Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 00:04

Une série créée par Clothilde Jamin, avec

Sagamore Stévenin : Alexandre Falco

Clément Manuel : Chevalier

Arno Chevrier : Jean-Paul Ménard

Mathilde Lebrequier : Carole

Franck Monsigny : Philippe Cheron

 

Une saison diffusée. La saison 2 est prévue pour 2014.

Falco est un jeune policier prometteur, qui lors d'une intervention, se prend une balle dans la tête et sombre dans le coma.

Il en sortira 22 ans plus tard, dans un monde où tout a changé et où sa femme a fini par refaire sa vie. Il redevient inspecteur et se voit obligé de suivre des séances avec un psychologue afin d'être bien suivi...

 

Falco est une série française adaptée d'une série allemande si j'ai bien suivi. Et c’en est une plutôt bonne. La première saison a été courte puisqu'elle ne fait que 6 épisodes, et une saison 2 a été annoncée pour l'année prochaine. Je suis cliente des séries policières et il est d'ores et déjà évident que si ce genre ne vous dit rien à la base, alors je ne vous encourage pas à regarder Falco. Pour les autres, là au contraire, je vous y engage.

Falco reprend la formule bien connue qui consiste à doter chaque épisode de son enquête, avec ce supplément qu'est le personnage principal lui-même, à savoir un homme qui revient après 22 ans passés dans le coma. Les premiers épisodes vont montrer son adaptation à cette époque dont il ignore tout (ce qui induit quelques scénettes amusante quand il découvre la technologie par exemple), et puis par la suite on s'intéresse au « pourquoi ». Pourquoi lui a-t-on tiré dessus il y a 22 ans ? La saison se termine sur une révélation (qu'il était facile de deviner, à mon sens), qui risque de redistribuer les cartes, d'où mon envie de voir la seconde saison.

Du point de vue des enquêtes, on a quelque chose de classique : un meurtre/délit commis, un coupable dévoilé à la fin et dans l'intervalle, les investigations de Falco et de son partenaire, Chevalier. Les affaires se tiennent. Ce n'est rien d'extraordinaire, ça n'a rien d'un Sherlock Holmes, mais ça tient la route et c'est le principal. Non, le réel intérêt de la série, c'est bien Falco lui-même.

On passera rapidement sur les premières minutes de la série, expéditives et pas forcément géniales, qui nous présentent un Alexandre Falco, la vingtaine, marié et tout jeune père de famille, appelé pour une enquête. Il se fait tirer dessus et sombre dans le coma, ne rouvrant les yeux que 22 ans plus tard. Tout cela en quelques minutes, histoire d'être vite dans le bain. La scène du réveil de Falco est d'ailleurs très bien. Elle m'a émue, et c'est là que je me suis dit que si la série arrivait à faire cela alors même qu'on ne connaît pas encore le personnage, c'est que cela partait pas mal. Car quand il se réveille, il demande « combien ? », et l'infirmière de répondre « 22 ». « 22 jours ? ». « Non, 22 ans ». Il demande alors un miroir et voit, les larmes aux yeux, qu'il a vieilli. Scène toute bête mais qui à elle seule, montre combien cela va être dur. La femme de Falco a refait sa vie, sa fille est une jeune femme qu'il n'a pas connu... Sans parler de tout ce qu'il a manqué durant ces deux décennies. La série joue sur ce dernier point pour détendre un peu l'atmosphère et amuser, et elle y arrive. On ne rit pas à gorge déployée, là n'est pas le but, mais on sourit. Falco voit passer un homme avec un t-shirt en lien avec la victoire des Bleus en '98 et il s'exclame « c'est pas vrai, on a gagné ? Ca arrive une fois tous les millénaires et moi je dors pendant ce temps-là ! ». Il y a aussi ce gag récurrent lié au fait qu'il fume dans les lieux publics, trouvant l'interdiction absurde et n'ayant pas vécu le passage de cette loi... Mais évidemment ce sont des détails, car en vérité ce qui lui est arrivé est tout sauf drôle.

Il n'a plus de famille, plus rien. La seule chose qui lui reste, c'est son métier. On parle de le mettre en retraite anticipée mais il finit par réintégrer les rangs car Jean-Paul, son coéquipier de l'époque, est devenu commissaire. Là-dessus c'est certes très étonnant de le voir redevenir flic aussi aisément (un coéquipier lui est assigné et une séance chez le psy une fois par semaine afin de garantir son état mental... un peu léger, non ?). Mais bon, sinon il n'y aurait pas d'histoire ^^'.

Et tandis qu'il enquête sur les affaires qui lui sont confiées, en parallèle on va suivre tout cela : son adaptation, sa connaissance des choses, ses rapports avec son ex-femme, sa fille et le beau-père de cette dernière... Et bien sûr c'est l'aspect le plus intéressant de la série. Et ça l'est d'autant plus que Sagamore Stévenin (que je ne connaissais que de nom jusque là) est bon acteur. Il rend Falco touchant dans ses errances et ses questionnements, et il sait aussi le rendre plus léger puisque le personnage use de l'humour pour se préserver. De ce fait, on n'a pas de mal à aimer Falco. Comment pourrait-il en être autrement d'ailleurs ? C'est un homme qui a tout perdu en un quart de seconde, qui n'a rien demandé à personne et qui vit un vrai cauchemar. Et c'est aussi un fonceur, du genre à ne pas prendre de gants. Dès le début, il a un vrai capital sympathie. D'ailleurs puisque je parle du début, un mot aussi sur la réalisation, notamment du premier épisode, que j'ai trouvé bien vue. Par exemple la scène où Falco va en rééducation, afin de pouvoir remarcher et se déplacer, bénéficie d'un procédé d'accélération (où grosso modo on le voit utiliser toutes les machines nécessaires à sa rééducation), simple mais bien vu et efficace.

Autre personnage sympathique, Jean-Paul. L'ex-coéquipier qui accourt à l'hôpital les larmes aux yeux dès qu'il sait que son ami s'est réveillé... qui va lui permettre de redevenir un flic, et qui va assurer ses arrières... On sait aussi qu'il a soutenu la femme de Falco durant l'absence de ce dernier... Le bon pote, quoi. En dehors de lui, les autres personnages sont un peu en retrait, car la place faite à Falco est grande. Cheron est intéressant, mais je n'en dirai pas plus afin de ne pas dévoiler le suspens sur son identité (assez rapidement dévoilée mais bon)... Carole, la femme de Falco aussi est intéressante car tiraillée entre l'homme avec qui elle vit et celui avec qui elle a vécu. Ce n'est pas comme s'ils avaient divorcé ou si elle l'avait quitté car elle ne l'aimait plus. Elle a juste refait sa vie avec le temps, ce qu'on peut parfaitement comprendre. Il est donc normal que le retour de Falco la bouleverse. D'ailleurs si leurs scènes tous les deux sont nombreuses, j'aurais peut-être davantage apprécié les scènes entre Falco et sa fille Pauline. En 6 épisodes, tout caser était compliqué, mais ça m'aurait plu de mieux voir de quelle manière ils vont arriver à construire un lien père-fille.

Reste encore Chevalier, le coéquipier de Falco. Le sérieux même, ce flic là, et de fait, il est tout sauf sympathique. Il est réticent à ce partenariat car déjà de base, on sait qu'il a du mal à bosser en équipe, mais alors avec quelqu'un qu'il faudra surveiller... Déjà dans cette première saison, on peut voir leurs rapports évoluer un brin. Falco fait ses preuves en montrant qu'il a du flair et qu'il n'a pas froid aux yeux, ce qui fait que Chevalier lui fait davantage confiance... Néanmoins il y a encore du chemin à faire avant que le personnage ne soit sympathique à nos yeux.

Bref, c'est une bonne série que nous avons là. On en a pas mal parlé au moment de sa diffusion et à mon sens, c'était justifié.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Marluuna
  • Marluuna
  • : Un blog pour parler de tout et de rien : musique, ciné, animes, dramas, séries, BD, artistes, livres... Et sûrement d'autres catégories qui me viendront au fur et à mesure aussi...
  • Contact

Recherche