Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 novembre 2014 6 01 /11 /novembre /2014 00:06

Kamenashi Kazuya (Kame) : Hotta Ao

Tabe Mikako : Suzumi

Tamaki Koji : Hotta Ganato

Hiraizumi Sei : Hotta Kanichi

Kaneko Nobuaki : Hotta Kon

Mimura : Hotta Aiko

Taira Airi : Hotta Ami

 

2013

10 épisodes

 

14/20

Tokyo Bandwagon st une librairie de livres d'occasion tenue par la famille Hotta. Le patriarche est Hotta Kanichi. Son fils Ganato, une star du rock, a notamment deux fils dont Ao, qui a une mère différente qu'il n'a jamais connu.

Au sein de leur quartier, la famille Hotta aide à résoudre divers incidents qui arrivent aux voisins, tandis qu'Ao rencontre Suzumi, une jeune fille dont il va tomber amoureux.

 

Mon envie de voir ce drama est venue parce que Kame tenait le rôle principal. Comme j'adore cet acteur et que le dernier drama dans lequel je l'avais vu commençait à dater quelque peu, pas question que je passe à côté (même si au final j'ai mis du temps à le voir ^^). Je ne savais pas vraiment de quoi cela allait parler, mais pas grave ^^.

Je dirai que j'ai mis du temps -compte tenu du fait qu'il n'y a que 10 épisodes- à être convaincue par Tokyo Bandwagon. Ce n'est pas que je trouvais cela mauvais, non, c'est juste que je n'accrochais pas plus que cela. Ca a dû décoller vers les épisodes 3-4 je pense, quand les intrigues tournaient davantage du côté de la famille Hotta. J'adorais les membres de cette famille, et c'est vrai que les premiers épisodes étaient sur des membres extérieurs, et je ne sais pas, je n'accrochais pas trop. Il faut dire que les deux premiers épisodes, il y avait un décalage image/son, ce qui n'a pas dû aider...

Au début on a donc cette classique formule « une enquête = 1 épisode », sans qu'il s'agisse d'un drama policier, mais c'était en gros un souci rencontré par un tiers, et la famille Hotta s'en mêlait. Et à la fin de l'épisode, le problème était réglé. Pourtant ce type d'histoire ne me pose aucun problème d'habitude, mais là encore une fois, j'ai davantage accroché, quand on a parlé plus des membres de la famille.

Au final le drama m'a bien plu. Ma note n'est pas extraordinaire car le drama est très classique, mais ce qu'il a fait, il l'a bien fait, donc j'ai au final passé de bons moments devant. Quel plaisir aussi, de voir le couple Ao/Suzumi, qui se forme et évolue (et l'on va jusqu'au bout) sans soucis majeurs, sans les éternels jeux de chat et de la souris. Ils s'aiment, ils sont ensemble, et tout évolue ainsi. Ca change un peu. Et ils vont bien ensemble, aussi. Même séparément, les personnages étaient bien. Elle, elle est mignonne comme tout. Intelligente, passionnée, dévouée et loin d'être une potiche. L'actrice m'avait bien plu dans Boku no ita jikan (que j'ai vu avant, mais qui chronologiquement, est un drama qui s'est fait après). Du côté de Kame, aucun problème évidemment. Sans que ce soit le rôle de sa vie, il le joue bien, comme toujours. Crédible dans chacune de ses réactions, Kame reste une valeur sûre comme acteur, comme on dit. Ao, son personnage, c'est un jeune homme au passé de délinquant qui a des soucis avec son père et un gros souci avec l'abandon (il n'a jamais connu sa mère), clairement. Il a fait des conneries et s'est éloigné de ce qui occupe sa famille (à savoir le magasin), mais clairement, c'est un jeune homme droit, qui essaie de faire les choses bien, que l'on a sous les yeux. Il a parfois des réactions très tranchées (du style un épisode où il dit en gros qu'un père qui a abandonné son enfant n'a pas le droit de revenir dans sa vie... Evidemment il s'identifie mais sans connaître tous les tenants et aboutissants, c'est parler un peu vite), mais globalement c'est quelqu'un de très bien, et il le prouvera tout le long du drama.

Au début l'histoire avec sa mère m'a laissée un goût d'inachevé mais quand j'y repense, en fait je suis très satisfaite. J'ai trouvé que cela avait été géré de façon très soft, mais non sans émotion finalement. C'était sûr qu'on allait en reparler vu comment cela s'annonçait depuis le début, de cette mère qui a abandonné Ao, et au final j'ai bien aimé ce qui a été fait sur le sujet.

J'ai bien aimé aussi le grand-père, le père même (bien qu'un peu lourd avec ses « love » à tout bout de champ... au bout d'un moment on a compris), et le reste de la famille. Les dramas familiaux de toute façon, c'est sympa je trouve. Et mine de rien, je n'en avais pas revu un depuis un bail, au Japon ! Ca m'a fait du bien. Et puis j'aime bien ce cadre, cette famille chaleureuse entourée de vieux bouquins, cette librairie/café... J'ai trouvé ça chouette, comme contexte. Petite particularité : la grand-mère, décédée, est la narratrice de l'histoire. Le principe de la voix-off peut rebuter, mais personnellement c'est un procédé qui ne me déplaît pas, d'autant qu'ici il est assez peu employé, tout bien pesé.

Pour le coup, outre les personnages évidemment (car c'est indispensable), je dirai que ce qui m'a vraiment fait aimer Tokyo Bandwagon, c'est cette ambiance heureuse avec les membres de la famille (et aussi d'autres personnes extérieures, mais qui sont assimilées à la famille). Ca mettait du baume au cœur, j'ai trouvé. C'est un drama sympathique, qui ne révolutionne pas le genre, c'est sûr, mais qui est sympa à visionner.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans J-Dramas-J-movies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche