Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 02:09

Miura Haruma : Sawada Takuto

Tabe Mikako : Hongo Megumi

Saito Takumi : Shigeyuki

Kazama Shunsuke : Mamoru

Nomura Shuhei : Sawada Rikuto

Yamamoto Mizuki : Hina

 

11 épisodes

2014

 

15/20

Takuto et Megumi se rencontrent alors qu'ils sont à la recherche d'un emploi. Ils font connaissance, tombent amoureux et commencent à sortir ensemble...

Alors que tout se présentait au mieux, Takuto commence à ressentir des douleurs dans sa main, qui devient vite difficile à utiliser... Des douleurs aux jambes apparaissent également. Takuto est atteint d'une maladie qui, progressivement, va lui faire perdre l'usage de ses membres, puis sa capacité à parler et même à respirer seul... Il devra faire face à cette terrible maladie.

Quand j'ai commencé Boku no ita jikan, j'avais un peu peur de retomber sur un drama du type de 1 litre de larmes. Pas que ce soit une critique, parce que j'avais trouvé ce dernier excellent... Mais enfin il portait bien son nom puisqu'il m'avait fait pleurer tout ce que j'avais, et je n'avais pas trop envie de finir dans cet état en ce moment. En ce moment, je suis plus sur des dramas policiers ou historiques, certes dramatiques, mais bon... On a des phases, comme cela. Bref, tout ceci pour dire que si Boku no ita jikan est, je trouve, un très bon drama, et bien heureusement je n'ai pas pleuré. J'ai été émue et pas loin de craquer une fois ou deux mais je me suis retenue, ouf ! Oh c'est triste, on ne va pas se mentir -en même temps avec un tel sujet...-, mais je l'ai trouvé moins affreux que 1 litre de larmes. Peut-être parce que malgré tout il reste de l'espoir, ou que le héros montre jour après jour ce qu'il peut encore accomplir... C'est sûrement aussi une seule différence d'écriture, mais enfin le fait est que malgré la gravité de la chose et la tristesse qui se dégage de tout cela, le moral n'est pas plombé. En tout cas c'est ainsi que je l'ai ressenti. Cela dit je ne ferai pas la brave hein : je n'ai jamais réussi à m'enchaîner 2 épisodes à la suite, 'faut pas pousser non plus ^^'...

J'ai trouvé Miura Haruma vraiment bon là-dedans. La dernière fois que je l'ai vu, c'était dans Last Cindirella et j'avais aimé, mais je suis contente de le voir dans un rôle où il ne joue pas que au beau gosse. Même si on met en avant son physique avantageux via une ou deux répliques, Takuto ne se définit pas par cela. C'est un jeune homme empêtré dans une famille compliquée (une mère qui ne voit que son frère, un père autoritaire qui aurait voulu que Takuto marche sur ses traces et un frère qui le prend de haut), qui commence dans un job où il commet des erreurs et doit apprendre d'elles... Bref, il est un jeune adulte qui débute dans la vie active et ce n'est pas un conte de fée. Mais c'est aussi un jeune homme énergique, positif et finalement, à qui tout sourit, surtout depuis qu'il a Megumi dans sa vie. Alors on a beau le savoir, quand cette maladie lui tombe dessus, on est comme lui : on a peur, et on trouve cela injuste. Je trouve que les sentiments de Takuto (et même des autres personnages) par rapport à cette maladie, sont très crédibles. Du moins ils me semblent l'être. Certains sont dans le déni, d'autres acceptent vite. Certains veulent aider, d'autres ne savent pas comment. C'est vraiment très bien traité.

On va donc suivre l'évolution de Takuto à travers sa maladie. Mais parce qu'il refuse de se laisser bouffer, il va sans cesse chercher de nouveaux objectifs à atteindre. Et ainsi chaque fois que sa situation change, il change aussi. Ca n'est pas facile, on nous le montre avec des doutes, des peurs, des frustrations aussi... Mais c'est quelqu'un de combatif qui finalement, deviendra un exemple pour son entourage. J'ai vraiment aimé ce personnage, et ce qu'en fait Miura Haruma. Et en passant, j'ai bien aimé ces scènes avec son médecin, et les discussions qui en découlaient...

J'ai eu plus de mal avec la famille de Takuto. Entre sa mère qui ne jure que par son frère Rikuto, son père qui est déçu de Takuto et pense que si on n'est pas médecin, on a raté sa vie... et Rikuto qui le prend de haut parce que lui va à la fac de médecine... J'avais envie d'en prendre un pour taper sur l'autre, au bout d'un moment ! Bon bien sûr on finit par nous montrer que finalement le père tient à ses enfants, que la mère finit par se rendre compte de ce qu'elle fait et tout... Mais même si on avait de bonnes scènes avec eux à la fin, je trouve ces personnages un peu trop radicaux pour moi. Par contre j'ai trouvé très intéressant qu'on nous développe Rikuto, d'autant que je ne m'y attendais pas trop. Ce personnage a un souci majeur : il ne comprend pas les sentiments des autres. C'est pourquoi quand il dit ou fait quelque chose de blessant, il ne comprend pas justement, pourquoi la personne en face est blessée. Son comportement odieux s'explique aussi par l'attitude de sa mère, qu'il a toujours voulu contenter mais au point d'ignorer ses propres désirs... Le chemin de Rikuto sera vraiment intéressant et j'ai bien aimé sa relation avec Takuto, qui évolue au fil du drama. J'ai trouvé cela bien fait.

Du côté des personnages secondaires, j'ai beaucoup aimé Mamoru, l'ami de Takuto. J'aime sa fidélité et son sourire, sa façon d'être présent même s'il ne peut qu'imaginer ce qu'endure son ami... Il était mignon aussi, avec Hina, mais cette dernière n'était sympathique qu'en étant avec lui, sinon le personnage n'avait que peu d'intérêt, pour ne pas dire pas du tout. Par contre j'ai eu du mal avec Shigeyuki. Son personnage est amoureux de Megumi aussi il a tôt fait de sauter sur l'occasion quand il peut être avec elle, mais je ne sais pas... Pour moi Megumi et Takuto étaient un couple évident dès le début du drama et donc Shigeyuki ne peut à aucun moment être un rival sérieux. Il est même plutôt agaçant je trouve et si le drama cherchait à me faire compatir, j'avoue que pour le coup en ce qui le concerne, ça n'a pas marché.

J'ai beaucoup aimé Megumi. L'actrice est toute mignonne en plus. Et ce que j'aime chez ce personnage, c'est qu'elle prend ses propres décisions. Dans les dramas, les personnages (féminins mais pas que), dans ce type d'histoires, sont soumis aux choix de leurs parents. Elle, elle choisit. Elle a une bonne relation avec sa mère mais cette dernière ne peut pas lui faire faire quelque chose qu'elle ne veut pas. Et même avec Shigeyuki, Megumi finit par prendre ses décisions. Elle a du courage aussi, il en faut pour rester aux côtés de quelqu'un de malade, surtout aussi jeune. Elle a un côté très doux également, qui m'a plu tout de suite. Et ce que j'ai adoré dans son histoire avec Takuto, c'est que dès le début c'est évident. Le drama les met ensemble dès le départ sans tourner autour du pot (ça change !). Et à partir de ce moment là, maladie ou pas, on a du mal à les imaginer évoluer l'un sans l'autre, tant ça semble aller de soi. Tous les moments avant la découverte de la maladie de Takuto montrent combien ils vont bien ensemble.

Boku no ita jikan traitait d'un sujet grave, mais il a pris le partie de le faire sans pathos. Les scènes dures sont inévitables bien sûr, mais le drama arrive tout de même à amuser parfois, à révolter à d'autres... Ce que j'ai le plus apprécié outre les acteurs, c'est vraiment la crédibilité des scènes et des réactions. On se dit que telle chose est probable si la situation devait arriver, que telle réaction est possible... Et c'était important d'avoir cela, je trouve. Même si le sujet du drama fait que j'ai mis un moment à voir les 11 épisodes, il n'en demeure pas moins que j'ai beaucoup aimé.

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans J-Dramas-J-movies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche