Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 janvier 2014 5 17 /01 /janvier /2014 00:10

Un film de Sacha Gervasi, avec :

Anthony Hopkins : Alfred Hitchcock

Helen Mirren : Alma Reville

Scarlett Johansson : Janet Leigh

Toni Collette : Peggy

Jessica Biel : Vera Miles

Danny Huston : Whitfield Cook

James D'Arcy : Anthony Perkins

(2012)

Alfred Hitchcock en a terminé avec La Mort aux trousses et il cherche d'ores et déjà un nouveau projet sur lequel travailler. Il tombe sur un livre relatant une histoire vrai, et commence à travailler sur son prochain film, très différent de ce qu'il fait habituellement : Psychose.

Seulement tout le monde semble frileux vis-à-vis de cette idée, et le doute commence à poindre... Cependant Hitchcock peut compter sur le soutien de sa femme et partenaire, Alma Reville...

 

Un film sur le maître du suspens, cela ne se refuse pas. Surtout quand, dans le rôle d'Alfred Hitchcock, on trouve Anthony Hopkins, un acteur anglais des plus fameux -et il est bien secondé, en plus-. Mais plus précisément, c'est un film sur une période de la vie du grand réalisateur, à savoir celle où il va tourner Psychose après avoir sorti La Mort aux trousses, film culte s'il en est. On va ainsi voir le casting se faire, les scènes tournées, etc... Tout cela en montrant également les tumultes de la vie personnelle du réalisateur, notamment avec son épouse Alma -qu'il soupçonne d'avoir une liaison-, une personne très importante dans sa vie et dans sa carrière. Ses doutes, ses convictions, sa fascination pour les blondes froides... Tout cela nous est montré en environ 1h30 de temps, tandis que sous nos yeux se créé -avec difficulté- ce film auquel personne, à commencer par les producteurs, ne croit... et qui pourtant deviendra célèbre, et un incontournable des films de Hitchock. Les coulisses, de chaque côté, en somme.

Personnellement, j'aime assez le principe des biopics. Et j'aime Hitchcock, donc ça me semblait être des raisons suffisantes pour regarder ce film ^^'... Le film n'est pas parfait, loin s'en faut -je ne sais même pas s'il colle à la réalité, pour tout dire-, mais dans l'ensemble j'ai bien aimé malgré tout. Dans ces petites choses qui ont pu me faire tiquer, il y a par exemple quand Hitchcock épie ses actrices en train de se dévêtir... Ca m'a gênée, et j'imagine mal la véracité de cela par exemple... Autre chose qui m'a déçue, c'est la musique. Pas celle du film, mais bien celle de Psychose, la fameuse, qui vous fait dresser les cheveux sur la tête. Je trouve qu'on l'aborde vite fait, limite parce qu'on ne pouvait pas faire autrement, et c'est dommage... J'aurais voulu qu'on s'y attarde plus car là cela fait vraiment comme si en tâtonnant, en deux coups de cuillère à pot, on avait trouvé LE morceau, disons... Pareil pour les scènes où il rêve du véritable tueur qui a inspiré tout ceci... C'était un peu too much, j'ai trouvé...

Mais j'ai bien aimé voir ce parallèle entre vie privée -le bonhomme qui a ses goûts de luxe et sa façon de voir les choses- et vie publique -quand il fait son boulot-. J'ai aimé sa façon de construire les choses. Evidemment on attendait tous la scène de la douche, car je pense que chacun ayant vu le film s'en souvient, et ça j'ai adoré (c'était aussi très intéressant de le voir lutter contre la censure, pour cette séquence). De la même manière, lors de la première projection du film, j'ai tout simplement adoré voir Hitchcock attendre hors de la salle, puis entendre les cris d'effroi du public lors de la fameuse scène, entendre la musique s'élever et le voir tout content que ça ait fonctionné (après avoir donné des coups de couteau dans le vide :D), quand il se rend compte de l'effet que la scène de la douche a eu sur le public ! C'était excellent ! Le film comporte comme cela, certaines scènes clefs ou « simplement » marquantes... Dans un autre style, j'ai bien aimé la toute dernière image, clin d'oeil peu subtil mais sympathique aux Oiseaux^^.

Est-il besoin de le dire, Anthony Hopkins fait du bon boulot. Physiquement, des efforts ont été faits pour qu'il y ait une ressemblance, mais évidemment le physique de Hopkins est quand même bien différent de celui de Hitchcock, donc on ne peut confondre... Cependant sur la prestation en tant que telle, j'ai apprécié le boulot fourni, notamment sur la diction dont fait preuve Hopkins.

Ellen Mirren en Alma Reville, m'a beaucoup touchée. Comme elle le dit à un moment, elle est la femme qui est en retrait. Depuis des années elle supporte son mari, dans tous les sens du terme. Elle le soutient et est un vrai appui, puis quand Hitchcock est dans la lumière et recueille les lauriers, elle reste en retrait, s'effaçant pour qu'il ait toute la gloire... C'est un personnage très touchant et digne, avec beaucoup de caractère aussi, que j'ai beaucoup aimé et découvert aussi, avec ce film.

On retrouve aussi au casting l'excellente Toni Collette, dans le rôle de Peggy, la secrétaire du réalisateur. Scarlett Johansson est de la partie aussi, dans le rôle de Janet Leigh -le premier rôle de Psychose-. Je ne suis pas fan de cette actrice et même si je dois reconnaître que sa prestation est correcte, cela s'arrête ici. Par contre et même si on le voit peu, j'ai apprécié James D'Arcy en Anthony Perkins -inoubliable Norman Bates-. Physiquement, il y a vraiment une ressemblance frappante, et même dans les mimiques, il y arrive bien ! Et la scène de la rencontre avec Hitchcock est vraiment bien !

Dans Hitchcock (le film) tout n'est pas bon, c'est un fait. Je pense aussi qu'on a voulu enjoliver les choses -c'est un des travers du biopic finalement-. Mais quand on enlève ces quelques choses gênantes, on obtient un bon film, surtout servi par de très bons acteurs. Une chose est sûre, il donne envie de revoir Psychose !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche