Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 novembre 2014 3 05 /11 /novembre /2014 00:09

Un film de Guy Hamilton, avec :

Sean Connery : James Bond

Gert Fröbe : Goldfinger

Honor Blackman : Pussy Galore

Desmond Llewelyn : Q

Harold Sakata : Oddjob

(1964)

Goldfinger

James Bond doit enquêter sur un certain Goldfinger, qui dispose de beaucoup d'or sans que l'on sache à quoi il sert.

Quand Bond découvre le but de tout ceci, il se rend compte que ce que prépare Goldfinger pourrait bien avoir d'énormes répercussions...

 

D'après l'oeuvre de Ian Fleming.

De Goldfinger, je me souvenais de certaines choses, pour le coup A commencer par la musique, bien sûr. Interprétée par Shirley Bassey, « Goldfinger » est l'une des meilleures chansons de James Bond, assurément. Et puis certaines scènes, comme -pour ne citer que celle-ci-, celle où Shirley Eaton est retrouvée morte par Bond, couverte entièrement de peinture d'or. Scène culte de cette saga s'il en est, il est vrai qu'elle marque toujours autant les esprits, il n'y a pas à dire. Je crois que c'est là aussi, que la saga trouve d'autres de ses marques, comme son côté très spectaculaire à tous points de vue. Il y a des trouvailles dans ce film, qu'il n'y avait pas encore dans les deux premiers, après tout. Goldfinger n'est pas mon préféré, mais il faut reconnaître qu'on comprend pourquoi il est incontournable.

Et puis il y a toujours Sean Connery évidemment, parfaite incarnation de ce personnage. Le charme, la virilité, un côté très macho aussi bien sûr... mais quelle allure, quand même. Quelle classe. Je m'en rends encore plus compte maintenant que je revois les films, que quand j'étais gosse. Ce n'est pas illogique, d'ailleurs.

Et pour le coup, je trouve l'adversaire de Bond, le fameux Goldfinger, particulièrement réussi. Bien écrit, et bien interprété aussi, par Gert Fröbe (je ne savais pas d'ailleurs, que c'était sa voix dans la version française, puisqu'il parlait notre langue). Bien plus que dans les deux précédents opus en tout cas, et je trouve que ça joue entièrement dans le fait que ce film est l'un des plus prisés de la saga. Goldfinger est intelligent, calme, minutieux... Un adversaire de choix pour Bond, qui va une fois de plus devoir se montrer débrouillard. Et puis il est quand même raffiné dans sa manière de vouloir se débarrasser des gens, parce qu'entre recouvrir une femme d'or et vouloir découper James Bond avec un laser, ça change de l'ordinaire, avouons-le... J'attends de revoir tous les films, mais je pense vraiment que c'est l'un des meilleurs méchants que Bond ait eu à affronter jusque là.

On a aussi, en quota féminin, Pussy Galore, qui est au service de Goldfinger et qui est bien sûr, irrésistible. Mais je l'ai bien aimé, ce personnage. Elle avait du cran et ne faisait pas tapisserie. Mais comme l'on pouvait s'y attendre, c'est aussi une très belle femme. Elle succombera au charme de James Bond bien sûr, mais pas si facilement...

On retrouve également la marque de fabrique des James Bond, à savoir les fameux gadgets. Et puis il y a la fameuse Aston Martin, en tête de tous. L'apparition de cette voiture qui ne quittera plus l'agent secret, ce n'est pas rien quand même.

Mais au-delà de toutes ces petites choses indispensables, le film est tout simplement bon, en cela qu'on ne s'ennuie pas une seule seconde. Pas de temps mort, rien, on est pris dedans jusqu'à la fin. Les enjeux sont clairs, le but à atteindre aussi (empêcher le méchant de parvenir à ses fins, tout bonnement), et c'est extrêmement efficace, il n'y a pas à dire. Un classique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche