Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 01:10

Jyushin Enbu Hero Tales est à la base un manga de Huang Jin Zhou (scénario) et Hiromu Arakawa (dessin). Mais ici je parlerai de l'anime qui en a été tiré et qui compte 26 épisodes, diffusés en 2007/2008.

Un général de l'armée impériale nommé Keirô désire s'emparer d'une épée. Mais pas n'importe laquelle : celle-ci permet à celui qui arrive à la dégainer de devenir empereur.

Mais sur sa route se dresse Taitou, un jeune homme qui doit suivre son destin, celui de l'étoile Hagun...

 

En fait à l'époque j'ai voulu le voir parce que j'avais vu que le manga était de Hiromu Arakawa, la mangaka à l'origine de FullMetal Alchemist, mon manga favori entre tous. Bon en fait je m'étais un peu mal renseignée et il s'est avéré qu'elle n'était qu'au dessin, mais ce n'est pas grave ^^'. Cela dit après renseignements pris, il apparaît qu'elle est aussi à l'origine de l'histoire quand même...

Pour le coup pour les dessins justement, impossible d'avoir le moindre doute sur la personne. Quand on a vu FMA, on reconnaît entre mille son trait un peu différent, pour le coup, des habituels shônens. Les codes du genre sont là bien sûr, mais je ne sais pas, ses visages sont plus « carrés » et ses personnages moins longilignes qu'à l'accoutumée... Il faut aimer, et c'est mon cas ! Mais pour le coup je trouve cela plus chouette encore, en manga papier (avec N&B) qu'en anime...

Pour ce qui est de l'histoire en tant que telle, comment vous décrire mon ressenti ?... En gros, disons que c'est pas mal, mais que l'on peut trouver mieux en terme de shônen. Oui, je crois que c'est là un bon résumé. Je m'explique : moi qui suis bon public (soyons honnêtes) et adepte du bon vieux shônen classique, j'ai apprécié, globalement. J'ai trouvé cela divertissant, et je n'en demandais pas plus. Maintenant, il est clair que le spectateur un peu plus exigeant ou même simplement celui qui a vu des dizaines de shônens, s'ennuiera probablement, car comme je le disais, il existe mieux dans le genre, c'est certain. Non pas d'ailleurs, que cet anime ait de gros points noirs en soi, c'est juste qu'il reste très classique en tous points donc avec des choses que l'on a déjà pu voir ailleurs, et qu'il n'y a jamais de réelle surprise non plus... Donc même si le côté « cause à défendre » me plaît et les personnages aussi, rien de bien nouveau sous le soleil, quoi...

Pour le coup, c'est très manichéen, à peut-être une exception près (un personnage qui « retourne sa veste » de façon plutôt étonnante). Les gentils sont très gentils et les méchants, très méchants. Oh ça ne sera pas le premier shônen à nous offrir cela, mais bon, c'est à noter. Non ce qui est plus gênant en revanche, c'est qu'on part donc avec un but, le petit groupe qui va bien et tout... Mais pendant la moitié de l'anime, on ne sait pas trop ce qu'on fout là ^^'. Je m'explique : on est en bonne compagnie : les personnages sont sympathiques, ça se bastonne ce qu'il faut, l'humour est là, donc ce n'est pas que j'ai poussé de longs soupirs... Mais c'est après. Rendue à la moitié de l'anime l'histoire avance enfin et c'est là qu'on se rend compte qu'on n'avait pas trop bougé jusqu'ici ^^'. Pour le coup, dans un anime style tranche de vie on s'en cogne un peu, mais dans un shônen, se rendre compte que sur 26 épisodes il y en a la moitié où les gentils sont en promenade, pour ainsi dire, ça la fout mal... Aussi je préfère prévenir ^^'.

J'ai bien aimé Taitou, le protagoniste, qui est typiquement le personnage qui veut devenir plus fort, mais il était sympathique. J'ai aimé le fait qu'à un moment donné suivant un événement qui se passe, il renie un peu sa destinée. Il n'accepte pas d'être responsable -ou de se croire responsable- de certaines choses qui arrivent, ou qui touchent ses amis... J'ai aimé qu'il soit comme cela, affecté par certaines choses... Après il a un sale caractère et est très compétitif, mais enfin il fait de bons choix et il est droit. Ses compagnons étaient sympathiques aussi, notamment Housei. De toute façon, on voit que les personnages sont bien à partir du moment où ils arrivent à nous toucher, à nous émouvoir un minimum quand il leur arrive des trucs pas terribles... Et là ce fut le cas à chaque fois, donc c'est bien que la pari est relevé de ce côté là.

Encore une fois, Jyushin Enbu Hero Tales n'est certes pas le meilleur shônen qui soit, mais ça n'empêche : il est divertissant et on se prend vite au jeu, on veut savoir comment cette quête finira... Je le conseillerai peut-être aux fans de la mangaka qui voudraient voir ce qu'elle a pu faire d'autre hormis FMA ^^'...

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans Mangas-Animes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche