Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2014 2 07 /01 /janvier /2014 00:05

Eita : Tada Keisuke

Matsuda Ryuhei : Gyoten Haruhiko

 

12 épisodes

2013

 

14/20

A Mahoro, Tada est un « homme à tout faire », c'est-à-dire qu'il rend n'importe quel service à qui le demande. Un travail assez aléatoire et qui fait qu'il ne roule pas sur l'or... Il est aidé en cela par son ami Goyten, qu'il a accueilli chez lui.

Parfois, ils tombent sur des « affaires » des plus étranges, qui les amènent à faire des choses pas toujours bien nettes pour satisfaire la demande de leurs clients...

 

Sympathique, ce petit drama. Il n'a tien d'exceptionnel, mais j'ai toutefois passé un bon moment en le regardant, et je n'ai pas vu les 12 épisodes défiler. Il faut dire qu'ils durent environ 30mn, donc forcément le format est un peu court que d'habitude. À noter également qu'à la base, il s'agit d'un film, et que ce drama se passe après. Je n'ai pas vu le film en question (pas encore), donc je suis la preuve que le drama se comprend sans problème même si n'a pas vu le film avant ^^'.

Le concept, c'est donc l'association de ces deux personnages, Tada et Gyoten, qui à chaque épisode, vont avoir un nouveau travail. Le concept, pas très original il est vrai, de l'homme à tout faire, permet de placer les personnages dans plein de situations diverses, et parfois extravagantes. Et quand on dit qu'il font tout, c'est vraiment tout : retrouver une personne disparue, par exemple, a été une de leurs tâches... Ainsi chaque épisode est-il indépendant et place-t-il les deux personnages dans une nouvelle situation. C'est assez sympa car cela change, on ne tombe jamais dans la routine puisque chaque demande qu'on leur fait est différente. Ainsi y a-t-il, un peu à la manière des séries policières, des affaires si différentes qu'il y a des épisodes meilleurs que d'autres... Par exemple, j'ai bien aimé l'objet des derniers, par rapport aux premiers épisodes... Mais globalement le drama est de bonne facture.

L'autre idée, c'est évidemment que nos deux bonshommes sont fauchés comme les blés, mais ils ont bon cœur, donc ils vont aider leurs clients en dépit du bon sens. Du coup ils se trouvent parfois entraînés dans des histoires de famille qui à la base, ne les regardent pas. Ce trait là nous permet de les trouver très sympathiques, surtout Tada, qui est le bon gars par excellence. Un type ordinaire qui fait pourtant des choses surprenantes. Et cela, Eita -qui est un acteur que j'adore- le joue parfaitement bien. C'est toujours un plaisir de le revoir dans un drama, et même s'il a eu des rôles plus durs à jouer ou plus nuancés, peu importe : il est bon ^^'.

Je connais moins bien Matsuda Ryuhei (je connais davantage son frère en fait), mais les rares fois où je l'ai vu jouer, j'ai été convaincue. C'est encore le cas ici puisqu'il livre dans le rôle de Gyoten, une performance assez comique. Gyoten squatte chez Tada et a un comporté je m'en foutiste mêlé à une sorte de flemme qui font qu'il a l'air défoncé en permanence. Du coup il est plutôt marrant parce qu'à la différence de son compère, il a moins de tact et il est carrément spontané, ce qui choque souvent Tada. L'association des deux personnages diamétralement opposé est une idée vieille comme le monde, mais elle fonctionne toujours, quand c'est bien trouvé comme ici.

Ce que j'ai bien aimé aussi, et c'est inhérent à leur condition, c'est le fait que Tada comme Gyoten, soient tout, sauf des héros. Ils n'ont pas d'argent, un boulot qui leur fait faire n'importe quoi, et ils sont loin d'être propres sur eux. Ça casse un peu l'image qu'on peut avoir dans les comédies romantiques notamment, avec un héros très beau et classe. J'ai trouvé ça plutôt sympa. D'autant que cela s'inscrit dans un décor qui lui-même, n'est pas reluisant. Mahoro, c'est une petite ville non loin de Tokyo. C'est les bas-fonds, l'absence de richesse leurs clients ou les gens qu'ils croisent au hasard de leurs boulots, ne sont pas mieux non plus : des alcooliques, des pervers, et j'en passe... Et pourtant au milieu de tout ce mic-mac, on n'a pas un drama désabusé comme je l'aurais pourtant cru au début : au contraire il y a beaucoup d'humour, d'espoir, de chouettes choses aussi... C'est étonnant comme avec le décor que l'on a, on arrive à ce résultat optimiste !

Ce qu'il m'a manquée avec le drama, et là je vais revenir un peu sur mes propos, c'est qu'il manquait une profondeur, un background aux protagonistes. Profondeur qui à mon avis -et vu ce que j'ai pu en lire- doit se trouver dans le film. Cela m'a parfois manquée, et surtout dans les premiers épisodes. Donc quand je disais qu'on pouvait très bien voir le drama sans avoir vu le film, j'étais partiellement dans le vrai : pas en terme de compréhension, mais en terme de profondeur, du coup. De la même façon, on pourra par moments regretter un rythme un peu lent, mais à cela je répondrai qu'on n'est pas dans un drama d'action non plus, et que la couleur était annoncée dès le départ.

Vous l'aurez compris : Mahoro Ekimae Bangaichi est un petit drama tout simple, sans prétention aucune, mais qui m'a fait passer un bon moment, et m'a surtotu permis de revoir Eita, et cela faisait longtemps !! ^^

Partager cet article

Repost 0
Published by Marluuna - dans J-Dramas-J-movies
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche