pâquerette et Pimprenelle sont présentes à la cérémonie fêtant l'événement, et offrent chacune un don à l'enfant.

Mais la méchante sorcière Maléfique, vexée de ne pas y avoir été conviée, jette une malédiction sur Aurore : avant l'aube de ses 16 ans, elle se piquera le doigt à la pointe d'une quenouille et en mourra. Pimprenelle utilise son vœu pour altérer la malédiction, mais afin de protéger Aurore, les trois bonnes fées l'emmènent dans la forêt pour l'élever à l'abri de Maléfique, jusqu'à ses 16 ans.

Je n'avais pas revu La Belle au bois dormant depuis des années, mais j'ai dû assez le voir étant petite, puisque je me souvenais absolument de tout. Pourtant on ne peut pas dire qu'il compte parmi mes préférés. Mais seulement parce que j'en aime plus d'autres encore, en fait. Car je l'apprécie beaucoup malgré tout.

J'apprécie ce dessin peut-être un peu « pointu » (le terme, maladroit, est plus en opposition à la rondeur d'autres Disney), même si je lui préfère le trait d'un Robin des Bois, par exemple. Mais c'est tout de même bien joli, et pour le coup en le revoyant j'ai ressenti une certaine nostalgie, avec ces dessins qu'on ne voit plus maintenant, ce cachet que je trouve toujours aussi joli, même maintenant. Les dessins animés d'aujourd'hui sont magnifiques, je suis la première à la reconnaître. Mais d'un certain point de vue, parfois je regrette le trait -et les histoires, aussi-, de ces classiques parmi les classiques.

Ce dessin animé ne possède pas les chansons les plus marquantes de l'univers Disney (et elles ne sont guère nombreuses, du reste), mais bien sûr on retiendra la fameuse chanson « J'en ai rêvé », qu'Aurore chante, en étant rejoint par le prince Philippe. Pour ma part j'aime bien aussi les choeurs sur une chanson au tout début du film, qui fête la naissance de la princesse.

On est ici dans la même veine que Cendrillon ou Blanche-Neige et les sept nains (pour les films sortis avant La Belle au bois dormant), c'est-à-dire que ce sont des contes, des histoires de princesse, de prince charmant, et de méchante aussi (ici une sorcière), de bonnes fées... J'ai l'impression que cela peut paraître un peu désuet aujourd'hui, et bien que ce ne soit pas ce que je préfère comme histoires, il n'en reste pas moins que cela donnait de jolies choses. Et puis ici on a tous les éléments clefs : la malédiction et les dons, le baiser du prince charmant, la magie, l'amour... Tous les ingrédients sont réunis.

Malgré tout, et j'en avais déjà parlé, ce qui m'a marquée dans ce film notamment, ça reste Maléfique. Même en le revoyant avec un regard plus adulte, je trouve qu'elle reste impressionnante. Bien sûr elle ne m'effraie plus comme quand j'étais petite, mais quand même... Sa tenue, ses grands gestes, sa cruauté... même sa voix (je précise que pour moi les Disney, contrairement aux films, c'est en VF exclusivement, question d'habitude). Tout était très marquant, chez ce personnage.

Je retiendrai aussi la fin, grandiose et majestueuse. Et pour le coup, c'est rare que ce soit dans ce sens là, mais je dois dire qu'elle m'a plus impressionnée maintenant, quand je l'ai revu il y a quelques jours, que quand j'étais petite. C'est même bizarre. Maléfique qui se déchaîne quand le prince, qu'elle avait fait prisonnier afin qu'il ne puisse rejoindre sa princesse, s'évade avec l'aide des fées... Cette barrière de ronces qu'elle fait apparaître devant le château d'Aurore, ce dragon immense qu'elle devient après transformation, et ce combat entre elle et Philippe... Franchement, cette fin est épique ! Même juste avant cela, la fuite de Philippe avec les fées, en tentant d'échapper aux gardes, au corbeau puis à Maléfique elle-même, est déjà très bien réalisée.

On retiendra aussi bien sûr les trois fées, qui représentent le Bien. Elles ont aussi un rôle comique, en particulier Primprenelle, et en donnent toute la mesure lors de la scène où elles tentent de préparer l'anniversaire d'Aurore, dans leur cabane dans la forêt. Le prince Philippe est plus en retrait quand même. Bien sûr il est héroïque, en particulier sur toute la fin, mais en soi si on regarde bien, ilm n'a que très peu de répliques (mais c'est toujours mieux que le prince de Blanche-Neige et les sept nains, c'est sûr).

Comme je l'ai dit, ce n'est pas mon Disney favori, mais pour autant, je l'aime bien quand même. Et j'ai aimé le revoir, avec un œil neuf pour ainsi dire. Il y a de belles choses là-dedans, et de grandes scènes, à n'en pas douter.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche