Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2013 2 19 /11 /novembre /2013 00:03

Une série créée par David Wolstencroft, avec :

David Tennant : Will Burton

Toby Kebbell : Liam Foyle

Sophie Okonedo : Maggie Gardner

Monica Dolan : Eileen Morris

Tony Gardner : Trevor Harris

 

Série en 3 épisodes.

Will Burton, avocat de son métier, en est un bon. Il n'a jamais perdu une seule affaire, jusqu'à maintenant.

Un jour, son client est Liam Foyle, accusé de meurtre. Il semble qu'il soit bel et bien coupable, mais comme à son habitude, Will réussit à gagner et à le faire acquitter. Il ne se doutait pas qu'en le défendant, toute sa vie allait basculer... En effet Foyle juge que son avocat a une attitude inappropriée envers lui, et il commence donc à harceler sa femme et son fils...

 

Petite série de seulement 3 épisodes, The Escape Artist est là pour nous poser quelques questions et nous mettre face à quelques constats quelque peu dérangeants. Par exemple, la première qu'on nous pose, c'est « est-ce que tout le monde mérite d'être défendu ? ». Will est un avocat pour qui la réponse est oui. Tout le monde, quel qu'il soit, mérite une défense. C'est une question sur laquelle chacun peut avoir son avis, car après tout elle est légitime. La série va montrer les deux côtés. Il va d'abord partir dans la direction de Will, puis nous montrer ce qui arrive, quand un avocat parvient à faire innocenter un meurtrier.

Mais la série ne s'arrête pas ici, posant dans son dernier épisode et dans ses dernières scènes, une autre question, plus dérangeante encore. Ou plutôt un constat : avec la loi de son côté, quand on sait comment s'en arranger, on peut tout faire. Là-dessus je ne peux rien dire car ce serait spoiler complètement la fin, ce qui serait dommage, donc je n'irai pas plus loin. Mais je dirai juste que la fin, même si elle était très bien ficelée et très bien d'un point de vue scénaristique, m'a laissée un goût amer cependant. D'un point de vue moral, je parle. C'est vraiment se dire que la loi se contourne aisément, ou qu'on peut s'en servir à son avantage. Et c'est d'autant plus troublant que ça paraît très vrai. Enfin voilà, je m'arrête avant de trop en dire ^^.

Durant les 3 épisodes, The Escape artist va bénéficier d'une ambiance à couper au couteau. Ceci grâce à Liam Foyle, flippant à souhait ! Le genre de type dont on ne sait pas ce qu'il va faire et duquel on peut s'attendre à tout. Et puis il y a une façon de filmer certaines scènes qui font qu'on stresse un peu, en se demandant à quoi s'attendre. C'est globalement assez sombre, ce qui sied bien au propos. Ce n'est pas du niveau de Broadchurch, dans laquelle jouait déjà David Tennant, mais sur le principe c'est pas mal quand même. Enfin moi, ça m'a bien stressée ^^'.

Finalement il ne se passe pas des tonnes de choses dans la série. On a un mouvement, et on attend le prochain, et ainsi de suite. Tout débute au moment où Will parvient à faire innocenter Foyle d'un meurtre. La femme de Will, Kate, est assassinée dans la foulée, le plongeant dans le désespoir et le laissant seul avec leur fils. Foyle est coupable. Will le sait (il l'a même vu le soir du meurtre à travers la fenêtre), le spectateur le sait bien. Mais Will va mordre la poussière à cause de ce qu'il défendait avant de rencontrer cet homme : tout le monde a le droit d'être défendu. La série prend alors des allures de thriller, puisque le fils de Will est menacé, ainsi que l'avocate qui désormais défend Foyle et qui a toujours voulu gagner face à Will. Parfois c'est vrai, la série part trop dans ce registre et oublie de traiter les points auxquels je faisais allusion en début d'article. C'est dommage car cela aurait pu être encore plus passionnant, mais peut-être aussi qu'en seulement 3 épisodes, c'était compliqué à faire ? C'est là le reproche que je formulerai à l'encontre de The Escape artist.

Même avec cette critique (que d'après ce que j'ai pu lire ici ou là, certains ont encore plus appuyé car ils ont véritablement été déçus), je pense qu'il y a bien une chose qui met tout le monde d'accord : l'interprétation des acteurs. Pour moi de ce côté là, il n'y a aucune fausse note, du premier rôle aux secondaires. Le rôle de Will est tenu par David Tennant, qui cumule les petites séries diverses depuis quelque temps (Broadchurch étant la plus fameuse mais il n'a pas démérité non plus dans The Politicans Husband, pour ne citer que celles-là). Comme à son habitude, il est bon. Ceux qui ne le connaissaient qu'avec Doctor Who seront surpris car il joue ici quelqu'un de sûr de lui, mais de guère expansif. Ça, c'est pour le début. Après, avec la perte de sa femme, il change de registre, le personnage étant complètement brisé, et comme toujours, quand il faut apporter de l'émotion, il est brillant (à ce titre, il faut voir Single Father, où il fend le cœur). Mais en face, on a Toby Kebbell, qui joue Liam Foyle. Acteur que je ne connaissais pas du tout, mais qui m'a impressionnée parce qu'il m'a glacée le sang durant les 3 épisodes ! Le personnage est toujours calme, posé (sauf lors d'une scène avec sa voisine), et il est réellement flippant. En plus on a bien compris qu'il était capable de tout, et ça ajoute à l'appréhension qu'il suscite.

J'ai eu le plaisir aussi de retrouver Sophie Okonedo, que j'avais vu il y a quelques mois dans Mayday et que j'avais beaucoup apprécié. Ici elle joue une avocate rivale de Will Burton, désirant se hisser à sa hauteur. Ce n'est pas forcément un personnage que l'on apprécie, surtout quand elle défend Foyle lors de son procès pour le meurtre de la femme de Will, mais l'actrice est tout à fait juste et le personnage a d'autres facettes (on le voit notamment à la fin), qui font qu'elle présente un réel intérêt.

Tout le monde mérite-t-il d'être défendu ? Peut-on tout faire pour obtenir réparation ? La justice donne-t-elle le droit de jouer avec ses règles ? La série passe vite sur ces thèmes, mais elle les aborde malgré tout et puis je trouve son final marquant. Ses atouts ? Incontestablement son casting de premier ordre, notamment Toby Kebbell, une vraie révélation, et sa réalisation qui sert la narration.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

alex 12/12/2013 11:37

c'est bien vrai !

alex 24/11/2013 15:08

Une très bonne série anglaise avec notre cher Tennant ^^ (que nous allons bientôt revoir dans le Dr ouhouh :) ) . je pense qu'effectivement en seulement 3 épisodes ils ne pouvaient tout aborder.
Les acteurs excellents , il m'a fait fliper de Toby ^^ . et c'est très dérangeant il n'y a vraiment aucune moral .. à la fin on veut qu'il s'en sorte mais bon pas de moral !... toujours un plaisir ces petites séries anglaises en tout les cas :)

Marluuna 24/11/2013 16:43

Y a que les anglais, pour faire des petits trucs comme ça ! ^^

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche