Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 00:06

Une série de Scott Peters, avec :

Jacqueline McKenzie : Diana Skouris

Joel Gretsch : Tom Baldwin

Patrick Flueger : Shawn Farrell

Billu Campbell : Jordan Collier

Chad Faust : Kyle Baldwin

Mahershala Ali : Richard Tyler

Laura Allen : Lily

Conchita Campbell : Maia

Megalyn Echikunwoke : Isabelle Tyler

 

Série terminée en 4 saisons.

 

Au cours du Xxème siècle, plusieurs personnes disparaissent sans aucune explication. Un jour, elles réapparaissent tous au même endroit, à Seattle, et sont au nombre de 4400. Pour ces personnes, une fraction de seconde s'est écoulée -elles n'ont même pas vieilli- et elles ne gardent aucun souvenir de l'endroit où elles ont été emmenées ; mais pour certaines, en réalité plusieurs décennies se sont écoulées depuis qu'elles sont parties.

Personne ne peut savoir ce qui s'est passé, mais en revanche, petit à petit, certains 4400 commencent à faire montre de capacités particulières...

Deux enquêteurs du NTAC sont particulièrement impliqués dans l'enquête : Diana, une jeune femme qui se prend d'affection pour une jeune 4400 nommée Maia, et Tom, dont le neveu Shawn est un « revenant » et dont le fils Kyle a été plongée dans le coma depuis la disparition de Shawn...

J'ai commencé -et terminé- récemment The 4400 ; j'étais passée à côté jusque là, et en plus c'est vraiment sur un coup de tête que je m'y suis mise... Je ne le regrette pas du tout : j'ai été emballée dès le début et ça n'a pas cessé jusqu'à la fin. Malgré quelques longueurs, quelques choses qui font parfois tiquer, la série a toujours su éveiller mon intérêt. Une partie de moi reste un peu frustrée car au terme des 4 saisons, il n'y a pas de réponse apportée à chacune des questions posées, donc c'est un peu embêtant... Mais même comme cela, j'ai beaucoup aimé la série ; je l'ai trouvé plutôt addictive.

Au cours des saisons, la donne change. Au début, la série nous brosse le portrait de certains 4400 au fil des épisodes, nous faisant découvrir les capacités possibles (télékinésie, télépathie, etc)... Et lentement, se dressent quelques bases de ce que sera la série, à savoir le centre des 4400, géré par Jordan Collier, qui souhaite accepter dans ces murs tous les 4400 perdus et rejetés. La frontière entre 4400 et humains « normaux » se dresse et n'en finira plus de se creuser. Enfin plus exactement, c'est entre les 4400 et le gouvernement, représenté par le NTAC. Des mouvements voient le jour, parfois extrémistes même... On apprend ensuite -comme on pouvait s'en douter- que les 4400, même s'ils n'en gardent aucun souvenir- ont été envoyé dans le futur et ont été ramenés afin d'éviter une terrible catastrophe qui se produira plus tard... Certains personnages jouent un rôle clef dans cette démarche, qu'ils soient dans le bon ou le mauvais camp (lequel d'ailleurs, n'est pas aussi aisément reconnaissable), à commencer par exemple par Jordan Collier (et encore, quand on le rencontre on n'imagine pas le rôle qui sera le sien, Kyle (idem), Isabelle... Comme je le disais, le récit n'est pas vraiment manichéen. Il y a des pourris dans chaque camp et des points de vie qui se valent, des méthodes répréhensibles un peu partout...

Parfois la série pousse un peu, mais je ne vais pas mentir : j'ai adhéré sans cesse. J'avais toujours envie de voir la suite, tant pour avoir enfin des réponses que pour voir comment les choses allaient évoluer. Car à plusieurs reprises, des choix sont faits, des décisions sont prises, si bien qu'on sait qu'il n'y aura pas de retour en arrière possible et que tout changera... Face à tout ceci, c'est bizarre mais longtemps, j'ai relégué nos deux flics au second plan (il faut dire que les acteurs, surtout Joel Gretsch en fait, ne sont pas transcendants). Pourtant ils n'étaient pas inintéressants ni quoi que ce soit, mais les 4400 volaient clairement toute la lumière. Ce n'est que sur le tard, que j'ai éprouvé de l'affection pour Diana et Tom et leur duo du tonnerre (qu'heureusement, aucune idylle mal venue n'est allée gâchée). Diana, c'est une femme de caractère, mais pas trop non plus. Ce qu'il faut. Elle a tout de la célibataire endurcie pas forcément douée avec les sentiments, et pourtant elle va aimer Maia, au point de l'adopter, de construire avec elle une vraie relation mère-fille, qui sera des plus touchantes... J'ai aimé qu'elle ait ses convictions, et qu'elle cherche en permanence à protéger sa fille, à se comporter comme une tigresse quand celle-ci est en danger...

Quant à Tom, dès le début il partait avec du background : un neveu enlevé quelques années plus tôt, et un fils dans le coma depuis lors, sans explications. Le retour de son neveu lui fait espérer qu'il y a encore de l'espoir pour son fils... Il est touchant, et bon flic de surcroît, mais comme Diana, je ne l'ai pas remarqué immédiatement ; j'étais trop absorbée par les 4400 qui ont vécu leur retour en commençant par une mise en quarantaine, avant de retourner se mêler à un monde qui avait continué de tourner durant leur absence... Mais avec leur duo, les enjeux qu'il y a et leur rôle aussi, j'ai appris à apprécier Tom, lequel m'a émue plus d'une fois d'ailleurs.

Côté 4400, les personnages sont extrêmement nombreux et d'importance notable dans l'ensemble. J'ai une préférence évidemment pour Shawn, le guérisseur (son pouvoir lui permet d'ôter la vie, mais surtout de guérir n'importe quelle blessure ou maladie), qui va suivre une évolution remarquable, en revenant perdu, ado dont les amis ont grandi, pour finir à la tête du centre des 4400, à diriger tout son petit monde sans jamais perdre son humanité ni sa compassion. Un personnage plein de doutes, de contradictions parfois, mais admirable et tellement humain... J'ai aussi aimé le personnage de Jordan, très évolutif également et plein de surprises, que Billy Campbell jouait d'ailleurs impeccablement. Il y a Richard aussi, soldat noir disparu pendant les années 50 et pour qui le monde a bien changé, et sa compagne Lily, qui nous livrent une jolie histoire au milieu de tout ce mic-mac. Mais ils sont plein, à être intéressant comme cela, soit par ce qu'ils apportent à la série en terme de progression dans le scénario, soit par leur personnalité. Tout est quand même très riche et bien construit, surtout concernant les personnages, je dois dire.

Encore une fois il est dommage que la fin ne réponde pas à absolument tout (je crois avoir compris que la série s'est finie de façon abrupte, ceci expliquant sans doute cela), mais ça ne finit pas en eau de boudin non plus, comparé à d'autres séries annulées rapidement. The 4400 mêle avec habilité le genre fantastique et le genre policier, les deux se confondant pour créer sans cesse une impatience liée aux questions « pourquoi a-t-on enlevé ces personnes ? », « où sont -elles allées ? » et surtout « pourquoi les a-t-on ramené ? ». C'est aussi une réflexion sur le passé, que l'on peut ou non changer -et à quel prix ?-, sur l'acceptation de l'inconnu et de la différence, mine de rien... Des thématiques d'importance dans la série, et qui sont bien relayées à travers les événements qui se produisent. Tout au long des 4 saisons, la série a créé une vraie mythologie et si la réalisation reste classique, les idées et le développement sont franchement de bonne facture. Je garderai donc un très bon souvenir de The 4400, parce que j'ai vraiment été à fond dedans, à chaque instant ^^'.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Cathy 17/03/2014 16:18

Ça m'agace parce que je n'arrive pas à me souvenir si j'ai vu tous les épisodes de cette série ou pas. Déjà, dans ma tête, elle était beaucoup plus courte (j'aurai dit deux saisons mais en même temps il me semble qu'au moins la première saison compte moins de 10 épisodes, j'aurai dit 4 ou 6) et aussi par ce que j'avais le souvenir d'une série arrêtée en plein milieu de quelque chose.

Du coup, maintenant que tu l'as terminée, tu vas sûrement pouvoir m'éclairer là dessus, puisque je me souviens miraculeusement vaguement de là où je me suis arrêtée.
Attention SPOILER, ne lisez pas si vous n'avez pas vu la série (n'est-ce pas Alex ;) )










Je me souviens que le flic avait une histoire avec l'une des 4400, qui disparaissait subitement à nouveau.

C'est la fin ou pas ?

Marluuna 18/03/2014 22:40

Certainement. Ca n'empêchait pas que la saison 4 était bonne, du reste ^^.

Cathy 18/03/2014 20:49

Oui, sachant cela, mes attentes seront peut être plus basses du coup. :)

Marluuna 18/03/2014 20:45

Maintenant, je ne te cache pas que la fin ne répond pas non plus à toutes les questions ^^

Cathy 18/03/2014 08:52

Ah merci ! :)

Bon ben à remettre sur ma liste alors du coup...

Marluuna 17/03/2014 19:40

Non, ça c'est juste la fin de la saison 3 :)

alex 12/03/2014 18:00

la commencer :)! A voir donc

Marluuna 12/03/2014 20:56

Allez zou, tu t'y mets ^^ !

alex 12/03/2014 18:00

Cette série est sur ma longue liste d'attente. Ton article m'a encore plus donné envie de l

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche