Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 00:12

Une série créée par Edward Kitsis et Adam Horowitz, avec :

Sophie Lowe : Alice

Peter Gadiot : Cyrus

Michael Socha : Will Scarlet/le Valet

Emma Rigby : Anastasia/la Reine rouge

Naveen Andrews : Jafar

 

Série terminée en une saison (13 épisodes).

 

Alice est une jeune fille internée dans un asile psychiatrique. Son père l'y a placé car elle ne cessait de raconter des histoires hallucinantes sur un pays des merveilles qu'elle aurait visité et dans lequel elle aurait rencontré, puis perdu, un génie du nom de Cyrus...

Un jour elle est tirée de là par le Valet de cœur et le Lapin blanc, qui la ramènent au pays des merveilles en affirmant que Cyrus est bien vivant... Alice y retourne alors avec eux, dans le but de le retrouver.

Spin-off de Once upon a time, Once upon in wonderland ne bénéficiera que d'une saison, comme on l'a appris il y a peu. Mais une saison avec une vraie fin, donc aucun souci, toutes les intrigues sont résolues à la fin ^^. C'est une série que j'ai apprécié suivre. Typiquement le genre dont on voit les défauts, on comprend parfaitement pourquoi ça ne plaît pas à certaines personnes, mais on adhère quand même ^^ ! Ce n'est même pas un plaisir coupable en plus, car j'ai trouvé plein de bonnes choses là-dedans. J'ai aimé l'univers merveilleux, les personnages, les enjeux... Franchement, ça m'a bien plu.

Aucun suspens sur le « de quoi qu'ça cause » il me semble, avec un titre pareil. Par contre, si beaucoup des éléments du pays des merveilles tel qu'on le connaît sont là, c'est très réinventé. Par exemple, d'autres personnages aussi font partie du décor, tel le fameux Jafar, qui court après un génie quand même, mais point d'Aladdin à côté ^^.

Je vais pas passer immédiatement au gros, au mirobolant point noir de la série, celui que même ceux qui ont aimé -comme moi, donc- ne peuvent ignorer : les effets spéciaux. Comme je le dis souvent, je ne regarde pas une série ni ne vais voir un film pour cela et je ne suis vraiment pas regardante là-dessus, pas le moins du monde. Mais... il y a des limites ^^'. Et disons-le franchement, dans Once upon a time in wonderland, c'est carrément dégueu. Déjà dans la série mère, ce n'est pas ça qui est ça -on se souvient de l'épisode avec le géant qui à lui seul valait des points-, mais le spin-off surpasse tout. Alors oui, le monde merveilleux et un peu fou est bien là et on pourrait s'extasier sur le lapin blanc assez fun, la chenille aussi, et compagnie... Mais on a vraiment l'impression de pouvoir toucher le fond vert tant c'est super mal fait. Au mieux ça passe, et la scène est suffisamment prenant en soi pour qu'on l'oublie, au pire c'est ridicule. Encore une fois, ça n'est pas pour cela que j'ai moins aimé la série... Mais il faut être objective et faire cette remarque qui est bien réelle. Les plus regardants -et même le spectateur lamba- peuvent être rebutés...

Ce point étant passé, je pourrai critiquer le côté très mièvre du scénario par exemple, notamment l'histoire d'amour entre Alice et Cyrus, qui est à la base de tout... Mais non, car ce romantisme m'a plu et que j'ai adoré ce petit couple et leur histoire ^^.

Tiens si, encore une petite critique avant de passer au reste. J'ai souvent eu du mal avec l'actrice jouant Alice, Sophie Lowe. Je trouvais qu'elle avait des mimiques exagérées et une façon de jouer assez peu naturelle en fait. Je ne sais pas, un truc m'a dérangée. Après Alice en soi, j'ai aimé son histoire. Cette fille qui a visité ce pays fabuleux, rencontré l'homme de sa vie et qui retourne dans son monde et est prise pour une folle par son propre père quand elle raconte ses aventures... Même si on peut le comprendre, c'est vrai que ce qu'elle endure est triste... Mais j'ai aimé sa détermination à retrouver son Cyrus envers et contre tout. Leur histoire, apprise via des flashbacks, je l'ai trouvé très jolie en fait. Autant j'aurais pu trouver ça nian-nian en d'autres circonstances, autant là ça passait bien, tant ils étaient mignons tout plein ensemble. Leur histoire est vraiment le centre de tout puisque c'est pour le retrouver -Cyrus étant détenu par Jafar- qu'Alice retourne au pays des merveilles et n'aura de cesse de le retrouver.

Cyrus, pendant un moment, n'est donc aperçu que via des flashbacks, avant qu'on le voir en captivité. Et l'acteur avait ce quelque chose d'assez mignon et candide qui faisait de notre génie un homme bon, pas forcément très intéressant en soi, mais attachant. Lui aussi fait montre d'un grand caractère puisqu'il va se sauver pour retrouver Alice. Il apparaît assez vite qu'on aura notre happy-end pour eux deux, du moins c'est ce qu'on ressent et espère -je ne vous dirais pas si c'est bel et bien le cas ^^-, mais les obstacles sont légion, ce n'est rien de le dire !

La bonne surprise a été la Reine rouge/Anastasia. Au début elle a tout de la méchante Reine assoiffée de pouvoir, puisqu'elle bosse avec Jafar, mais le personnage s'est révélé finalement bien plus complexe que cela. Au final elle est une jeune fille qui a fait de mauvais choix en voulant à tout prix quitter sa vie miséreuse, et qui aujourd'hui le regrette beaucoup. On apprend à la connaître petit à petit. D'antipathique, elle devient quelqu'un qui étonne, que l'on découvre sous un nouveau jour... Quand elle emprunte la voie de la rédemption, impossible de ne pas la prendre en pitié, tant elle se démène pour changer. Je n'aurais jamais cru que la série, qui ne fait pas non plus dans la fine psychologie, nous proposerait un personnage si travaillé et intéressant au final (tout compte fait elle est un peu le pendant le la méchante Reine/Regina dans la série mère).

Un personnage pour qui ça n'aura pas marché par contre, c'est Jafar. On essaie pourtant, via les flashbacks sur son enfance et toute l'histoire avec son père, de nous montrer pourquoi il est comme cela maintenant, mais c'est trop peu, et ça n'efface pas ses actions. Jafar pour le coup, est un méchant caricatural -chose totalement voulue, il avait d'ailleurs un rôle un peu similaire dans l'éphémère série anglaise Simbad-, qui ignore la pitié ou le remord, jusqu'au bout. Parfois son côté très théâtral amuse, mais c'est clairement voulu. Et puis Naveen Andrews a bien la tête de l'emploi, quand même ^^'.

Bon mais je ne peux pas parler de la série sans évoquer le personnage que j'ai adoré : le Valet, ou Will Scarlet (oui, il fait tout ^^'). Déjà j'ai un gros coup de cœur pour l'acteur, Michael Socha, depuis Being Human. C'est comme ça ^^. Mais j'ai aimé son personnage, qui apporte pas mal de dérision et d'humour à la série avec ses répliques bien trouvées. Et puis j'aime bien son côté « je me fous de tout » alors qu'en fait c'est un ami précieux et fidèle pour Alice -d'ailleurs leur relation est chouette-. Son histoire avec Anastasia permet évidemment de saisir toutes les nuances du personnage, et il n'en est que plus touchant. J'ai bien aimé d'ailleurs le reproche qu'il fait à un moment donné à Alice, comme quoi en gros, elle pense que seule son histoire d'amour à elle mérite d'être sauvée. Puis de toute façon j'adore ce genre de personnages, un peu blessés un peu amères, loyaux comme tout et fun sur les bords... Ca avait tout pour me plaire ^^ !

Once upon a time in wonderland avait ses défauts, je ne les nierai absolument pas. Mais les personnages et l'univers m'ont plu. Pour le coup le fait que l'histoire d'amour soit au centre de tout ne m'a pas gênée car il y avait des obstacles et des retournements de situation qui faisaient qu'on parlait d'autre chose tout de même. J'ai aimé les personnages aussi (surtout le Valet <3), l'humour, la magie... Je ne sais pas, il y avait quelque chose là-dedans qui m'a parlé, sans que je puisse mettre le doigt dessus. Ce fut 13 épisodes plaisants à suivre au final ^^.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche