Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2014 4 02 /10 /octobre /2014 00:05

Article sur la série : ICI.

Under the dome est revenue cet été pour une seconde saison de 13 épisodes (à l'heure actuelle j'ignore si elle a été renouvelée pour une saison 3, je ne crois pas qu'on ait eu l'info à ce sujet). Une saison qui tient les promesses de la précédente, puisqu'elle poursuit sur la même lancée, avec les mêmes ingrédients. Encore plus de tensions dans la petite ville, et encore plus de moments stressants, ou prenants au moins, pour le spectateur. La série possède des bases solides pour le moment, même si parfois c'est dans le développement que cela coince (les réactions un peu étranges de certains personnages, les résolutions de crises bien commodes, etc...). Même quand le scénario pèche un peu, on peut compter sur l'ambiance et les personnages pour maintenir l'intérêt, donc il n'y a pas réellement de souci.

Je crois que l'on peut distinguer deux parties dans cette saison 2.

Dans la première, on a encore une fois un aperçu de ce que génère comme difficultés le fait être retenus prisonniers sous le dôme, pour les habitants d'une ville entière. Cela implique il y a les phénomènes que le dôme créé (comme en début de saison, l'attraction de tout ce qui est métallique contre les parois du dôme, par exemple). Le manque de nourriture aussi, qui va générer une crise parce que Big Jim, influencé par Rebecca Pine (un nouveau personnage) va être à deux doigts de décider qui peut vivre et qui doit mourir, s'il n'y a pas assez de vivres pour tous... Et dans une seconde partie on reprend plus que jamais la mythologie du dôme avec les « mains » (les adolescents capables de toucher l'oeuf qui semble être la source d'énergie du dôme), avec Mélanie, cette jeune fille morte 20 ans plus tôt et ressuscitée par le dôme, etc... Et je ne veux pas trop en dire pour ne pas gâcher la saison, mais une porte de sortie se profile et donne lieu pendant un temps, à un changement de la situation qui apporte un petit vent frais sur la série. Et de la lumière sur le personnage de Barbie, en prime.

Cette mythologie de la série, je dirai qu'à la fois elle me plaît, et en même temps elle me fait un peu peur. Ca me plaît parce que c'est très mystérieux (encore une fois en fin de saison, on a envie d'être là pour la prochaine), qu'on se demande où ça veut nous emmener... Et ça me fait peur parce qu'il y a une question de foi derrière cela. Il y a une croyance envers le dôme, qui selon certains, les a choisi pour tenir tel ou tel rôle... Une croyance en une volonté qui serait incarnée par le dôme. Et attention, la foi je n'ai absolument rien contre (non, parce que je préfère préciser ^^). Je dis juste que dans les séries télé, on a tous un exemple au moins de séries où ce genre de délire a tout fait planter à la fin. Et si c'est pour que la fin d'Under the dome parte en sucette totalement, alors je ne suis pas pour. Mais comme à l'heure actuelle on n'en sait rien, alors nous verrons bien.

Certains personnages partent au cours de cette saison (dont un personnage notamment pour lequel j'étais réellement attristée), forcément... On ne peut imaginer une telle histoire sans aucune perte, d'une manière ou d'une autre. D'autres arrivent aussi, et là je dirai que la plus intéressante est sans doute Rebecca, la prof de sciences. C'est un personnage qui veut comprendre, qui place la logique avant tout et qui est du coup assez froide et trop pragmatique au début. Elle en est même inquiétante. Mais on manquait de personnages comme cela donc c'est plutôt bien de l'avoir, ça étoffe un peu le clan des personnages principaux. Clan dans lequel j'adore toujours autant Julie et Barbie, et Norrie et Joe, par ailleurs ^^. Et puis bien sûr, que serait la série sans Big Jim, qui à côté de ce qu'il nous pond ici, était presque un enfant de choeur en saison 1, et ce n'est pas rien croyez-moi ! ^^. J'aime bien l'acteur, mais le personnage évidemment est détestable -même si on essaie à coups de violon, parfois, de nous le rendre un peu plus sympathique-. Détestable mais absolument nécessaire en tant que meneur d'hommes convaincu d'être investi d'une mission et prêt à tous les moyens pour ne pas se faire voler sa place ou ce à quoi il tient. Et la saison à venir promet, en ce qui le concerne !

Disons-le, Under the dome a un côté répétitif en ce sens -surtout en début de saison- que le côté cloisonné de la ville fait qu'il n'y a pas 36 solutions : pour que la série ait du peps, il faut des crises : que ce soit sur la maladie, la bouffe, le mauvais temps, ou un phénomène quelconque provoqué par le dôme, il faut des crises à gérer. Et du coup ça se passe selon le schéma qui fait qu'une moitié cherche soit à en profiter, soit à régler ça de la mauvaise façon, et l'autre moitié des personnages cherche à s'en sortir sans trop de casse. Donc parfois cela paraît un peu incongru car traité un peu vite, et c'est ce même schéma qui revient souvent. Mais quoi que je puisse dire, le mystère suffit à me faire rester devant mon écran. Qu'est-il arrivé à Angie ? Qui est Mélanie ? Y a-t-il une vraie porte de sortie ? Autant de questions parmi tellement d'autres, qui font que la saison 2 fonctionne encore bel et bien. Je ne suis pas déçue.

J'attends maintenant que l'annonce d'une troisième saison tombe ^^'.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche